Mardi 19 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bien vivre à Jakarta : quelques conseils de santé

Par Dr.Elisabeth Blanchi | Publié le 17/09/2018 à 23:30 | Mis à jour le 17/09/2018 à 23:30
Bien Vivre Santé Conseil

Il y a de petites différences entre la façon de vivre en climat tropical où les virus, bactéries et champignons trouvent un terrain favorable pour se multiplier beaucoup plus vite, et la vie en climat tempéré. Un homme averti en vaut deux : il est donc bon de répéter quelques « avertissements ».

 

 

L’eau :

 

L’eau n’est pas potable à Jakarta ! Même si votre maison est équipée d’un filtre, ce qui est indispensable pour éliminer les grosses impuretés.

Il est conseillé de se laver les dents à l’eau minérale car l’eau du robinet peut contenir des « métaux lourds » toxiques et d’éviter les glaçons quand on boit à l’extérieur. Veillez à avoir un stock suffisant d’eau minérale chez vous pour ne jamais en manquer et emporter toujours une petite bouteille dans vos déplacements. En effet il faut boire beaucoup à Jakarta pour compenser les pertes d’eau dues à la transpiration. L’activité sportive, en particuliers, nécessite un apport d’eau plus important qu’en Europe car la déshydratation peut être responsable de rupture de ligaments. Pensez à nos petits footballeurs, aux parties de tennis en plein soleil, etc… 

 

 

Conseils alimentaires :

 

L’eau d’arrosage peut souiller les aliments, n’oubliez pas de nettoyer soigneusement les légumes  avant de les peler et pour les salades et les crudités, il est conseillé de faire un deuxième rinçage à l’eau minérale. 

Il est préférable de congeler la viande si vous êtes certains qu’elle ne l’a pas déjà été une première fois. Il faut savoir que les viandes vendues en supermarché arrivent congelées sur les étales. Pareil pour les poissons à congeler avant consommation. Cela tue les œufs d’éventuels parasites intestinaux. Il faudra néanmoins bien les cuire, adieu steaks tartare et  carpaccio !

Toutes ces petites précautions permettront d’éviter les infections intestinales qui peuvent aller d’une forte diarrhée pendant 48h à une infection plus grave comme par exemple la bactérie Salmonella typhi qui est responsable de la fièvre typhoïde.

Les infections amibiennes sont très fréquentes, il faut contacter son médecin en cas de diarrhées trainantes.

Deux derniers petits conseils alimentaires : la cuisine indonésienne contient beaucoup de sauce de soja, très salée, qui ne convient pas aux personnes souffrant d’hypertension. Par contre il existe une grande variété de fruits tropicaux très riches en vitamines: habituez vos enfants à ces goûts nouveaux plutôt que d’acheter des fruits d’importation sous plastique!

 

 

Maladies tropicales

 

Jakarta est située en zone tropicale, ce climat favorise certaines maladies qu’il faut connaître pour les éviter.

Les premières sont appelées « maladies des mains sales », c’est-à-dire avec une transmission de personne à personne : l’hépatite Ala typhoïde, le Cytomégalovirus, pour ne citer que les plus fréquents. Il faut se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, et toujours avant un repas !

 

 

Les moustiques :

 

Le deuxième groupe comprend toutes les maladies transmises par les piqûres de moustiques. Il est recommandé de prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger de ces insectes omniprésents: produits répulsifs, moustiquaires, manches longues et pantalons pour les promenades … Il y a un nombre très élevé de cas de dengue à Jakarta et il est bon de rappeler que le moustique responsable pique au lever et au coucher du soleil et se multiplie dans l’eau stagnante propre. Par conséquent il faut bien drainer l’évacuation des climatiseurs, ne pas mettre de soucoupes sous les plantes en pot…. Y porter une attention particulière en saison des pluies ! Evitez de prendre de l'aspirine qui pourrait aggraver la dengue; lui préférer le paracétamol.

Autre maladie due aux piqures de moustiques, le chikungunya qui ressemble à la dengue, mais n’en comporte pas le risque hémorragique. 

Il n’y a pas de paludisme à Jakarta, un traitement continu préventif n’est donc pas nécessaire. Même remarque pour l’encéphalite japonaise : le moustique responsable vit dans les rizières, le vaccin est réservé aux personnes travaillant à l’extérieur, hors des villes. 

Enfin, il faut connaître une récente maladie transmise par les moustiques : l’infection par le virus Zika. Il existe des cas sporadiques à Jakarta. Si elle ne donne que l’équivalent d’une très forte grippe, elle comporte un réel danger pour les femmes enceintes, le virus Zika provoquant des malformations fœtales cérébrales aussi graves que la rubéole. Une femme enceinte dans cette ville doit être encore plus stricte dans sa protection.

 

 

Autres maladies :

 

Rappelez-vous que votre personnel ne vit pas dans les mêmes conditions que vous ! La tuberculose est encore bien présente à Jakarta à cause de la promiscuité : une radio pulmonaire de la personne qui s’occupera de vos enfants est indispensable avant l’embauche.

 

La rage existe en Indonésie: c’est une maladie fatale. Tous les animaux domestiques doivent être vaccinés. En cas de morsure, il faut contacter un médecin dans les 24h. 

La grippe aviaire est endémique en Asie du sud-est : bien cuire les volailles et les œufs, éviter les marchés aux oiseaux, les fermes d’élevage…

 

 

Vaccination :

 

Puisque notre discussion a porté sur la prévention afin de bien vivre à Jakarta, finissons par les vaccins fortement conseillés ici. Ce sont les mêmes qu’en Europe en insistant bien sur l’hépatite A et B puisqu’il y a de très nombreux porteurs sains dans la population. Vacciner contre la rage et la typhoïde est en discussion. Un vaccin contre la dengue a été commercialisé aux Philippines puis retiré. Pour les enfants, il faut bien contrôler la validité de leur vaccination contre rougeole, méningites et coqueluche, car les symptômes, en pays chauds, sont plus graves et peuvent entrainer des complications. Pour les mêmes raisons, il est fortement recommandé de se faire vacciner contre la grippe à l'automne dès que le nouveau vaccin est commercialisé. Chaque année, l'Asie du sud-est est le point de départ de ce virus qui est donc à son maximum de virulence ici.

 

Mais oui, on peut bien vivre à Jakarta, ne serait-ce qu’avec le sourire des gens….Il faut juste respecter certaines règles du jeu. Bon séjour !

 

0 Commentaire (s)Réagir