Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Stéphanie Brémaud, l’Alliance française dans les veines

Par Kristen Collie | Publié le 12/09/2018 à 17:03 | Mis à jour le 13/09/2018 à 09:06
Photo : Kristen Collie
stéphanie bremaud 1

Promue directrice de l’Alliance française de Madrid le 3 septembre dernier, Stéphanie Brémaud a démarré son mandat dans un contexte où l’enseignement du français prend de l’importance en capitale espagnole.


Véritable baroudeuse, son histoire avec l’Alliance a démarré en Amérique latine, où elle y a fait ses armes, avant d’arriver à Madrid courant 2016. Un parcours singulier, corroborant une réelle volonté de promouvoir la langue et la culture française. Entretien.


lepetitjournal.com : Pouvez-vous brièvement nous raconter votre parcours avant votre arrivée à l’Alliance française ? 

Stephanie Brémaud : J’ai suivi une fac d’espagnol mais le FLE (Français Langue Etrangère) a tout de suite attiré mon attention. Passionnée d’Amérique latine, je me suis naturellement tournée vers ces pays à travers un premier stage au Mexique justement comme professeur de FLE. Très vite, j’ai eu des postes à responsabilités comme en Equateur où j’étais coordinatrice d’un département de FLE dans une université, ou au Costa Rica avec un poste de direction des cours à l’Alliance Française de San José.


Et comment a démarré votre histoire avec l’Alliance Française ?

Cela fait presque 20 ans que je travaille dans ou avec les Alliances françaises. Après le Costa Rica, je suis partie en Colombie afin de prendre la direction d’une Alliance à Santa Marta (côte Caraïbe). J’y ai passé 3 ans et le Brésil s’est offert à moi. J’ai donc pris la direction d’une deuxième Alliance mais j’ai toujours gardé le contact avec l’enseignement en tant que formatrice de formateurs, notamment dans la cadre de la réintroduction du français dans le système public.


Après l’Amérique latine, les Alliancesfrançaises du Costa Rica et du Brésil, vous atterrissez ici, à Madrid…

Après le Brésil, ma famille et moi avions décidé de rentrer en France pour nous ressourcer et pour pourvoir accueillir notre deuxième enfant. Finalement, après un an, mon mari a une très belle opportunité de travail à Madrid. On est donc partis et après 7 mois où je me suis occupée de mes enfants, j’ai intégré l’Alliance en tant que responsable des cours. Ce poste, je l’ai occupé pendant 1 an et demi avant de devenir, depuis cette rentrée, directrice.

 

Stéphanie Bremaud


L’Alliance française a pour objectif de faire rayonner la langue et la culture française à l’étranger. Comment et dans quelle mesure cela s’applique-t-il à Madrid ?

On a actuellement plus de 2.500 élèves. Au niveau de la langue, on l’enseigne pour qu’ils puissent progresser et les préparer aux examens officiels. En parallèle, on travaille énormément avec le service culturel et la médiathèque pour organiser des événements et des activités liant à la fois, la culture, le livre, à la langue (à ne pas manquer du 17 au 29 septembre, l'opération  "Echange un livre !"). Les professeurs jouent également un rôle très important dans ce lien si étroit entre langue et culture.


Des particularités, nouveautés à prévoir en marge de cette rentrée ?

Début octobre, le 4 plus exactement, marque le début des cours à l’Alliance. Pour le trimestre, on a organisé un certain nombre d’événements avec l’ancienne direction. En règle générale, la culture aura une place prépondérante. Dès la fin du mois de septembre (26 au 28) on aura également les Journées des langues européennes avec, en marge, les portes ouvertes de l’Alliance française de Madrid et en novembre, nous organisons un événement sur les cultures urbaines au Matadero avec des artistes français.


Quelles seront vos principales missions à la tête de l’AFM ?


Le principal objectif est de toucher un large éventail d’élèves afin de continuer à promouvoir le français dans la capitale. On aimerait d’ailleurs accueillir plus d’enfants et d’adolescents. Pour se faire, nous aimerions investir d’autres locaux afin de compléter notre offre du centre, qui commence à s’essouffler. On a quelques pistes.


Quelle est la particularité de l’Alliance française par rapport à l’Institut français ?

On a les mêmes missions à la différence que nous sommes une association totalement indépendante du gouvernement et sans but lucratif. On a des moyens limités mais l’avantage c’est que l’on est flexible, à l’écoute et on entretient une ambiance conviviale et accueillante.


Treize établissements primaires, contre un seul en 2017-2018, proposent, en ce début de rentrée, un enseignement renforcé du français. Pensez-vous pouvoir surfer sur cette dynamique ?

Je me réjouis de cette excellente nouvelle. L’Ambassade et le service de coopération éducative travaille dans ce sens avec le Ministère de l’éducation et à petite échelle, j’espère que nous influençons également cette tendance.
Avoir accès à une autre langue est une nécessité notamment pour le futur professionnel des élèves. Le français est une langue pratiquée sur les cinq continents, donc en termes d’opportunités, c’est pertinent de l’apprendre. Je pense que les parents espagnols en ont conscience. On sent un regain d’intérêt et c’est plutôt prometteur pour la suite. J’espère par ailleurs que le fait que la France ait gagnée la Coupe du monde aura un impact sur l’inscription dans les collèges et Lycée et évidemment à l’Alliance (rires).


Quelles valeurs et vertus attribueriez-vous à l’AFM ?

Promouvoir la langue et la culture est évidemment notre principale vertu. Ensuite, il faut souligner l’ambiance et l’atmosphère conviviales instaurées par nos professeurs. On a beaucoup de retours positifs. Au niveau de la qualité de l’enseignement également où la réussite lors des examens est là pour en témoigner.

 
Les évènements de la rentrée :


· Du 17/09 au 29/09 : "Echange un livre !"
· Du 26 au 28/09 : Journées des langues européennes à l’AFM avec les portes ouvertes : mini-cours de français et d’espagnol, tests de niveaux, visite de la médiathèque, films (d’animation et autres).
. Rentrée d’octobre : début des cours le 4 octobre. Cours FLE à partir de 4 ans, FLAM (pour enfants francophones de 6 à 14 ans), cours d’espagnol…
· 18 octobre inauguration de l’exposition "Big now – 15 ans en Espagne" de Charles Bignon.
· Novembre : Cultures urbaines au Matadero (résidence d’artiste, débats, etc.).
· Décembre : exposition d’encres de Chine de Baptiste Laurent.

Pour plus d’informations : https://afmadrid.es/es
 

Nous vous recommandons

Kristen Collie

Kristen Collie

Franco-britannique diplômé d’un Master en Histoire sciences et techniques et étudiant en Master de journalisme sportif à l’Ecole du journalisme de Nice. Féru d'Histoire, de sports et de Scandinavie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
#MAVIEDEXPAT

383 pages polémiques qui dénoncent les dérives de l’Espagne

Le livre d’un Néerlandais expatrié en Espagne, dressant un portrait peu flatteur du pays et dénonçant ses dérives financières et ses inégalités, suscite la polémique.

Sur le même sujet