Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2268

Le ministère de la Culture prolonge le soutien social jusqu’en mai

Par Alexandre Klein | Publié le 17/03/2021 à 23:30 | Mis à jour le 17/03/2021 à 23:30
Culture Portugal Covid-19

 

Le ministère de la Culture prolonge le soutien social destiné aux professionnels de la culture jusqu'en mai et renforce les fonds pour les librairies, les musées et les structures non professionnelles. L'aide sociale extraordinaire destinée aux professionnels de la culture (438€) va de un à trois mois. La date limite de candidature se termine ce 18 mars.

 

Un soutien aux professionnels de la culture réaffirmé

Après avoir annoncé le 14 janvier 2021 la création d’une demande de soutien social extraordinaire de 438€ pour les professionnels de la culture, le ministère de la Culture a décidé le vendredi 12 mars 2021 de prolonger cette aide jusqu’au mois de mai.

Le gouvernement a également doublé le montant alloué au programme spécial d'acquisition de livres par catalogues pour les éditeurs et libraires indépendants. Celui-ci passe désormais à 1,2 million d’euros. Le programme ProMuseus, voit son financement augmenté, et recevra un million d'euros, au lieu des 600.000 précédemment indiqués. Enfin, le soutien aux artistes et aux structures non professionnelles a également été revu à la hausse. Ces dernières disposeront de 700.000 euros supplémentaires (1,1 million d'euros au total), à travers les directions régionales de la culture.

Les candidatures pour ces trois programmes seront ouvertes « jusqu'à la fin du mois de mars, de sorte qu’elles puissent être une incitation ferme à reprendre l'activité culturelle en avril », a déclaré la ministre de la Culture Graça Fonseca.
 

Une mesure qui ne satisfait pas pleinement les agents concernés

Cependant, même si la prolongation du soutien social extraordinaire répond à l’une des revendications du Syndicat des travailleurs du spectacle, de l’audiovisuel et des musiciens (Cena-STE), celui-ci regrette que, dans une  « situation sans précédent » et « une grande anxiété pour le secteur », le gouvernement ne soit pas allé plus loin « qu´un simple paquet de mesures déjà présentées et qui prennent surtout du temps à se concrétiser ».

« La seule mesure présentée par le ministère de la Culture qui a subi des changements, même s’il s’agit d’un petit pas dans l’extension du soutien, est l’une des demandes que Cena-STE  a faite depuis près d’un an, et est clairement insuffisante, elle est loin de répondre aux besoins de survie des travailleurs du domaine de la culture », déclare le Cena-STE dans un communiqué. Celui-ci rappelle également que « l'enfermement imposé par le gouvernement n’a pas été accompagné de mesures réellement efficaces pour soutenir les travailleurs, en particulier ceux qui sont au chômage, précaire ou informel ».

Le syndicat promet de continuer à « exiger que les mesures lancées jusqu'à présent soient améliorées, étendues et renforcées », et réclame « un véritable fonds d'urgence qui lutte contre la situation de pauvreté des travailleurs dans le secteur, qui remédie aux lacunes des propositions passées et qui ne laisse personne de côté ». Il réitère également la demande « d'une augmentation substantielle des montants destinés aux travailleurs, qui doivent avoir pour référence au moins le salaire minimum national ».

Le gouvernement portugais aura, cela paraît évident, à réapprécier les appuis à apporter aux différents agents socio-économiques qui composent la société, comme cela arrive ailleurs. L´ajustement se fait au fur et à mesure des circonstances et de l´actualité.

 

0 Commentaire (s) Réagir