Jeudi 2 juillet 2020

École en ligne, un bilan positif pour les élèves et les enseignants

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 04/06/2020 à 16:00 | Mis à jour le 04/06/2020 à 16:00
Photo : Aurore Loosen- professeur des écoles LFJ
LFJ Enseignement Confinement

Face à la pandémie de coronavius, chaque secteur d’activité a dû se ré-inventer et s’adapter. Le Lycée Français de Jakarta fermé jusqu'en septembre a lui aussi su trouver les outils pour continuer l’apprentissage en ligne de ses élèves. Depuis deux mois, les enseignants travaillent avec le logiciel moodle. Lepetitjournal.com de Jakarta les a contactés pour dresser avec eux un premier bilan sur cette nouvelle façon d’enseigner.

Interview de Aurore Loosen - Professeur des écoles en CM1

 

Face à une situation inédite, l'école a su se ré-inventer, les enseignants ont dû apprendre un nouvel outil. Comment s'est faite la mise en route ?

Doucement. Il a effectivement fallu apprendre à manipuler la plateforme d'enseignement en ligne, se familiariser avec de nouvelles applications, se former tout en poursuivant l'enseignement, adapter sa pratique de classe à l'enseignement à distance. Les choses se sont mises en place progressivement. Et elles continuent à se mettre en place, parce que l'on maîtrise de mieux en mieux certains outils, que l'on en découvre de nouveaux... 

Quelles adaptations pédagogiques avez-vous dû faire ? Par rapport à votre matière et l'âge des enfants ?

Dans ma pratique de classe, j'utilise beaucoup la manipulation et les jeux... C'est assez compliqué de faire ça par écran interposé. Il a donc fallu repenser la manière d'appréhender les notions pour que ça ne soit pas trop différent de ce que je fais d'habitude, mais que dans le même temps ça se prête à un enseignement en ligne, trouver la manière de les rendre actifs derrière leur écran.

Comment les élèves se sont adaptés aux cours en ligne ?

Assez bien je trouve. Ils se sont vraiment prêtés au jeu. Ils sont toujours présents aux classes virtuelles. Quand je leur présente un nouvel outil ou une nouvelle modalité de travail, ils sont très enthousiastes et très motivés.   

Ont-ils rencontré des difficultés ?

Oui, il y a eu des difficultés, surtout techniques : parfois des mauvaises connexions, des problèmes de dépôt des devoirs sur la plateforme, d'impressions des fiches de travail....  

En-dehors des classes virtuelles, il y a du travail en autonomie à effectuer, ça demande un peu d'organisation et cela a pu être une difficulté au départ pour les élèves un peu moins autonomes. 

Mais globalement, toutes ces difficultés se sont résolues au fur et à mesure.

Après plus de deux de mois de cours en ligne, quel est le premier bilan ?

Le bilan est vraiment positif. Les élèves se sont (tout comme moi) vraiment adaptés aux nouvelles modalités de travail. Beaucoup d'interrogations se posent encore, mais malgré tout, c'est bien moins stressant qu'au départ... Et les élèves.... Ils sont contents de "venir en classe", et ça, c'est vraiment motivant pour la suite.

Ce travail en ligne aura-t-il une influence sur votre pédagogie lors de la reprise des cours ?

Malgré le contexte, je trouve que cette période aura été réellement enrichissante au niveau professionnel. En effet, cette situation inédite aura au moins eu un impact positif : une formation ultra accélérée autour du numérique pédagogique. Il y aura donc, sans aucun doute, un impact sur son utilisation au retour en classe.

 

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

 

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir