Cannes 2022 : un prix pour l’Espagne ?

Par Laura Pertuy | Publié le 27/05/2022 à 18:14 | Mis à jour le 27/05/2022 à 18:14
Photo : Georges Biard, CC BY-SA 3.0
Patchwork-Cannes-

Alors que la 75e édition du Festival de Cannes touche à sa fin, se dessinent les premiers pronostics quant à la Palme d’or et les autres prestigieuses récompenses qui seront attribuées lors de la cérémonie de clôture. Avec Pacifiction d’Albert Serra, film remarqué en compétition, l’Espagne a-t-elle ses chances?

 

Les 10 jours intenses qui composent traditionnellement le Festival de Cannes ont cette année été marqués par la présentation en sélection officielle de deux films espagnols à la résonance particulièrement française. En effet, As Bestas, le thriller poisseux de Rodrigo Sorogoyen - réalisateur du très beau Madre et de El Reino (2018) - était présenté hier en avant-première (et donc sans enjeu compétitif) devant une salle comble et en présence de toute l’équipe, dont deux acteurs français.

 

albert serra
Albert Serra, lors de la remise des Prix Gaudi en 2020

 

 

Un nouveau long métrage qui s’intéresse à Antoine (Denis Ménochet) et Olga (Marina Foïs), un couple installé dans le petit village de Bierzo en Galice. Agriculteurs écoresponsables, ils restaurent des maisons laissées à l’abandon afin d’encourager le repeuplement du hameau, et s’oppose fermement à l’aboutissement d’un projet d’éoliennes. La relation avec leurs voisins se fait, au cours du film, de plus en plus hostile et pourrait bien mener à l’irréparable… Un long métrage à découvrir le 11 novembre prochain dans les salles espagnoles.

Pacifiction, un thriller politique qui a secoué la Croisette

Mais c’est Pacifiction de l’enfant terrible Albert Serra (La mort de Louis XIV, Liberté) qui polarise toute l’attention actuellement. Partout se susurre le nom de Benoît Magimel, acteur principal du film, pour le prix d’interprétation, tout comme ce titre intrigant qui revient fréquemment dans les pronostics cannois. 

 

une scène du film avec des gens à table
une scène du film Pacifiction

 

Pacifiction se déroule à Tahiti, en Polynésie française, et met en scène le Haut-Commissaire de la République, représentant de l’État Français, un homme de calcul aux manières parfaites. Dans les réceptions officielles comme dans les bars locaux, il se fait le témoin d’une colère grandissante de la population, d’autant qu’une rumeur subsiste : un sous-marin aurait été aperçu non loin, ce qui annoncerait une reprise des essais nucléaires français. Une intrigue éminemment politique, donc, qui a secoué la Croisette et pourrait bien être sacrée d’un prix de la mise en scène lors de la cérémonie de clôture, ou même de la Palme d’or.

 

laura pertuy

Laura Pertuy

Fondatrice de notre édition de Stockholm, Laura Pertuy est journaliste culturelle spécialisée en cinéma, traductrice et programmatrice de festivals.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale