Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2268

Covid-19 : Renouvellement de l'état d'urgence et vaccination massive

Par Alexandre Klein | Publié le 28/03/2021 à 22:23 | Mis à jour le 29/03/2021 à 00:44
covid_0

 
Malgré un bilan de 439 nouveaux cas de Covid-19 détectés et moins de 10 nouveaux morts sur les 14 derniers jours, le Président de la République a annoncé le jeudi 25 mars 2021, le prolongement de l'état d'urgence pour 15 jours supplémentaires. Les autorités portugaises ne souhaitent  pas voir l'épidémie reprendre durant la période de Pâques. Au niveau de la vaccination, entre 65.000 et 70.000 professionnels de l'éducation ont reçu une première dose du vaccin contre le Covid-19.
 

La prolongation de l'Etat d'urgence jusqu'à mi-avril

Le décret du Président de la République Marcelo Rebelo de Sousa en vue de prolonger l'état d'urgence a été validé par le parlement ce jeudi 25 mars 2021.

« La situation évoluant favorablement, à la suite des mesures prises et conformément à la mise en œuvre progressive du plan de déconfinement, il est entendu qu'il y a des raisons de maintenir l'état d'urgence pendant 15 jours supplémentaires, dans les mêmes conditions que le dernier renouvellement », peut-t-on lire dans le décret du chef de l'Etat.

Le 14ème état d'urgence débutera donc mercredi 1er avril 2021, et ce jusqu'au 15 avril. Il couvrira les restrictions de circulation entre communes pendant la période de Pâques. Le Président de la République a prévenu ce samedi 27 mars qu'en cas de laxisme pendant la semaine de Pâques, il pourrait y avoir une nouvelle augmentation des cas, ce qui pourrait générer « un sentiment de frustration » car il faudrait probablement reconfiner de nouveau.
  

La campagne de test et de vaccination reste au centre des préoccupations

La vaccination reste également au centre des préoccupations et des enjeux dans le cadre de la lutte contre la pandémie. En témoignent les premiers mots de Marcelo Rebelo de Sousa lors de son allocution au pays, qui ont rappelé le « défi immédiat » du dépistage et de la vaccination « à partir des prochains jours jusqu'à Pâques ».

Le chef de l'Etat a également émis son souhait de « vacciner plus et plus vite », afin de « convertir le million de premières doses, et le demi-million de deuxièmes doses déjà administrées ». D'après les chiffres officiels du gouvernement, 1.040.109 premières doses ont été administrées, ainsi que 465.367 deuxièmes doses.

« Testons, vaccinons, mais respectons aussi les règles sanitaires, afin de contenir le risque de contagion », a rappelé le chef de l'Etat. Si ces règles sont respectées dans le cadre du plan de déconfinement, prévu pour le 3 mai, « nous créerons les conditions pour sortir de l'état d'urgence », a-t-il ajouté.
 

La campagne de vaccination massive des professionnels de l'éducation

C'est dans le cadre de la vaccination de la population, mais également de la volonté de rouvrir toutes les écoles, que 44.000 professionnels de l'éducation d'écoles maternelles et primaires ont été vaccinés ce samedi 27 mars 2021, a déclaré le ministre de l'Education, Tiago Brandão Rodrigues.

Pendant le week-end du 27 et 28 mars 2021, pas moins de 65.000 à 70.000 enseignants se sont vu administrer une première dose du vaccin. Certains qui ont déjà eu le covid-19, mais également ceux qui n'ont pas voulu se faire vacciner représentent environ 1% à 2% des effectifs totaux a déclaré Gouveia e Melo, coordinateur du groupe de travail  chargé du plan de vaccination, qui s'exprimait en marge d'une visite au Centre de vaccination de la Cidade Universitária, à Lisbonne ce samedi 27 mars 2021. Concernant le démarrage de ce processus de vaccination destiné aux écoles, le coordinateur a déclaré que « dans l'ensemble ça se passe très bien ».

Les professionnels de l'éducation ont tous été vaccinés avec le vaccin AstraZeneca, dont l'administration a été suspendue pendant quelques jours au Portugal et dans d'autres pays. Tiago Brandão Rodrigues a déclaré que c'est la preuve que ce vaccin est sûr, comme l'attestent également les autorités sanitaires nationales et européennes. « Moi-même, quand je serai vacciné pour autant que j'aie été informé, je recevrai également le vaccin AstraZeneca », a-t-il déclaré. Le ministre de l'Education a également ajouté que l'environnement dans lequel s'est effectué la vaccination, était « serein » et que le nombre d'enseignants qui n'ont pas voulu se faire vacciner est « résiduel ». Reste à savoir si le pays aura réussi à vacciner 70% de la population d´ici l´été, comme l´a annoncé la ministre de la Santé, le 11 février dernier.

En savoir plus : https://covid19estamoson.gov.pt/

 

0 Commentaire (s) Réagir