MUJERES AVENIR - L’association d’amitié hispano-française débat sur le rôle des femmes dans le monde de l’art

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 18/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 01:15

Plus de 400 invités ont assisté jeudi dernier à la rencontre “Les femmes dans le monde de l'art”, organisée par l'association d'amitié hispano – française Mujeres Avenir, dans l'Auditorium du Musée du Prado. Au cours de la rencontre a été révélé que “dans le monde de l'art il manque une éducation réellement équitable, et il est nécessaire d'établir des quotas dans les galeries et les musées, en suivant les pas des grandes villes de l'art comme le sont Paris ou New York, où la présence des femmes artistes ne cesse de croître”.

mujeres avenir(Photos Julia Robles / Mujeres Avenir) Cette rencontre a été l'occasion de débattre sur le rôle des femmes dans le monde de l'art. Elle a permis de mettre en évidence l'importance de celles-ci dès l'origine de l'art et les limites qu'elles rencontrent lorsqu'elles présentent leurs œuvres et pour obtenir la reconnaissance du secteur, même si le modèle féminin a été prépondérant dans la plupart des manifestations artistiques exposées.

Nuria de Miguel, Secrétaire Générale de la Fondation des Amis du Musée du Prado, a été la modératrice de la table, à laquelle ont aussi participé Mercedes Basso, Directrice de la Fondation Arte y Mecenazgo ; Elvira Mignoni, Directrice de la Galerie Elvira González; Marina Chinchilla, Directrice Adjointe du Musée du Prado; Joséphine Douet, photographe et Sophie Mouquin, professeure d'histoire d'art moderne à l'Université Charles de Gaulle Lille 3.

Après leurs interventions, les expertes ont participé à un débat sur la représentation des femmes dans le monde de l'art, où domine la vision des hommes, et qui compte moins de 5% de femmes artistes dans le secteur de l'art moderne.

Dans ce sens-là, Nuria de Miguel, Secrétaire Générale de la Fondation des Amis du Musée du Prado, a défendu l'importance du secteur culturel en Espagne, un secteur qui génère plus de 500.000 emplois directs et représente 3,5% du PIB, un chiffre supérieur à celui d'autres secteurs traditionnels plus appréciés, comme celui des télécommunications.
Selon Sophie Mouquin, professeure d'histoire d'art moderne à l'Université Charles de Gaulle Lille 3, “l'éducation joue un rôle majeur pour les femmes, c'est une lutte en faveur de leur liberté et de leur émancipation. L'histoire nous montre que les femmes ne pouvaient pas consacrer leur talent à une carrière professionnelle, il s'agissait uniquement d'un loisir ou une distraction des tâches ménagères ; ces femmes ont dû abandonner leurs velléités, obligées par une société qui vivait en leur tournant le dos”.

Pour Elvira Mignoni, Directrice de la Galerie Elvira González, “le monde de la culture place chaque artiste à l'endroit qu'il mérite, c'est un monde juste, même si souvent lent. Les excellentes femmes créatrices qui ont existé tout au long de l'histoire finissent par émerger, certaines plus tard que d'autres, mais à la fin elles sont reconnues pour leur talent et leurs capacités”.

De son côté, Joséphine Douet, photographe, a indiqué que “le vrai frein à la carrière d'une femme ce ne sont pas les enfants, mais le conjoint. Ceci oblige à ce que la vie privée des artistes passe avant leur carrière professionnelle. Les femmes ne peuvent pas être artistes parce qu'elles le souhaitent, elles doivent justifier leur activité. Ces injustices historiques génèrent une nouvelle vague de féminisme qui est né aux États-Unis et qui arrive en Europe, qui normalise la situation”.

mujeres avenirLa capacité d'interpréter différents contextes d'une manière créative, constitue une des grandes valeurs des femmes, nous sommes capables de créer des projets en partant d'une idée, mais nous devons poursuivre notre lutte pour que la société nous écoute”, a manifesté Mercedes Basso, Directrice de la Fondation Arte y Mecenazgo.

Pour Marina Chinchilla, Directrice Adjointe du Musée du Prado, “le Musée du Prado est un excellent exemple en matière de gestion. Dans le cadre de l'administration publique, on réussit les concours par le biais d'évaluations fondées sur l'égalité, le mérite et la capacité des professionnels. De nos jours, nous, hommes et femmes, atteignons les mêmes postes de responsabilité, mais c'est grâce au chemin parcouru par de nombreuses femmes, qui ont connu une situation beaucoup plus difficile dans le passé”.

Face à cette situation, il est nécessaire d'approfondir sur les moyens permettant d'améliorer et de favoriser l'avenir des nouvelles générations qui souhaitent refléter leur vision du monde au travers de manifestations artistiques. C'est pour cette raison que nous avons souhaité organiser une rencontre comme celle d'aujourd'hui, afin d'analyser la situation actuelle des femmes dans ce secteur et de débattre sur manière de faire face à ces limites”, a conclu María Luisa de Contes, Présidente de l'association d'amitié hispano – française Mujeres Avenir.

La rencontre, organisée en collaboration avec la Fondation des Amis du Musée du Prado, a été sponsorisée par Renault et Sodexo.

À propos de l'association d'amitié hispano – française Mujeres Avenir :
En 2016, nous devons poursuivre notre combat en faveur de l'égalité, l'écart salarial existe toujours, le plafond de verre est une réalité et malgré tous les progrès de ces dernières décennies, l'environnement de crise économique et les changements démographiques vers des sociétés plus diverses, que ce soit en France ou en Espagne, sont des facteurs qui nous obligent à diriger nos efforts sur l'égalité et à observer attentivement ce qui se passe autour de nous.

Nos deux pays comptent avec de magnifiques références féminines dans la sphère politique et dans celle des affaires, nous voulons laisser les femmes s'exprimer et qu'elles parlent sur tous les sujets d'actualité pour que la société écoute ce qu'elles ont à dire.

Mujeres Avenir travaille pour que les femmes se fassent entendre, et pour contribuer à l'égalité dans tous les domaines, grâce au soutien de M. l'Ambassadeur de France en Espagne et de M. l'Ambassadeur d'Espagne en France et à celui de M. le Consul Général de France à Madrid. L'Association aspire à encourager la constitution d'un réseau de relations qui concoure à la création de valeur dans la société et à resserrer les liens entre l'Espagne et la France.
http://www.mujeresavenir.com

(www.lepetitjournal.com – Espagne) Mercredi 19 octobre 2016
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale