Réouverture du musée du transport EMT de Madrid

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 10/05/2022 à 11:15 | Mis à jour le 10/05/2022 à 11:15
Photo : Un bus à deux étages Guy Arab datant de 1948 / Museo EMT
bus à 2 etages bleu de 1948

Réouverture du musée du transport EMT de Madrid

 

 

Un musée intéressant pour ceux qui vivent depuis très longtemps à Madrid, mais aussi pour les plus jeunes, rouvre ces portes. On pourra y voir les bus à deux étages ou tramways qui circulaient autrefois dans la capitale.

 

 

Plus de 40 véhicules anciens qui font partie de l'histoire du transport à Madrid au cours des 75 dernières années sont de nouveau accessibles au public depuis le 7 mai, avec la réouverture des portes du musée de l'entreprise municipale de transport (EMT).

 

intérieur du musée avec des bus

 

Situé dans le centre opérationnel Fuencarral de l'EMT, ce musée abrite des autobus emblématiques tels que le Guy Arab (1947) et le Leyland Titan (1957) à deux étages, le premier modèle articulé à circuler à Madrid, le Pegaso 6035-A (1966), et le premier minibus à rouler dans la ville, le Pegaso Sava 5720 (1976).

 

bus à deux étages
Bus à 2 etages Leyland Titan, qui date de 1957 /Museo EMT

 

Outre ces véhicules, on trouve également des machines, des uniformes et d'autres éléments typiques du fonctionnement quotidien de l'EMT, d'anciens arrêts et abribus, des maquettes, des sièges de tramway et de bus, ainsi que des plans et des cartes de différentes époques, entre autres.

 

vieux bus articulé
Premier modèle articulé à circuler à Madrid, le Pegaso 6035-A (1966) /Museo EMT

 

L'entrée est gratuite, mais une réservation préalable est nécessaire sur le site web. Les visites sont proposées les samedis et dimanches jusqu'au 26 juin, en plusieurs sessions (10 h, 11 h 30 et 13 h 30) et avec une capacité limitée à 30 personnes.

 

Le musée est situé dans l'ancien atelier général du centre opérationnel de Fuencarral, un entrepôt construit en 1959 et l'un des rares exemples de bâtiment industriel de Madrid des années 1960 encore en service.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale