Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VERBENAS – Des fêtes pour voyager dans le temps au cœur de Madrid

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 29/03/2016 à 22:00 | Mis à jour le 26/03/2016 à 13:14

A l'heure où l'été pointe le bout de son nez dans la capitale espagnole, les fêtes traditionnelles communément appelées "Verbenas" fleurissent dans les quartiers populaires du centre-ville. Un mélange de cultures locales et de joie de vivre communicative pour tous ceux qui s'y arrêtent le temps d'un week-end.


(Photo CC Barcex) L'autre caractéristique de ces célébrations réside dans la proximité géographique existant entre chacune d'elles. De la Fiesta de San Isidro à celle de la Virgen de Paloma, ce sont toujours les quartiers de La Latina et de Lavapiés qui font figure de décors colorés et ensoleillés, où le temps s'arrête pendant toute la durée des festivités. Des quartiers cosmopolites servant de cadres privilégiés, comme pour rappeler les racines éminemment populaires de ce type de manifestations. Comme lors de chaque édition, on célèbre les "Verbenas" pour rendre hommage au saint patron de la localité, dans la joie, la bonne humeur et ce, quelles que soient les origines des participants.

Entre tradition et modernité
Les activités proposées au cours des fêtes s'adressent à tous les gouts et à tous les âges : des jeux et des concours pour les plus jeunes, des concerts et des séances de cinéma en plein air pour la culture, des stands de dégustations de limonade, de tapas, de paella ou encore de chocolate con churros pour la gourmandise et des processions, des bals, des concours de décorations de balcons et les danseurs de choti pour la tradition. Le choti d'ailleurs parlons-en car cette danse constitue à elle seule l'une des principales attractions de ces fêtes populaires. Au rythme de l'orchestre local et du son si particulier de l'orgue de Barbarie, les couples de danseurs traditionnels (chulapo pour monsieur et chulapa pour madame) suivent rigoureusement un protocole bien défini. Une main dans sa poche et l'autre tenant la main de sa partenaire, le "chulapo", vêtu d'une veste courte plantée d'un ?illet et un mouchoir autour du cou, tourne sur lui-même, immobile, pendant que la "chulapa" danse autour de lui. Elle porte une longue robe blanche à pois noirs, un châle de Manille et une coiffe blanche avec un ?illet rouge, également. Quand l'orgue change de rythme, le couple fait trois pas en avant puis trois pas en arrière, puis se remet à tourner. Cette danse originaire d'Écosse est emblématique de la culture madrilène et donne lieu à des spectacles et des concours endiablés.

La fête à Madrid, c'est aussi...

LE SAVIEZ VOUS ? 13 juin : le jour J pour trouver un fiancé à Madrid 
VERBENAS ? (Re)découvrez les fêtes traditionnelles madrilènes à San Antonio de la Florida 
SORTIR - Les fêtes du 2 mai à Madrid 
QUI EST ? - San Isidro : histoire d'avoir quelques repères 
TAUROMACHIE - Les fêtes de la San Isidro 
EN UN CLIN D'OEIL - Almudena, la vierge protectrice de Madrid 
TRADITIONS - Les fêtes de fin d'année à Madrid, mode d'emploi 
BIZARRERIES ? Les traditions et fêtes espagnoles les plus insolites 

Un hommage à la culture castiza
Ces fêtes constituent également l'un des derniers témoignages d'une période historique de premier plan dans l'histoire de la ville. Le Madrid "castizo", berceau de la langue castillane et de la culture juive séfarade durant les XVe et XVIe siècles, encore visible aujourd'hui à travers son influence architecturale, de la Plaza Mayor au quartier du Rastro. Des lieux qui servent de théâtre chaque année à la première Verbena de l'année : la Fiesta de San Isidro organisée tous les 15 mai. Ce jour-là, les Madrilènes descendent dans la rue, vêtus de leurs costumes traditionnels, pour rendre hommage au saint-patron de Madrid. Un événement qui marque également l'ouverture de la plus grande feria tauromachique d'Espagne, qui a lieu au même moment dans les arènes de la ville.
Se succèdent ensuite dès le mois de juin, la Verbena dans le quartier de San Antonio de la Florida le 13 juin. Puis dans le quartier du Prado, les fêtes de San Juan Bautista le 24 juin, et de San Pedro Apóstol le 27. Et en juillet, la fête de Carmen autour du quartier de Chamberí, le 16, et la fête de Santiago sur la Plaza de Oriente jouxtant le Palais Royal, le 25.
Pendant la première quinzaine d'août, trois fêtes sont particulièrement représentatives des us et coutumes locaux en vigueur à cette époque. Autour de l'église du même nom, la Fiesta de San Cayetano (Saint-Gaëtan) s'installera sur la Plaza de Cascorro au c?ur de Lavapiés le 7 août prochain. Trois jours plus tard, la Saint-Laurent s'accompagnera également de sa "Fiesta de San Lorenzo" avec une grande procession passant par la Calle Toledo et la calle Argumosa. Avant le bouquet final du 15 août lors de la Verbena de la Virgen de Paloma autour des Plaza de la Paja et de las Vistillas, sans doute la plus éclatante démonstration des traditions populaires madrilènes qui perdurent depuis des siècles. Dépaysement garanti.

Simon MARACHIAN (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 30 mars 2016
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet