Jeudi 13 août 2020

Rencontre avec le groupe d’amitié parlementaire France Indonésie

Par Valérie Pivon | Publié le 09/12/2019 à 22:30 | Mis à jour le 10/12/2019 à 11:46
parlementaire France Indonésie

Le groupe d’amitié parlementaire France Indonésie est actuellement en Indonésie pour une mission d’une dizaine de jours. Les députés Raphaël Gérard, Carole Bureau Bonnard, Nicolas Forissier, Jérome Lambert et Brahim Hammouche ont rencontré leurs homologues indonésiens, des entrepreneurs  et des représentants de la communauté française lors de leur séjour à Jakarta. Leur mission se poursuit à Yogyakarta et Surabaya. Ils ont accordé une entrevue au Petitjournal.com Jakarta.

 

Qu’est ce qu’un groupe d’amitié parlementaire ?

Il y a 154 groupes d’amitié parlementaire au sein de l’Assemblée nationale qui regroupent les députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale. « Cela nous permet d’avoir une connaissance plus fine d’un pays et de pouvoir comprendre et réagir sur certaines problématiques lorsqu’elles se présentent » nous explique Raphael Gérard, président du groupe.

Mini Bilan de nos cinq députés

Raphaël Gérard, président du groupe, connaît bien l’Indonésie ; c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a pris la tête de ce groupe, il explique : «  il est important que certains députés prennent le temps de la réflexion, de la confrontation. »  Pour Carole Bureau Bonard, c’est une première fois, cette mission lui permet « de découvrir et comprendre la société indonésienne». Les autres députés présents ont déjà visité le pays précédemment. Après trois journées de rencontres, nous avons demandé aux députés de nous faire un mini bilan.

 

Raphaël Gérard nous explique : « Les relations entre nos deux pays pourraient être plus riches, avec une meilleure connaissance mutuelle on gagnerait à mieux accompagner nos entreprises. L’Indonésie n’est pas très bien connue en France, elle se résume à Bali et souvent à un sujet : l’huile de palme. Il y a un vrai manque de représentation. 

Nous avons rencontré le vice Ministre des Affaires étrangères Mahendra Siregar, nous avons convenu qu’il faut prendre un peu de hauteur sur le sujet de l’huile de palme pour pouvoir sortir de ce débat passionné afin de faire avancer les choses. C’est par le dialogue que nous arriverons à trouver des solutions, dialogue entre les pays de l’Union Européenne et les pays producteurs. De notre côté en France, il faut que l’on sorte de notre point de vue égocentré et il faut que l’on avance réellement sur ce sujet, comprendre les réalités économiques de certaines îles, avancer sur les certifications et proposer des solutions telles que l’amélioration de la productivité. Nous avons perdu déjà trop de temps pour la préservation de l’environnement.

Côté économique,  nous avons vu de belles entreprises,  Danone, L’Oréal, les fleurons de l’industrie française. Nous sommes plus interrogatifs sur nos capacités à accompagner les PME sur les marchés étrangers. Ce qui est un des points faibles français, même si nous avons  bien compris que la réalité du  marché n’est pas facile en Indonésie, mais le pays va prendre de l’ampleur. »

 

Nicolas Forissier précise : « l’Indonésie est l’exemple parfait du défi colossal qui est celui de la France. Ce pays présente une croissance démographie importante, une croissance économique soutenue et nous sommes quasi moins présents sur le territoire qu’il y a 20 ans. Nous accusons un retard par rapport à d’autres pays, la France doit se projeter dans le monde, on doit s’inspirer des réussites existantes. On est dans la politique du rabot, je suis exaspéré de voir que l’on ne fait pas d’effort dans nos politiques budgétaires pour regarder vers des pays comme l’Indonésie qui sont une partie de l’avenir de notre jeunesse. On doit comprendre dans l’hexagone que l’on n’a pas le droit d’être absent. Nos lycées français, nos Instituts français sont des éléments essentiels pour le développement de nos entreprises . »

 

Brahimm Hammouche et Carole Bureau Bonnard, pour qui cette mission est une première découverte de l’Indonésie, soulignent que la diversité, le mélange des cultures, la taille du pays sont des forces. La devise « l’unité dans la diversité » semblable à celle de l’Europe est le ciment de ce pays.

Pour conclure « La célébration des 70 ans de la relation bilatérale France Indonésie en 2020 doit être un moment fort, une occasion de mettre en avant les liens qui nous unissent et de les approfondir. » Le groupe d’amitié parlementaire doit établir un rapport à l’issue de cette mission ; gageons qu’il soit lu et écouté à l’Assemblée Nationale.

 

La mission parlementaire est constituée de : Raphaël Gérard (LREM) Carole Bureau Bonnard (LREM) Nicolas Forissier  (LR) Jérôme Lambert  (PS) Brahim Hammouche (Modem) et Eric Fournier secrétaire administratif.

 

 

 

 

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

scoubidou mer 18/12/2019 - 03:59

Pour semer la panique dans le poulailler , De Gaule a sorti le fameux < VIVE LE QUEBEC LIBRE >. Macron vat il nous pondre un ??? Houlala..... Taboo subject..... Parlon d,autre chose.

Répondre
Commentaire avatar

scoubidou mer 18/12/2019 - 21:50

Vous avez suprime la partie importante de mon commentaire..... Reston dans le poulailler ......( You chicken....)

Répondre

Actualités

Infos pratiques

Immigration : nouvelles règles, ce qu'il faut savoir

La période d’état d’urgence sanitaire prend fin en Indonésie; à compter du 13 juillet les services de l'immigration accordent une période de 30 jours pour se mettre en règle avec la législation locale

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Décès de l’acteur indien Irrfan Khan : ses films à voir ABSOLUMENT

Irrfan Khan, acteur Indien de renommée mondiale s’est éteint le 27 avril dernier à l’âge de 53 ans, souffrant d’un cancer. lepetitjournal.com vous parle des 6 films indiens où l'acteur a brillé.