1920 - Un tigre français visite l'Indonésie !

Par Didier Hamel | Publié le 03/02/2022 à 21:30 | Mis à jour le 26/04/2022 à 12:25
Photo : Clemenceau à Bali et Java @museeClemenceauParis
Clemenceau Indonesie

 

A l’occasion de l’année chinoise du TIGRE qui débute le 1er février 2022, il était pertinent de se remémorer en quelques mots l'un des voyages effectués par le seul tigre que la France puisse continuer d’honorer !

 

Georges Clemenceau, une passion pour l'Asie

Georges Clemenceau (1841–1929), le "père la victoire” surnommé également le “TIGRE”, était féru de civilisations orientales. Le rayonnement de cet homme politique incontournable tenait à sa grande culture et surtout à son goût prononcé pour la promotion des arts. Il soutenait non seulement le courant de la peinture impressionniste mais, tout comme son ami Auguste Rodin, il s'intéressait depuis plusieurs années à l'art bouddhique dont il était devenu un avide collectionneur.

Abandonnant définitivement la vie politique en 1920, Clemenceau désire réaliser un vieux rêve : découvrir les religions asiatiques dans leur contexte historique en visitant les lieux légendaires témoins du message de Bouddha. Il allait enfin pouvoir assouvir cette passion lors d'un long périple en Asie du Sud-Est. Agé de 79 ans, il voyagera en Asie d'octobre 1920 à mars 1921. Accompagné de son fidèle collaborateur Nicolas Piétri, Mr. Turpaud, fils d'un industriel de Cholet et l’assistance vigilante de son jeune valet de chambre Albert Boulin ; pour ce passionné de civilisations orientales, l’Asie fut avant tout une source d’émotions, de réflexions et d’action.

La première partie de son périple fut consacrée à Ceylan, Singapour, l'Indonésie, la Malaisie, et la Birmanie. Parti de Marseille sur le paquebot “Cordillère" de la Compagnie Française des Messageries Maritimes, il arrive le 17 octobre 1920 au port de Johnston’s Pier à Singapour. Un accueil triomphal lui est réservé par le gouvernement et à cette occasion, il est invité à inaugurer l'avenue et le pont en travaux qui porteront son nom. Notons que l'avenue Clemenceau fut la première artère à être éclairée à l’électricité ! 


Découverte de l'Indonésie

Clemenceau repart le 22 octobre à bord du bateau néerlandais "Melchior Treub" en direction de Java. Le voyage se poursuit en train et en automobile dans les Indes Néerlandaises déjà marquées à cette époque par des grèves organisées par les mouvements anti-colonialistes. Épris de jardinage, comme son grand ami le peintre Claude Monet, il apprécie la beauté tropicale des jardins botaniques de Buitenzorg (Bogor). Quelques jours plus tard, après avoir visité Bandung et Garut, il escaladera avec émotion les terrasses mythiques du temple bouddhique de Borobudur. Afin d'apprécier la beauté spectaculaire du Bromo, la prochaine étape sera Tosari.

 

Clemenceau Borobudur java 192o
Clemenceau visite Borobudur@museeClemenceauParis

 

A Surabaya, le vapeur “Orion” l'emportera au port de Benoa à Bali où il sera pris en charge notamment par l’éminent archéologue Pieter van Stein Callenfels et le ministre hollandais des affaires coloniales C.J.I.M. Welter. Sa tournée indonésienne aura duré environ un mois, mais hélas en quittant Bali, le “Tigre" a attrapé un sérieux rhume qui durera deux mois !

 

De retour à Singapour le 15 novembre pour un très court séjour, après un dîner avec le gouverneur Sir Laurence Guillemard, il s'embarque sur le “Sea Belle" pour la Malaisie puis rejoindra la Birmanie et enfin l'Inde où le Maharadja de Bikaner l'invitera en janvier 1921 à chasser le tigre dans l'état de Gwalior. Trois tigres seront abattus et l'une des peaux ornera le lit de Clemenceau jusqu’à sa mort !

 

Clemenceau fut ainsi le premier homme d’état français à visiter l’Indonésie qui, à cette époque, était une colonie hollandaise fort prospère. Notons qu’en opposition farouche à Jean Jaurès, Clemenceau était anti-colonialiste. Quelques années plus tard, Gabriel Angoulvant (administrateur colonial et député de l’Inde Française) suite à son voyage, consacrera à cette région un important ouvrage : “Les Indes Néerlandaises - leur rôle dans l’économie internationale” publié par le Monde Nouveau en 1926.


 

Le Musée National des Arts Asiatiques - Guimet (Paris) a organisé l’exposition « Clemenceau : le Tigre et l’Asie » du 12 mars au 16 juin 2014.

Pour en savoir plus, une visite s’impose au Musée Clemenceau - 8 rue Benjamin Franklin - 75116 Paris

 

Duta Fine Arts_galerie

Didier Hamel

Didier habite en Indonésie depuis 50 ans et dirige la Galerie Duta Fine Arts Foundation à Jakarta.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale