Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Yma Sumac : La chanteuse aux milles voix

Zoila Emperatriz Chávarri Castillo, plus connue sous son nom de scène “Yma Sumac” (qui signifie en langue quechua “Quelle beauté!”) est sans nul doute l’artiste péruvienne la plus renommée à l’échelle internationale dans toute l’histoire contemporaine du Pérou.

YMA SUMAC, chanteuse renommée du Pérou YMA SUMAC, chanteuse renommée du Pérou
Écrit par Sébastien Eloi Gil Robalino
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 9 décembre 2023

Yma Sumac est sûrement l’artiste péruvienne la plus connue dans le monde: dans les années 50/60 elle fut même une des célébrités musicale les plus reconnue et des plus appréciée grâce à son champ vocal (qui étant si ample, lui permit de reçevoir le Guiness World Record) et aussi grâce à son style musical mêlant le son des chants des oiseaux et des éléments du folklore traditionnel péruvien. 

Sa carrière artistique débute dès le plus jeune âge. Alors qu’elle n'est qu’une enfant, elle se divertissait à imiter les chants et les bruits des oiseaux dans les Andes, à Cajamarca, où elle passa une importante partie de son enfance. Et c’est peut être la la grande singularité artistique d’Yma Sumac, son registre musical composé de 5 octaves mêlait également des imitations d’oiseaux comme le cortarrama péruvien. 

Sa carrière musicale professionnelle débute en tant que telle à la fin des années 30, lorsqu'elle rencontre en 1938, Moises Vivanco (qui deviendra plus tard son manager ainsi que son mari) dans la maison d’une amie en commun, Zoila Beoutis, à Callao. Alors que Vivanco s'échauffait avant de chanter pour la famille Beoutis, il entendit celle qui deviendra ensuite Yma Sumac, l'imiter.

Subjugué par son talent et ses habiletés vocales, il décide de l'inclure dans les présentations musicales de son groupe de musique folklorique andine le “Conjunto Folklórico Peruano”.

Rapidement, la critique et le public la remarquèrent, ce qui lui permit de devenir progressivement une célébrité nationale, lui ouvrant les portes des scènes artistiques les plus prestigieuses du Pérou comme le théâtre municipal de Lima.

Après une série de concerts organisés au Pérou, elle eut une opportunité de s'embarquer pour une tournée régionale qui la mena en Argentine, au Brésil etc … C'est précisément à ce moment qu'elle adopta définitivement le surnom d’Yma Sumac comme nom de scène, pour mettre en avant ses origines indigènes (elle descend directement du dernier dirigeant du Tawantinsuyu, Atahualpa).

 

Yma Sumac, très vite l'artiste latino-américaine la plus connue au monde 

Au début de sa carrière, elle interprète principalement des chansons du répertoire folklorique et traditionnel des Andes (comme Vírgenes del Sol, ou des huaynos, yaravíes, carnavales de Arequipa y de Ayacucho etc…) chantant même en quechua et portant des vêtements traditionnels des régions andines. À l'international elle se présente alors comme la “fille du soleil”, comme indigène et comme l'héritière d'une longue tradition musicale “inca”. 

 Au début des années 50, Yma Sumac est considérée comme l'artiste latino-américaine la plus connue et la plus célébrée dans le monde. Un an plus tard, elle lance son deuxième disque, intitulé “la légende de la Vierge du Soleil”.

Sa carrière rencontra un nouveau souffle avec un nouveau projet musical appelé “Mambo!” Dans lequel, la musique inspirée des rythmes andina laisse place à une musique plus adaptée aux goûts et aux attentes du public étasunien. 

Comme nous l'avons dit précédemment, le style musical d’Yma Sumac est tout au moins … singulier et particulier.

La critique de l'époque disait qu'elle était sans doute en avance sur son temps, que son répertoire était d’avant garde puisque elle réalisait la synthèse entre différents genres musicaux qui l'ont inspiré tout au long de sa carrière, comme la musique folklorique andine, le Mambo, le jazz, le chant lyrique, le lounge et même le rock.

Elle mêlait ce registre si spécial avec des imitations du chant des oiseaux, des grognements représentants les bruits de la nature (les séismes par exemple) tout en mettant en avant également la langue quechua et les légendes relatives à l'empire Inca. 

Aujourd'hui encore, l'oeuvre d’Yma Sumac est admirée par de nombreuses personnes qui voient en elle une musicienne originale en avance sur les goûts de son temps, alors que d'autres n’apprécient pas ce style si spécial qui peut surprendre celui qui entend le répertoire de cette chanteuse péruvienne pour la première fois.

 

 

 

Sébastien Gil
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 9 décembre 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024