Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

9 millions de téléspectateurs ont suivi le débat électoral sur RTVE

Par Céline Bergeron | Publié le 23/04/2019 à 18:00 | Mis à jour le 23/04/2019 à 18:00
Photo : copie d'écran RTVE
debat electoral espagne

Ce dimanche 28 avril, les Espagnols seront invités à aller voter pour des élections législatives anticipées. Alors que les incertitudes planent sur les résultats possibles de ce scrutin, un premier débat très attendu opposant les principaux candidats s’est déroulé hier soir.

 

RTVE a diffusé ce lundi 22 avril le premier débat électoral depuis la création de la chaîne. Très attendu, le débat présenté par le journaliste Xabier Fortes a permis aux candidats d’exprimer leur vision de la gouvernance du pays. L’actuel chef du gouvernement Pedro Sanchez (PSOE), Pablo Casado (Partitdo Popular), Pablo Iglesias (Podemos) et Albert Rivera (Ciudadanos) ont pu, tour à tour, présenter les principales mesures de leurs programmes et débattre sur les sujets qui préoccupent les Espagnols. 

 

Les réformes fiscales au cœur du débat


Pendant un peu moins de deux heures, les quatre candidats ont enchainé les thèmes. L’avenir fiscal du pays a pris une place importante dans ce débat. Pedro Sanchez a défendu le bilan de ses 10 mois à la tête du pays. Il a indiqué qu’il souhaite en finir avec les inégalités. Pablo Casado a insisté sur ses propositions de réformes fiscales pour mettre en place "la plus grande révolution fiscale de l’Histoire". A l’instar du Partido Popular, le chef de Ciudadanos, Albert Rivera a longuement expliqué sa volonté de baisser les impôts et de supprimer les impôts sur la succession. Pour finir, Pablo Iglesias s’est également attaqué aux impôts et a défendu un modèle fiscal "basé sur la proportionnalité" pour que ceux qui paient le plus d’impôts soient ceux qui ont le plus d’argent. Il souhaite également baisser la TVA des produits de première nécessité de 10% à 4%.

 

L’éducation et l’emploi, autres thèmes prépondérants du débat 


En matière éducative, Pedro Sanchez a affirmé sa volonté de mettre en place une éducation gratuite de zéro à trois ans, une "nouvelle loi des universités" et plus de bourses pour les étudiants. De manière générale, il affiché sa détermination pour poursuivre la même ligne politique et aller vers une plus grande justice sociale. Le chef du Partido Popular, Pablo Casado a également mis en avant ses propositions de réformes éducatives et la revalorisation des petites pensions. Des mesures pour les familles ont été proposées par Pablo Casado. Il a évoqué la possibilité d’abaisser à deux enfants les critères de familles nombreuses. L’emploi a longuement été abordé par Pablo Iglesias. Il est revenu sur sa résolution pour en finir avec les contrats de travail de courte durée.

 

Un débat qui fait parler


Le premier débat aux élections législatives anticipées a fortement agité la sphère twitter. Le #ELDEBATEenRTVE est resté pendant 12h parmi les "trending topic". Pendant le débat, 773.400 messages ont été générés sur la plateforme. Près de 700.000 autres tweets ont été écrits sur le sujet après le débat.

Les quatre candidats se retrouveront ce mardi 23 avril au soir lors d’un second débat présenté par les journalistes Ana Pastor et Vicente Vallés à partir de 22h. Il sera diffusé sur Antena 3, la Sexta, Onda Cero, Atresplayer et le Canal Internacional.

 

      
                                                     Debate a cuatro - Lengua de signos              
celine bergeron

Céline Bergeron

Journaliste passionnée! Spécialisée dans le journalisme de proximité et le journalisme de solutions pour transmettre, raconter et informer. Exploratrice du monde et de ses cultures, toujours à la recherche de défis inexplorés et d'expériences insolites.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gab mer 24/04/2019 - 08:46

Merci pour ce long decriptage qui aidera très certainement les français de Madrid à comprendre les enjeux de ces élections anticipées. Même exercice avec le débat sur Antena 3? Ce serait intéressant de voir la différence entre le débat d’une chaîne public et celui des chaînes privées le lendemain, dont le ton n’est Résolument pas le même!

Répondre
Commentaire avatar

C mer 24/04/2019 - 08:26

Merci pour cet article qui déchiffre pour nous les moments intenses de l’actualité. N'hésitez pas à multiplier les revues de presse Espagnole... on en a grand besoin pour comprendre ce qui se dit le matin devant la machine à café.

Répondre

Actualités

POLITIQUE

Municipales : la Droite récupère Madrid

Contre tous les pronostics et contrairement à ce qu'annonçaient les sondages, c'est finalement les partis de droite qui se sont imposés au cours des élections municipales à Madrid. 

Vivre à Madrid

Valence Appercu
PAROLE D'EXPERT

Mariage : 8 bonnes raisons de se dire oui en Espagne !

Vous vous êtes enfin décidés à sauter le pas et vous réfléchissez à l’organisation de votre mariage ? Et si la solution se trouvait Espagne ? Julie vous donne 8 bonnes raisons d’y organiser le vôtre !

Sur le même sujet