25ème édition de PHotoESPAÑA

Par Monique Auxenfans | Publié le 05/07/2022 à 15:00 | Mis à jour le 05/07/2022 à 15:00
Photo : Javier Campano-Tenerife, 1987
photo de Javier Campano, au moment où un homme plonge

Pour sa 25e édition, PHotoESPAÑA a organisé 120 expositions de 442 photographes et artistes visuels. Le leitmotiv qui articule la proposition d'exposition de cette année est la photo documentaire et sa façon de montrer l'évènement, les préoccupations du monde. 

 

L'exposition met l'accent sur le regard de la femme, sur la visibilité des femmes photographes qui ont été décisives à leur époque, sur le paysagisme, sur les nouveaux talents et sur les auteurs consacrés.

 

Un paysan avec un fusil pendant la guerre civile d'Espagne
Front d'Aragon, 1937, Kati Horna. Archive bureau de Propagande CNT-FAI, IISG Amsterdam

 

Une fois de plus, PHotoESPAÑA, rendez-vous de référence, s'étend dans toute l'Espagne (Alcala de Hénares, Santander, Valladolid, Sarragosse et Cuenca dans le cadre de la section officielle, ainsi qu'à Elche et Ferrol pour la première fois).

Jusqu'au 28 août

Plus d'un demi-million de visiteurs assistent à ce festival annuel de Madrid qui devient pendant deux mois la capitale mondiale de la photo. Une occasion unique pour connaître les toutes dernières nouveautés et les projets photographiques, visuels et de montage des grands créateurs espagnols et étrangers.

 

une femme des années 20, assise, lit un livre
1925, San Francisco, California © Tina Modotti. Courtesy- Galerie Bilderwelt, Reinhard Schultz. 

 

Cette édition très spéciale présente comme exposition vedette "Sculpting Reality" (500 images de 29 auteurs), exposition qui examine le passé et le présent de la photographie de style documentaire des années 30 jusqu'à nos jours, à partir de la collection "Per Amor a l'Art Bombas Gens de Valencia. Une sélection est exposée à Casa de America et l'autre au Circulo de Bellas Artes avec les travaux de photographes historiques tels que Walker Evans, Helen Levitt, Cartier-Bresson, Manuel Alvarez Bravo, Bleda et Rosa, entre autres.

 

Des gens font la queue pour aller au cine
Javier Campano- Madrid, 1975

 

Parmi les expositions les plus intéressantes:

  • Patrimonio Nacional participe pour la première fois avec les œuvres de Sebastian Salgao, des collections royales. "Rencontre autour de la photographie de paysage".
  • CentroCentro  : "Photographie publique. Les années 60" explore le pouvoir de l'image dans les livres, les revues et les journaux.
  • Casa Arabe : Perspective sur la photographie libanaise actuelle et "Lumières et ombres de ce qui a été et continue à être" de Mounir Falin.
  • Calcografia Nacional : "Les caisses d'Amsterdam", photos inédites de 2 photographes anarchistes (les archives perdues de Katia Horna et Margaret Michaelis).
  • Musée Cerralbo : "Tina Modotti", principale reporter des années turbulentes de l'histoire de Mexico.                                                             
  • Musé ICO : "Contre tout ce qui brille. Effets du temps" de Juan Baraja.
  • Fondation Mapfre : magnifiques expositions de Carlos Pérez Siquier (rétrospective) et Paolo Gasparini "Champ d'images".
  • Complejo El Aguila  : Francesc Catala, "La lucidité du regard", photographe humaniste documentaire de l'après-guerre espagnole.
  • Sala Minerva du CBA : "Armonia", la vie dans les sanctuaires d'animaux. Ana Palacios raconte en images les histoires de ces animaux protégés et soignés, sauvés de l'industrie de l'élevage et la relation spéciale qui s'établit entre eux et les humains.
  • Pavillon Villanueva du Jardin Botanique :  "Fantaisies au Prado" : Garcia Alix réinterprète des chefs d'œuvres du Musée du Prado et Prix de photographies 2022 de la Fondation Enaire.
  • Fondation Casa de Mexico : "Des ailes pour voler" : 31 œuvres originales de Frida Khalo et 87 photos du musée Dolores Olmedo.
  • Institut Italien : "Hypothèse de figuration", Pasolini.
  • Real Sociedad fotografica : Pilar Pequeño.
  • Galerie Espace Mados : "Paysage : 4 perspectives",Pio Cabanillas, María Antonia Garcia de la Vega, Bélen Serrano, Jesús Labandeira.
monique

Monique Auxenfans

Spécialisée sur les sujets culturels, touristiques et gastronomiques, expatriée au long cours, voyageuse infatigable. Spécialiste de l'Espagne et de l'univers hispanophone.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale