Mardi 20 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTÉ – À ville polluée, problèmes respiratoires

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 29/05/2017 à 20:00 | Mis à jour le 25/06/2019 à 10:45
solution santé infection jakarta

A Jakarta vos poumons peuvent être agressés par deux principaux facteurs. L'un est infectieux et l'autre inflammatoire, causé par la pollution. Il n'est donc pas rare de souffrir d'infection ou d'inflammation de l'appareil ORL qui nécessite une vigilance et des traitements. Le Docteur Amélie Renaud fait le point sur les différents risques et leurs solutions.

 

Au niveau infectieux, une grande variété de germes, pour certains, très résistants aux traitements, se développent dans cette ville au climat propice et aux ressources sanitaires limitées. Quelques soient les âges, différentes pathologies infectieuses peuvent donc survenir. Par ordre de fréquence, citons par exemple la bronchite, la pneumopathie, la tuberculose. Voici quelques repères pour les différencier :

La bronchite est une infection des bronches qui entraîne une toux prolongée pendant 1 à 4 semaines, avec ou sans fièvre, avec ou sans essoufflement. Elle est en général provoquée par un virus et se guérit donc toute seule. Si la fièvre dure plus d'une semaine ou que la toux dure plus de 3 semaines, il est légitime de recourir aux antibiotiques pour traiter une éventuelle surinfection bactérienne.

La pneumopathie ou pneumonie est une infection des alvéoles pulmonaires. Elle donne en général de la fièvre, une toux sévère et une douleur localisée à un poumon. A l'auscultation, le médecin entend un bruit particulier qui l'oriente vers le diagnostic et lui fait prescrire une prise de sang et une radio des poumons. Le germe responsable est généralement une bactérie et se traite donc au plus vite par un antibiotique.

La tuberculose : le bacille responsable va généralement se nicher dans les cellules du haut des poumons et se développe très insidieusement, sans symptôme franc. Même si vous avez été vacciné, alertez-vous si vous avez une toux légère mais persistante, des sueurs la nuit, une perte de poids et / ou une fatigue inhabituelle. Une radio des poumons et une IDR (test au niveau de la peau) permettront le diagnostic. Un traitement et un suivi réguliers seront alors indispensables.

 

Concernant le risque inflammatoire, les particules inhalées au quotidien peuvent agresser les muqueuses ORL et respiratoires et entraîner des réactions inflammatoires, voire allergiques. Cette inflammation se traduira majoritairement par une toux persistante. Si des sifflements ou des difficultés à respirer normalement apparaissent, il faudra consulter rapidement pour prendre en charge un asthme éventuel. Un purificateur d'air dans les pièces à vivre (chambres à coucher en priorité) est recommandé.

A noter : un essoufflement isolé, apparu sans raison identifiée devra être exploré à l'aide de bilans afin d'éliminer d'autres causes telles qu'une anémie, un problème de thyroïde, une embolie pulmonaire....

Docteur Amélie Renaud (www.lepetitjournal.com/jakarta) mardi 30 mai 2017

 

 

 

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet