Dimanche 27 mai 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Philippe Trzebiatowski, à la rencontre des Alsaciens du bout du monde

Par Vincent Villemer | Publié le 11/01/2018 à 09:50 | Mis à jour le 11/01/2018 à 10:18
philippe trzebiatowski alsace20

Ancien reporter d’images pour BFM TV et France 3 Franche-Comté, Philippe Trzebiatowski a fait de sa passion du voyage un métier. Chaque vendredi à 19h35 sur Alsace20, il présente et réalise l’émission « Diaspora, ces Alsaciens au bout du monde » dans laquelle il part à la rencontre de ces Alsaciens expatriés. Lepetitjournal.com l’a rencontré.

 

Avant d’être blogueur et réalisateur de vidéos de voyage, vous êtes avant tout journaliste ?

Oui. J’ai travaillé pendant près de 10 ans pour les journaux télévisés d’Alsace20, BFM TV et France 3 Franche-Comté. Toujours passionné par les voyages, j’ai eu envie d’en faire mon métier. De plus, je ne m’épanouissais pas au sein de France Télévisions où j’avais l’impression de ne pas pouvoir laisser libre-court à ma créativité. 

 

Avez-vous toujours été passionné par le journalisme ?

Oui. J’ai toujours aimé raconter des histoires et les gens. Je crois que c’est pour cette raison que je suis devenu journaliste.

 

Avez-vous toujours eu l’idée de lier le voyage à votre métier ?

Tout a commencé en 2010 quand j’ai décroché « le job de vos rêves ». Il s’agissait d’un concours lancé par un site de voyage. À la clé : un job de reporter vidéo aux quatre coins du monde ! Puis, j’ai ensuite lancé mon blog de voyage et j’ai commencé à me faire connaître dans ce domaine. En 2014, j’ai été recruté par Expedia en tant que blogueur voyage. Ma mission ? Faire le tour de France et partager mes découvertes sur un blog. J’ai ensuite décidé de me lancer à mon compte et de faire de ma passion un métier. 

 

Comment vous est venue l’idée de Diaspora ?

Je voyageais déjà beaucoup pour mes activités professionnelles et j’étais à la recherche de nouvelles collaborations. Étant Alsacien, j’ai eu l’idée de proposer le concept de l’émission Diaspora, ces Alsaciens du bout du monde à la chaîne de TV régionale Alsace20… Ils ont adoré l’idée ! 

 

Quelle a été la 1ère rencontre ?

J’ai dû faire un numéro d’essai pour montrer à quoi l’émission pouvait ressembler. Par soucis d’économie, cela s’est fait à Nice… Pour un Alsacien c’est déjà un peu le bout du monde (rires) ! Sinon ma 1ère vidéo a été réalisée à Berlin avec le présentateur de l’émission « Xenius » sur Arte qui est Strasbourgeois ! 

 

Comment procédez-vous pour trouver vos expatriés ?

Ça me demande beaucoup de travail. Il faut les trouver, qu’ils aient envie de participer, qu’ils ne soient pas trop timides devant la caméra et qu’ils aient des choses à dire !J’utilise beaucoup les réseaux sociaux et je poste des avis de recherche dans des groupes de Français expatriés. Il y a aussi le bouche à oreille et les gens qui me contactent directement. Pour le Cambodge, c’est une maman qui m’a contacté pour que j’aille à la rencontre de sa fille. 

 

Comment sont perçus les Français, puis particulièrement les Alsaciens à l’étranger ?

Plutôt bien ! Déjà je choisis des gens qui font preuve d’ouverture d’esprit. Je ne choisis pas les personnes qui ont décidé de recréer leur coin d’Alsace à l’autre bout du monde sans essayer de s’intégrer. En revanche, ce qui est amusant, c’est que certains Alsaciens préfèrent dire qu’ils sont Alsaciens que Français. Ce qui attise la curiosité des locaux… L’Alsace est une région à identité forte et cela se ressent même à l’autre bout du monde !

 

Pour quelles raisons partent-ils ?

Les études, l’envie d’ailleurs, l’amour, le travail, le soleil… les raisons sont nombreuses mais presque dans tous les cas les Alsaciens restent très attachés à leur région d’origine. Peu d’entres eux en revanche souhaitent rester ensuite au même endroit toute leur vie. J’ai l’impression qu’une fois qu’on a goûté à l’expatriation, on est toujours à la recherche de la nouvelle aventure. 

 

Parmi toutes les rencontres que vous avez faites, laquelle retenez-vous ?

C’est difficile de n’en retenir qu’une… mais je me souviens parfaitement de chacune d’entre elles. C’est à chaque fois un bon moment ! Ce qui me passionne, c’est que non seulement je voyage d’un pays à un autre mais je passe aussi d’un monde à un autre grâce à la diversité des Alsaciens que je rencontre. 

 

Et au contraire, avez-vous un mauvais souvenir à nous raconter de vos différents tournages ?

Je n’ai pas fait de mauvaises rencontres… mais j’ai de nombreuses anecdotes de voyage. La dernière ? En plein tournage au Cambodge, je suis tombé dans les escaliers et j’ai terminé à l’hôpital. Ouf, je n’ai eu que quelques points de suture. Du coup, j’ai fait appel à un caméraman cambodgien pour me remplacer. Une belle rencontre !

 

Y-a-t-il un voyage ou un pays qui vous a particulièrement marqué ?

Ils m’ont tous marqué… de différentes manières mais c’est vrai qu’il y a un voyage qui m’a plus marqué que les autres. C’est quand je suis parti  en hydravion à la rencontre d’un peuple autochtone du Québec. Une aventure humaine que je ne suis pas près d’oublier ! 

 

Quelles sont les prochaines destinations pour « Diaspora, ces Alsaciens au bout du monde » ?

Le Mexique, le 10 janvier. Ensuite il y aura peut-être la Corée du Sud si la situation avec leurs voisins ne s’envenime pas et l’Argentine, le Brésil et Israël. 

 

Sinon, avez-vous d’autres projets en tête à l’avenir ?

Continuer à travailler sur ce beau projet des Alsaciens du bout du monde et continuer à faire vivre ma petite entreprise de création de contenu dans les domaines du voyage et du tourisme. J’écris des articles et je réalise des vidéos pour les guides de voyage d’Expedia et de OUI.sncf. J’enseigne aussi la réalisation vidéo et la rédaction web à l’université de Mulhouse. Il faut savoir que l’émission « Diaspora », c’est 40 vidéos par an. Chaque vidéo nécessite 3 jours de travail…  je vous laisse faire le calcul ! Sinon je rêve toujours de réaliser des documentaires voyage au long cours… 

 

 

Retrouvez Philippe Trzebiatowski et son émission « Diaspora, ces Alsaciens au bout du monde » chaque vendredi à 19h35 sur Alsace20.

Blog : www.vatebalader.fr

Facebook : https://www.facebook.com/vatebalader/

 

Nous vous recommandons

vincent villemer

Vincent Villemer

Journaliste sportif radio/web. Passionné par le ballon rond, la culture urbaine et sa musique.
0 CommentairesRéagir

Voyage

Johannesburg Appercu
TOURISME

Les 10 (et plus) expériences à vivre avant de quitter l’Afrique du Sud

Les meilleures expériences de Carole Sudrow, partagées par l’ensemble de la famille ou par seulement quelques uns d’entre eux…  Liste non exhaustive, forcément subjective !!!

Sur le même sujet