Dimanche 18 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Accueillir une nouvelle personne dans la famille

Par Anne Lienart | Publié le 15/01/2018 à 23:30 | Mis à jour le 15/01/2018 à 23:30
Photo : ©Caroline K
SANTE_Fratrie_Famille_Naissance

Depuis le retour des vacances d’été, nous avons vu à Jakarta, des ventres s’arrondir annonçant de jolis évènements à venir. LePetitJournal.com vous propose de partager quelques réflexions autour de l’arrivée d’un bébé dans la fratrie.

Quand la famille s’agrandit, quand vous avez fait le choix d’accueillir un nouvel enfant, arrive la question de savoir comment l’aîné va recevoir l’événement qui lui est imposé. On parle d’aîné ou des aînés bien entendu, mais la question est souvent plus forte au deuxième enfant.

 

Les premiers mois

Après l’annonce et la préparation de l’arrivée du nouveau, arrive le moment où il est là et où tout est chamboulé. Chacun doit retrouver une place dans le tumulte des premiers mois.

Les réactions sont différentes selon les enfants, et rien n’est vraiment prévisible : tout peut très bien se passer tranquillement et chacun trouve sa nouvelle place, ou alors on peut voir l’ainé être agressif envers ce nouvel « ovni », voire le nier totalement.

Ce qui ce passe dans la fratrie doit être respecté par les parents qui vont être surtout garants de la sécurité et du respect des uns et des autres. Il est important de laisser s’exprimer l’enfant dans toute son ambivalence envers son frère ou sa sœur, il n’est pas obligé de l’aimer mais par contre il est important qu’il comprenne qu’il n’a pas le droit de le taper ou de le maltraiter sous aucun prétexte. C’est l’apprentissage du respect mutuel entre frères et sœurs.

 

Une nouvelle histoire

Il faut généralement au grand un temps d’adaptation où il va avoir besoin d’être écouté, rassuré, et valorisé dans son rôle d’ainé. L’enfant peut être angoissé par le fait de penser qu’il ne va plus être aimé comme avant. Les parents sont là pour lui expliquer qu’autant le temps n’est pas extensible, il va falloir partager, mais qu’à l’inverse le cœur des papas et des mamans grandit avec chaque nouvel enfant, une nouvelle page s’ouvre pour écrire une nouvelle histoire. Son espace est préservé et le sera pour toujours. Il n’y a donc pas de fatalité, mais que des histoires nouvelles à découvrir.

D’après Nicole Prieur, psychothérapeute, les relations fraternelles ont un impact puissant sur la construction de l'identité : « le sentiment fraternel fait de complicité et de solidarité tel que tous les parents le rêvent n’est pas donné d’emblée, il se construit ». La fraternité émerge au fil du temps. Il est important de prévoir des jeux et des espaces communs qu’on partage et des jeux et espaces personnels sur lesquels l’autre n’empiète pas, « Ce qui est à moi n’est pas forcément à toi ! » est nécessaire à vivre pour mieux se construire, pour que la bonne entente s’installe et que des alliances se créent.

Pour vous aider

Dans la littérature enfantine, de nombreux ouvrages ont été écrits, je vous propose un échantillon de livres à partager avec votre ou vos enfants autour de ce sujet. Belle découverte ….

 

Fratrie Naissance

Et n’oubliez pas d’apporter un petit cadeau symbolique aux aînés quand vous irez saluer le nouvel arrivant.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

New York Appercu
DISPARITION

L’acteur Peter Fonda est mort

L’acteur Peter Fonda, rendu célèbre par son rôle de motard dans le film culte “Easy Rider” (1969), qu’il avait co-écrit, est mort ce vendredi 16 août, à Los Angeles, à l’âge de 79 ans.