Mercredi 27 janvier 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Appel à témoin: La charge mentale a été un frein à votre expatriation?

Par Adèle Hourdin | Publié le 11/01/2021 à 17:45 | Mis à jour le 11/01/2021 à 17:45
charge mentale expatriation

Vous vous êtes senti(e) seul(e) au sein de votre couple face à l’organisation d’un projet d’expatriation?  Pas soutenu(e) par votre moitié, obligé(e) de tout organiser tout(e) seul(e)? Cela a pesé sur votre moral ou vous a complètement fait changer d’avis sur votre projet d’expatriation?

 

Votre avis nous intéresse ! Racontez-nous dès maintenant en nous écrivant à adele.hourdin@lepetitjournal.com ou en commentant en bas de cet article. 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est étudiante en école de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

loïc mar 12/01/2021 - 16:31

il faut absolument que le couple soit partant et positif. Il faut, aussi que les 2 veuillent dominer la langue locale du pays d´expatriation (ou tout au moins ,pour celui ou celle qui accompagne l´expatrié(e),, sache se faire comprendre). Louis Loïc PERON (expat´depuis 1962) 0

Répondre
Commentaire avatar

berenice mar 12/01/2021 - 23:21

Quand le couple s'expatrie c est souvent 87% des cas, à cause de la vie professionnelle de Monsieur , et Madame devient le conjoint suiveur qui doit organiser la maison, l'école des enfants, la vie sociale, et donner un cadre familial, sans travailler et qui va subir cette décision avec le temps en se sentant dévalorisée et qui va avoir du mal a trouver sa place dans cette nouvelle vie. en sachant que le conjoint suiveur a un rôle ajouté majeur, sans lui la bonne organisation de la vie et de l’intégration ne peut pas se faire car l'autre conjoint va devoir s’adapter a son nouvel environnement professionnel et que sa vie ne va tourner qu'autour de ses collègues de travail. definir les rôles de chacun et s’entraider et surtout partager ensemble des activités régulièrement . Une expatriation réussie renforcera le couple a coup sûr !!!! Berenice Boursier-Baudouin @psyberenice.com

Répondre

Ma Vie d'Expat

Lima Appercu

Des vêtements confectionnés par des détenus à Lima

Rien ne prédestinait Thomas Jacob, un breton d’une trentaine d’années, ancien chasseur de tendance pour Chanel, à créer sa marque de vêtement au Pérou et encore moins en employant des prisonniers.

Gastronomie

Bucarest Appercu
GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Le goulash d'inspiration hongroise

A l'appRien de tel qu'une sorte de ragoût pimenté servi aux côtés de légumesroche des fêtes, rien de tel qu'une sorte de ragoût pimenté servi aux côtés de légumes saumurés et d'un vin rouge, demi-sec.