Lundi 28 septembre 2020

Le gouvernement veut prolonger l'état d'alerte jusque fin juin

Par Perrine Laffon | Publié le 13/05/2020 à 17:01 | Mis à jour le 13/05/2020 à 18:37
Photo : Pool Moncloa
coronavirus espagne

Depuis le début de l'état d'alerte prononcé le 15 mars dernier, le Président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez a demandé des prolongements de cette situation exceptionnelle tous les quinze jours, afin d'évaluer l'avancée de la pandémie de Covid-19. Mais après quatre prolongements validés au Congrès des députés, le gouvernement envisage une nouvelle et dernière extension pour une durée d'un mois cette fois-ci. 

 

Actuellement, l'état d'alerte en Espagne maintient jusqu'au 24 mai les mesures exceptionnelles de restriction de mobilité de la population. L'objectif de cette cinquième demande est de conserver l'état d'alerte jusqu'à la fin du plan de sortie du confinement par phases, à la fin du mois de juin. 

La mesure, qui n'est pas au goût de tous, devrait être le sujet de lourds débats entre les députés dans les prochains jours. Pour cette dernière ligne droite du déconfinement, le gouvernement de Sánchez veut proposer un état d'alerte plus souple et moins restrictif, dans lequel les communautés autonomes régionales auraient davantage de marge de manœuvre pour prendre leurs propres décisions. 

La vice-présidente du gouvernement Carmen Calvo a présenté cette modalité lors d'une première prise de contact avec les représentants des différents groupes parlementaires. Valider cette nouvelle prolongation ne sera pas une mince affaire, car si certains partis se disent près à négocier, d'autres ont déjà annoncé leur rejet de cette demande de prolongement de l'état d'alerte, exigeant la fin du confinement. 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet