Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2263

Patrick Maille, architecte : « je fais mon métier avec passion »

Par Valérie Pivon | Publié le 27/04/2021 à 22:30 | Mis à jour le 28/04/2021 à 10:40
Photo : Patrick Maille-architecte
Patrick Maille architecte installé à Jakarta depuis 30 ans

Patrick Maille est installé en Indonésie depuis 30 ans. Architecte de formation, il travaille aujourd’hui sur des projets de mobiliers sur mesure pour l’hôtellerie de luxe et continue de créer des villas. Il nous parle de son métier passion et de son parcours dans l’archipel.



En 1988, Patrick Maille, tout juste diplômé de l’école d’architecture de Marseille, sa ville natale, part en coopération vers l’inconnu : l’Indonésie. Pendant 3 ans, il travaille pour le groupe Dumez sur le projet de l’hôtel Méridien à Jakarta. Sa coopération terminée, Patrick est embauché par le groupe et travaille en Arabie Saoudite et au Bahreïn pendant 8 ans.
De retour en France, il continue les allers-retours entre la métropole et l’Indonésie, où il travaille sur différents projets immobiliers spécialisés dans l’hôtelière de luxe. Il fait le choix en 2000, avec son épouse Ida qu’il a rencontrée lors de sa coopération et ses garçons, de venir s’installer dans l’archipel avec eux.


Un premier projet, un atelier de lingerie en batik « Le Boudoir »

Patrick n’est jamais à court d’idée; afin d’aider son épouse à retrouver une activité, le couple lance un petit atelier de lingerie en batik. Ils installent un atelier, une boutique et se lancent dans la promotion du produit. Mais malgré la bonne image du produit, ils ne rencontrent pas le succès escompté. « On apprend de ses erreurs. Le produit était plutôt haut de gamme, nous avons rencontré une concurrence avec les produits importés bas de gamme qui étaient plus à la mode et puis la crise économique de 1998 avait encore des répercussions ».


L’architecture et le développement de mobiliers, deux activités complémentaires

Entre 2002 et 2004, Patrick travaille en tant qu’architecte de chantier en Sulawesi sur le projet de la tour de contrôle de l’aéroport de Makassar. En parallèle, en 2005, il travaille sur un projet de développement hôtelier de luxe à Fiji et développe sa société P2liv’in à cette fin en 2008 avec un partenaire français basé à Singapour. L’hôtellerie de luxe est en plein développement dans la région à cette période. De Bali aux Seychelles en passant par l’île Maurice, les Maldives et la Polynésie Française, les partenaires coopèrent à des projets de rénovation ou de nouveaux développements. P2liv’in fabrique et développe du mobilier intérieur et extérieur en fonction des projets. « Les designers nous envoient un dessin ou une image, à nous de trouver les matériaux, d’adapter les dimensions pour le confort et de travailler avec les artisans pour les réaliser. Entre un dessin et un meuble fini, il y a de nombreuses étapes ».

Les meubles sont principalement fabriqués en Indonésie. Installé depuis 30 ans, Patrick connaît les usines et les artisans. « La mode des meubles a évolué, on est passé du 100 % teck un peu lourd à des choses plus légères en rotin, en métal, en tressage. La mode du bois clair a surpassé celle du bois foncé. Il faut s’adapter aux marchés et suivre les courants. Et bien sûr en fonction des prix fixés, nous adaptons notre cahier des charges. Par exemple, pour des cousins qui resteront en extérieur, nous choisissons plutôt des tissus importés qui possèdent des qualités de résistance aux ultra-violets, le produit gardera sa couleur plus longtemps ».

creation de meubles sur mesure par p2livin

Les choses changent également du côté de la législation et de la traçabilité : P2 liv’in contrôle la qualité et la provenance des bois utilisés. « Nous nous assurons qu’ils proviennent de plantations et non de la forêt primaire ».

 

projet de villa Patrick Maille Bali
Villa à Bali



Ne l’oublions pas, Patrick Maille est architecte de formation, un métier passion qu’il continue également d’exercer. De son bureau d’études, une quinzaine de villas qu’il qualifie de style moderne minimaliste tropical sont sorties de terre. « Je travaille le plan, les achats, le suivi du chantier. Ces villas, on les trouve à Bali, mais aussi dans le sud de Jakarta. J’ai également travaillé sur le design d’une dizaine d’appartements à Jakarta pour des clients indonésiens ou expatriés installés en Indonésie ».


L’impact du Covid sur son activité

« Le secteur de l’hôtellerie est parmi le plus touché par cette crise. Nous avons pu terminer les projets que nous avions à Nouméa et aux Seychelles. Les projets qui se situent à Bali sont en attente. Actuellement, nous répondons à des appels d’offres pour deux projets : l’un en France et l’autre au Maroc. C’est vraiment important pour moi de pouvoir travailler sur deux activités ; la création de mobiliers de luxe pour l’hôtellerie et la conception de villa ».



Des conseils pour s’installer en Indonésie ?

Patrick avoue ne pas être un expert, mais pour lui : « Il ne faut pas croire que tout est facile, il faut bien cibler son projet et définir l’endroit où l’on souhaite s’installer. La nécessité de s’imprégner de la culture, du pays, aller à la rencontre des habitants sont essentiels avant de se lancer. Rencontrer des étrangers installés dans le pays aide à mieux comprendre également le maillon administratif. Et ensuite trouver le bon partenaire indonésien pour monter sa structure ! ».

 

Crédits photos : P2liv'in

Nous vous recommandons
Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 15 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s) Réagir