Accord Espagne-Portugal-Bruxelles pour baisser le prix de l'électricité

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 27/04/2022 à 18:09 | Mis à jour le 27/04/2022 à 18:09
Photo : Markus Spiske/Pixabay
des prises électriques

Enfin une bonne nouvelle. L'Espagne et le Portugal ont annoncé un "accord politique" avec la Commission européenne pour mettre en œuvre immédiatement un mécanisme de réduction du prix de l'électricité.

 

Il s'agira d'un instrument temporaire, valable un an, qui fixera un prix moyen de 50 euros par MWh pour le gaz et le charbon au cours de ces 12 mois, mais qui débutera dans les prochaines semaines avec une référence de 40 euros par MWh.

 

rencontre entre le président espagnol sanchez et portugais costa
Rencontre des présidents espagnol et portugais pour aborder l'exception ibérique/ Pool Moncloa

L'exception ibérique

Bruxelles n'avait pas accepté la proposition hispano-portugaise d'un prix maximal de 30 euros MWh, et a relevé le seuil à un prix moyen de 50 euros sur douze mois. Mais en même temps, elle a accepté d'étendre la plage horaire, l'une des principales demandes.

Une réduction calculée de 200 a 130 euros par MWh

Le prix du gaz est actuellement d'environ 90 euros par MWh, a indiqué la vice-présidente en charge du dossier, Teresa Rivera. Par conséquent, avec la limite initiale, la facture d'électricité sera considérablement réduite sur le marché de gros à partir de mai. De plus de 200 euros par MWh actuellement à environ 130 euros, ce qui profitera à ceux qui bénéficient du tarif réglementé.

Un tarif qui triple encore les prix moyens historiques

Selon l'Organisation des consommateurs et des usagers (OCU), ce prix est bien inférieur aux maximums des derniers mois, qui avoisinaient les 300 MWh, mais double, voire triple, des prix moyens historiques.

 

une éolienne
Vers une électricité plus verte

 

Prochaine facture d'électricité de mai

Selon Rivera, les consommateurs, mais aussi les entreprises, bénéficieront de cette mesure. Actuellement, 40% de ce que paient les particuliers et environ 70 à 80 % les entreprises est lié "d'une manière ou d'une autre au prix du marché de gros". On le découvrira dans la facture de mai.

 

La OCU a déjà fait le calcul pour un ménage ayant un tarif PVPC et une consommation mensuelle de 292 kWh, avec 4,6 kW de puissance souscrite. Sa facture serait d'environ 85 euros par mois, par rapport aux 143 euros par mois qu'elle atteignait en mars et aux quelque 100 euros avec lesquels elle pourrait clôturer le mois d'avril. L'organisation de consommateurs a mis à la disposition des usagers un comparateur de tarifs électricité et/ou gaz, bien utile pour se faire une idée des différents prix sur le marché.

 

Cette mesure met donc un frein au prix excessif des factures d'électricité, même si elle est encore loin de les ramener à la normale: en avril de l'année dernière, un ménage comme celui mentionné ci-dessus payait 70 euros par mois.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale