Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mondial 2018: une Équipe de France au fort accent espagnol

Par Kristen Collie | Publié le 09/07/2018 à 17:46 | Mis à jour le 09/07/2018 à 17:46
Photo : Creative Commons Boidupastix
supporters français

A l'aube d'affronter la Belgique, mardi, dans le cadre de la très attendue demi-finale de Coupe du Monde, une rapide rétrospective permet de remarquer à quel point l'Espagne, et plus particulièrement Madrid, tiennent un rôle important dans le formidable parcours des Bleus.

 

De l'étendard Antoine Griezmann, aux patrons de la défense Raphaël Varane et Sam Umtiti, la France s'appuie sur ses mercenaires hispaniques pour briller en Russie. 

 

Parmi les 23 sélectionnés, 7 joueurs évoluent en Liga. C'est tout simplement le deuxième championnat le plus représenté à l'échelle des Bleus, derrière le championnat de France (8 joueurs). Samuel Umtiti (Barcelone), Raphaël Varane (Real Madrid), Lucas Hernandez (Atlético), Steven Nzonzi (Séville), Thomas Lemar (Atlético), Ousmane Dembelé (Barcelone) et enfin Antoine Griezmann (Atlético) forment ce contingent. Derrière cette énumération de joueurs de talents, jouant dans les meilleurs clubs du monde, on arrive à un constat : la plupart des tauliers de l'EDF proviennent d'Espagne. Alors que Raphaël Varane et Samuel Umtiti composent l'indéboulonnable charnière centrale des Bleus, les joueurs de l'Atlético Madrid, Lucas Hernandez et Antoine Griezmann, sont des titulaires indiscutables. 


Griezmann et Varane, les étendards 

 

France 2-0 Uruguay. Les Bleus jubilent et célèbrent leurs buteurs, Raphaël Varane, auteur du premier but d'une superbe tête décroisée, et Antoine Griezmann, co-meilleur buteur de l'EDF lors de ce mondial (3 buts à égalité avec Mbappé). Les deux héros de ce match sont aujourd'hui considérés comme les symboles de cette France conquérante et talentueuse. En club comme en sélection, ils se sont imposés comme de véritables références mondiales. Pour preuve, en préambule de cette Coupe du Monde, les deux joueurs ont chacun remporté un titre européen. La mythique et prestigieuse Champions League pour Varane avec le Real madrid, et l'Europa League pour "Grizou", le 16 mai dernier. Le joueur de l'Atlético Madrid avait, pour l'occasion, crucifié à lui tout seul L'Olympique de Marseille d'un formidable doublé.
 


Lucas Hernandez, le plus espagnol des Français

 

Le "vaillant guerrier" français, pour reprendre le terme des médias depuis le début du mondial, brille par sa « grinta » et son sens du dévouement. Titulaire à l'Atlético Madrid, le latéral gauche de 22 ans a connu une ascension fulgurante l'ayant propulsé dans le 11 de l’Équipe de France. Pour autant, l'histoire aurait pu être diamétralement différente. Natif de Marseille, fils de l'ancien joueur Jean-François Hernandez et frère aîné de Théo Hernandez (Real Madrid), Lucas a grandi en Espagne, et avait laissé entendre avoir entrepris des démarches de naturalisation, à un moment où la sélection espagnole lui faisait les yeux doux : "Je suis Français et j'ai un passeport français. Mais bon, on est en train de regarder, c'est entre les mains des avocats", témoignait-il le 20 janvier dernier. Bien heureusement pour les Bleus, il a répondu positivement à la convocation de Didier Deschamps. 

 

La "conexión francesa"

 

Dans l'ombre de Griezmann et Hernandez, un nouvel international français va faire son arriver en Liga, la saison prochaine. Le virevoltant ailier Thomas Lemar a récemment signé à l'Atlético de Madrid, en provenance de l'AS Monaco. Il renforce ainsi la "Conexión francesa" des "Colchoneros".
En marge de la capitale Madrid, où cohabite le Real et l'Atlético, il ne faut pas oublier les Barcelonais Samuel Umtiti et Ousmane Dembelé qui, au même titre qu'un Kyllian Mbappé, incarnent le présent et l'avenir des Bleus. Le premier est, à 25 ans, le patron de la défense des "Blaugrana", alors que le second s'est fait recruter pour la modique somme de 150 millions d'€. 
Certes La Roja s'est fait éliminer en Huitièmes, mais l'Espagne continue d'exister à travers ces onéreux expatriés français. 

Kristen Collie

Kristen Collie

Franco-britannique diplômé d’un Master en Histoire sciences et techniques et étudiant en Master de journalisme sportif à l’Ecole du journalisme de Nice. Féru d'Histoire, de sports et de Scandinavie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
#MAVIEDEXPAT

383 pages polémiques qui dénoncent les dérives de l’Espagne

Le livre d’un Néerlandais expatrié en Espagne, dressant un portrait peu flatteur du pays et dénonçant ses dérives financières et ses inégalités, suscite la polémique.

Sur le même sujet