Mercredi 2 décembre 2020

L’utilisation des autotests explose au Royaume-Uni

Par Charles Flageul | Publié le 29/10/2020 à 16:33 | Mis à jour le 16/11/2020 à 17:42
Photo : mufid majnun - unsplash
explosion autotest UK covid

Face à l’explosion de l’épidémie de coronavirus, le Royaume-Uni multiplie les autotests, un prélèvement salivaire et nasal à réaliser soi-même dont l’objectif est de désengorger les laboratoires et lutter contre la pénurie de tests.

 

Mais comment faire pour réaliser un autotest ? La rédaction vous explique le mode d’emploi.

 

Il existe deux options ; vous pouvez soit effectuer le test à votre domicile, le kit vous sera alors livré par courrier, soit vous rendre dans un centre de dépistage le plus proche de chez vous.

Dans la deuxième option, vous pouvez obtenir un rendez-vous en consultant le site du ministère de la santé britannique. Une fois sur le site, la rédaction vous conseille de prendre un rendez-vous tôt le matin car les autotests sont souvent pris d’assaut.

A votre arrivée dans le centre, vous recevrez votre kit de dépistage gratuit. Des membres du NHS (National Health Service) seront à votre écoute et vous assisteront pendant toute la durée du test depuis l’extérieur de la salle ; ils vous préciseront les consignes et instructions au besoin et vérifieront si vous réalisez correctement le test en gardant un œil sur vous. Mais aucun médecin, ni infirmier, ni technicien de laboratoire ne sera présent avec vous dans la salle car le préleveur, ça sera vous !

Une fois installé dans la salle, vous devrez réaliser deux tests ; un test salivaire par la gorge et l’autre nasal. Vous aurez à votre disposition tout le matériel nécessaire pour réaliser le test convenablement comme l’écouvillon que vous devrez bien enfoncer dans votre nez. Selon une étude menée par la prestigieuse université de Stanford, la méthode de l’autotest permettrait de réduire considérablement les risques de contaminations.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Nous vous recommandons

Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet