Lundi 21 mai 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TURQUIE - Plus de 18.000 nouveaux millionnaires en 2017

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 06/02/2018 à 19:04 | Mis à jour le 06/02/2018 à 19:04
Photo : La Turquie recense 126.969 millionnaires au total.
livres turques millionnaires istanbul turquie

En 2017, 18.105 personnes sont devenues millionnaires en Turquie. Cela représente 50 nouveaux millionnaires par jour. La Turquie recense 126.969 millionnaires pour un montant collectif total de 835,6 milliards de livres turques (soit 178,6 milliards d’euros selon le cours actuel) sur leurs comptes bancaires, à la fin de l’année 2017. 

Selon les données de l'Agence de réglementation et de supervision bancaires (BDDK), ces millionnaires détiennent 424,2 milliards de livres turques en monnaie locale, 408,2 milliards de livres turques en devises étrangères, et 3,2 milliards de livres turques en métaux précieux. En moyenne, ils possèdent chacun 6,6 millions de livres turques (environ 1,4 million d’euros selon le cours actuel).  

Les données montrent également que le nombre de non-résidents qui ont des comptes de dépôt dans des banques turques a augmenté de 71% en 2017 par rapport à l'année dernière, pour atteindre 12.011 au total. La somme d'argent qu'ils détiennent sur ces comptes bancaires locaux s'élève à 74,4 milliards de livres turques (15, 9 milliards d’euros au cours actuel) .

Les non-résidents possèdent 6,4 milliards de livres turques dans des comptes en monnaie locale, 67,6 milliards de livres turques en devises étrangères et 282 millions de livres turques en métaux précieux.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 7 février 2018

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 CommentairesRéagir

Communauté

Zurich Appercu

La Suisse, victime de la propagande turque ? 

Les faits, révélés par le quotidien suisse SonntagsBlick, ont mis en alerte la Confédération, qui voit là une tentative de propagande orchestrée par le régime turc. Explications.