Vendredi 25 mai 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TURQUIE – Une université prépare la rencontre avec des extraterrestres

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 27/11/2017 à 19:00 | Mis à jour le 27/11/2017 à 19:00
Noticia-154708-ovni-nasa-revelaciones

Un centre de recherches de l’université Akdeniz, dans la ville turque d’Antalya, a ajouté un cours intitulé “ufologie et exopolitique” à son programme officiel afin de préparer ses élèves à de possibles contacts avec des visiteurs venus de l’espace, rapporte l’agence de presse Doğan. L’ufologie désigne l’étude des ovnis (objets volants non identifiés) et l’exopolitique est une discipline consistant à étudier les relations entre nos civilisations humaines (terrestre) et d’autres civilisations intelligentes supposées dans l’Univers (extra-terrestre).

Interviewé par l’agence de presse, Erhan Kolbaşı, l’enseignant chargé de ce cours – par ailleurs vice-président du Centre de recherches sur les sciences de l’espace Sirius UFO – soutient que de telles rencontres du troisième type auront lieu “d’ici 10 à 15 ans”. “Nous pensons que des représentants de la Terre et des civilisations extraterrestres entreront bientôt officiellement en contact. Nous pensons qu’il y aura un contact ouvert et massif”, a déclaré l’enseignant.

Toujours aussi sérieusement, Erhan Kolbaşı affirme également qu’un groupe nommé MJ12 empêche la diffusion des connaissances sur les êtres extraterrestres “afin de protéger les intérêts nationaux des Etats-Unis”. Le site internet de Sirius UFO publie des photographies censées figurer des ovnis observés dans le ciel turc.

Istanbul (www.lepetitjournal.com/Istanbul)  mardi 28 novembre 2017

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 CommentairesRéagir

Communauté

Zurich Appercu

La Suisse, victime de la propagande turque ? 

Les faits, révélés par le quotidien suisse SonntagsBlick, ont mis en alerte la Confédération, qui voit là une tentative de propagande orchestrée par le régime turc. Explications.