Mercredi 29 septembre 2021
TEST: 2269

Le Prince Philip et la Reine Elisabeth II, un amour de toujours

Par Elzéa Colomb | Publié le 12/04/2021 à 20:37 | Mis à jour le 13/04/2021 à 13:47
Photo : Annie Spratt - Unsplash
La Reine Elizabeth II d'Angleterre, épouse de Philip d'Edimbourg qui est mort à l'âge de 99 ans

Avec la disparition du Prince Philip, la famille royale se trouve endeuillée. La Reine fait face à la perte d’un mari, d’un amant mais aussi de celui qui aura été le plus précieux de ses piliers durant leurs 73 ans d’union. Quel est le secret de longévité de cette histoire d’amour qui a traversé les époques ?

La jeunesse parsème la genèse de l’histoire d’amour de la reine Elisabeth II et du Prince Philip. Âgés respectivement de 13 et de 18 ans dans le début des années 1940, les deux adolescents se croisèrent, ici et là, sans jamais laisser place à l’indifférence. Ce qui avait commencé tel un béguin d’adolescents ne cessa d’évoluer au fil des ans, pour devenir plus grand. Au travers de lettres échangées et de visites occasionnelles du Prince, les tourtereaux entretinrent le contact alors que le Duc servait dans la Royal Navy durant les années de guerre.

Jamais très éloignés l’un de l’autre, c’est en 1947, après le 21e anniversaire d’Elisabeth, que l’annonce publique de leurs fiançailles est faite. Le couple s’était par la suite marié devant 2 000 invités à l’abbaye de Westminster, à peine deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans un pays encore sous le choc du conflit, ce mariage d’amour fût un rare moment de célébration que Winston Churchill qualifia d’un « éclair de couleur sur la route difficile que nous parcourrons ».

Une dévotion sans faille

Nous sommes le 6 février 1952 lorsque la mort prématurée du roi Georges VI propulse Elisabeth II au rang de reine. Pour le Duc, son accession signifiait renoncer à toutes ses ambitions. D’une part, à son titre de prince de Grèce et du Danemark, afin de pouvoir prendre la nationalité britannique et devenir duc d’Édimbourg, puis prince du Royaume-Uni en 1957. D’autre part, à la carrière qui se profilait devant lui au sein de la Royal Navy, en tant qu’officier. À une époque où il était très rare qu’un homme suive le pas de sa femme, le prince Philip démontra d’un soutien indéfectible à Sa majesté durant toutes ces années. Devenu un pilier pour la Reine, ce dernier ne prendra sa retraite de la vie publique qu’en 2017, habituant alors les sujets de Sa majesté à la voir apparaître seule ou soutenue par un autre membre de la famille royale.

Deux âmes en tous points opposées

Tandis que l'enfance du Prince Philip fut mouvementée, Elisabeth II a quant à elle grandi en grande partie derrière les murs du palais, à l’écart du reste du monde. Une complémentarité certaine, qui n’a fait que renforcer le lien indescriptible qui existait entre les deux époux. « Il la fait rire parce que certaines des choses qu’il dit ou fait, ainsi que la façon dont il regarde la vie, sont évidemment différentes d’elle » avait déclaré leur petit-fils, le Prince William.

Tout au long de ces nombreuses années qui les ont unis, ils ont été les seules constantes l’un de l’autre. Au grand jamais trop visible, cette histoire d’amour digne d'un conte de fées restera dans les mémoires, au même titre que la grandeur du Duc d’Édimbourg.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet