Mardi 11 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Législatives #5ecirco : interview de Yohann Castro

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 04/04/2018 à 17:55 | Mis à jour le 04/04/2018 à 17:55
Photo : DR
yohann castro

Suite à l'annulation par le Conseil constitutionnel du scrutin de juin 2017, les élections législatives pour (ré)élire un député sur la 5e circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Andorre, Monaco), auront lieu les 8 et 22 avril. Nous avons sollicité l'ensemble des candidats afin, sur cette courte campagne, de les présenter à notre lectorat. 

 

A 33 ans, ce père de trois enfants, Versaillais avec des origines espagnoles, ancien sportif et aujourd'hui responsable administratif au Lycée Français de Madrid, est installé dans la capitale espagnole où il a rejoint sa compagne. Ex Président de la Maison de l'Amitié Franco-Espagnole (MAFE) et proche du parti LR, il se présente sans étiquette, mais avec le soutien de l'Union des Français du Monde. Nous retranscrivons ici les réponses faites par écrit par le candidat aux questions que nous lui avons envoyées par courrier.


lepetitjournal.com : Que pensez-vous de l'annulation des élections décidée par le conseil constitutionnel en février dernier ?


Yohann Castro : L'article 59 de la Constitution est très clair. En cas de contestation, le Conseil constitutionnel statue sur la régularité de l'élection des députés. En ce qui concerne notre circonscription, les dernières élections ont été annulées suite à des irrégularités. Néanmoins, je ne comprends par qu'un candidat puisse réclamer l'annulation des élections pour ne pas s'y présenter et pour y mettre son suppléant. 

 

Vous vous présentez finalement sans l’étiquette des Républicains. N’est-ce pas un risque vu les conditions de cette campagne, de ne pas disposer du support, des moyens et de la visibilité qu’un parti peut apporter ?


C'est un risque oui, mais j'ai la chance d'être entouré d'une équipe extrêmement qualifiée qui mettra toute son énergie au service des Français de notre circonscription. Je suis également soutenu par l'Union des Français du Monde, parti politique présidé par Laurent Dominati, ancien Ambassadeur de France.

 

Quelles sont les grandes lignes du projet que vous avez imaginé pour les Français de la 5e circonscription et quelles sont, selon vous, les problématiques les plus importantes à traiter ?

Mon programme est divisé en 4 grands pôles:
1 - Santé
2 - Enseignement - Etudes - Emploi
3 - Environnement
4 - Social - Services

L'enseignement est un sujet majeur pour nos compatriotes. Les frais de scolarités ne cessent d'augmenter et il devient de plus en plus difficile, même dans certains cas impossible pour nos concitoyens, de scolariser leurs enfants dans nos écoles. C'est tout simplement scandaleux ! Être français devrait nous donner le droit à une scolarité accessible. Je me battrai pour cela ! Nous sommes l'image de la France à travers le monde. Pour que nos enfants puissent faire perdurer ce rayonnement, ils doivent recevoir cette belle et grande éducation qui est la nôtre. Je serai également aux cotés de nos retraités. Par exemple, nos RNH du Portugal doivent pouvoir garder leurs avantages fiscaux. Cela leur donne un plus grand pouvoir d'achat. Il n'est pas question de revenir dessus.

 

Si vous êtes élu, de quelle façon allez-vous vous organiser pour être présent et accessible auprès des Français de la circonscription ?


Ceux qui me connaissent (famille, amis ou mon équipe) savent que je suis disponible. J'ai d'ailleurs donné mon numéro personnel à de nombreux compatriotes lors de la campagne. Je serai extrêmement présent sur la circonscription et organiserai beaucoup de permanences. Nous transmettrons les numéros de téléphone de toute mon équipe ainsi que le mien à l'ensemble des administrés.


 
Que peut-t-on dire à nos lecteurs pour les inciter à aller voter les 8 et 22 avril.


Nous avons tous été déçus par les politiques et leurs promesses jamais tenues. Le dernier cas en date a été l'élection de Samantha Cazebonne, qui a très vite oublié qu'elle était la représentante des Français de la circonscription en France et non la représentante du Gouvernement sur la circonscription. Le 8 avril (puis le 22) c'est notre chance de changer cela !
 
http://www.yohanncastro.com/

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Barcelone Appercu
POLITIQUE

Catalogne : Quim Torra, entre la voie slovène et le 155

Six mois apres le retrait de l'article 155, qui maintenait la région sous la tutelle du Gouvernement central espagnol, la possibilité de réinstaurer la mesure est à nouveau à l'ordre du jour.

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
TRADITIONS

CLICHES – Les 6 coutumes locales qui agaçent les Français d’Espagne

Certes, la France et l’Espagne partagent leurs frontières, mais les différences culturelles sont tout de même bien présentes. En quittant l’Hexagone pour vous installer en Espagne, vous serez

Sur le même sujet