Mercredi 23 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quatre étudiantes françaises en échange universitaire

Par BINUS UNIVERSITY | Publié le 30/06/2019 à 23:30 | Mis à jour le 30/06/2019 à 23:30
BINUS change universitaire Jakarta

Partir 6 mois en échange universitaire fait partie intégrante du cursus des étudiants français et l’Indonésie attire de plus en plus de jeunes. L’université Binus à Jakarta accueille chaque année 700 étudiants étrangers dont une trentaine de français. Nous avons rencontré quatre jeunes françaises qui viennent de passer six mois sur l’un des huit campus que compte Binus à Jakarta.

Juliette, Clémence et Albane sont étudiantes à Lille dans le cadre de leur formation soit en école de commerce IÉSEG* ou soit en école de communication ISTC*, Charlotte est étudiante à Bordeaux sur le campus de Kedge BS école de commerce. Elles sont venues passer six mois en échange universitaire à Jakarta sur le campus de Binus situé à Anggrek.

Pourquoi l’Indonésie ?

Pour toutes les quatre la réponse est unanime, les échanges universitaires sont une opportunité de partir loin de la France dans un cadre donné et de découvrir un continent comme l’Asie et puis l’Indonésie ça résonne avec Bali et découvertes : nouveaux paysages, nouvelles cultures… Pouvoir étudier en anglais fait partie du choix de l’université Binus.

Quels ont été les plus gros chocs culturels à votre arrivée ?

Arrivées en janvier, c’est tout d’abord la chaleur qui a surpris nos étudiantes. Pour Juliette et Albane, le rapport à la religion des indonésiens fut une découverte car en France ce sujet relève plus de l’intime. Clémence avoue que le régime riz, poulet, friture a eu raison d’elle et qu’avec ses amies elles ont décidé de quitter l’internat pour vivre en appartement afin de pouvoir cuisiner. Et grande surprise, aucun râleur, elles n’ont rencontré que sourires et gentillesse.

Quelle est la différence entre les cours enseignés à Binus et en France?

Les étudiants étrangers sont intégrés en classe avec les étudiants indonésiens et travaillent ensemble sur des travaux pratiques, ce qui permet de créer des liens. Les cours sont intéressants, nous explique Clémence, mais elle aurait aimé que les sujets soient traités un peu plus en profondeur. Il faut bien l’avouer, le rapport à l’heure et à la discipline ont un peu surpris nos étudiantes : « il y a un peu plus de latitude… ». « Nous sommes beaucoup plus proches des professeurs qu’en France, ils sont très curieux et nous posent de nombreuses questions. »

Avez-vous lié des liens avec les étudiants indonésiens?

« Les Indonésiens sont très sociables » nous explique Charlotte. Pour Clémence, « créer un lien en-dehors des cours a été plus difficile même si elle a toujours rencontré une écoute et reçu une aide si besoin ». Albane tempère : « Il faut aussi comprendre les Indonésiens : nous ne restons que six mois et après nous d’autres viendront. » Elles ont toutes partagé de bons moments et appris à découvrir une nouvelle culture grâce à leurs camarades.

Avez-vous pu découvrir l’Indonésie?

« Nos cours sont concentrés entre le mardi et le jeudi. Nous avons pu voyager et découvrir Bandung, les mille îles, Sukabumi, Yogyakarta, Bali, Flores, Bornéo. En six mois, c’est beaucoup. Et l’Indonésie, c’est loin de n’être que Bali. »

Qu’est-ce que ces six mois en Indonésie vous ont appris sur vous?

Une indépendance, une ouverture d’esprit, une adaptation et une prise de maturité, c’est certain. « Les bouchons, la chaleur, le bruit, la pollution, ça change de Lille ! Cela nous permet de prendre du recul et d’être ravie d’étudier en France ». « Nous avons rencontré des difficultés, mais les avons surmontées ». Être loin de sa famille et sortir de sa zone de confort, comme nous l’explique Albane, aide à grandir. Juliette s’est rapprochée de sa famille en étant si loin et a réalisé l’importance du lien familial.

Que retenez-vous de l’Indonésie ?

Une gentillesse sans pareil, des habitants qui ont soif d’apprendre des autres, une diversité de paysages. “il y a des moments difficiles où l’on se demande ce que l’on fait si loin, on prend sur soi et on réalise que l’on a de la chance de vivre une telle aventure, autant de rencontres, autant de voyages.”

Vous rentrez fin juillet en France : quels sont vos sentiments à un mois du départ?

Unanimement mélangés, envie de rentrer retrouver les siens mais aussi l’envie de rester pour découvrir un peu plus l’Indonésie. Cette aventure a donné l’envie à Juliette de repartir dans quelques années en famille.

Quelques mots pour définir votre séjour en Indonésie ?

Découverte, aventure, émerveillement, diversité, apprentissage, acceptation, gentillesse.

Et le mot de la fin, laissons-le à Charlotte : Venez en Indonésie !

 

 

*IÉSEG : École de commerce Paris et Lille

*Kegde Bs : École de commerce et management Paris Bordeaux Marseille   

*ISTC : Institut de Stratégies des Techniques de Communications

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
CONFLIT

Micro-Trottoir : Que pensez-vous de l'intervention turque en Syrie ?

La Turquie va—t-elle reprendre son offensive dans le nord-est de la Syrie ? La réponse demeure à quelques heures de la fin du cessez-le-feu de cinq jours conclu jeudi entre le vice-président américain