Samedi 19 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rentrée scolaire en Turquie : Gros plan sur la Petite Ecole

Par Jonathan Grimmer | Publié le 06/09/2019 à 02:43 | Mis à jour le 07/09/2019 à 06:07
ecole maternelle française istanbul turquie

Nouveau membre du réseau AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger), la Petite Ecole a repris du service cette semaine, dans ses nouveaux locaux, situés dans le quartier de Tarabya. Nous vous proposons de découvrir cette école maternelle où les élèves apprennent le français à une rapidité déconcernante, et qui dispose encore de quelques rares places.

L’été a accouché d’une heureuse nouvelle pour la Petite Ecole. Durant les vacances, l’établissement, déjà reconnu par le ministère turc de l’Education nationale, a reçu l’homologation du ministère français de l’Education nationale pour ses classes de la petite à la grande section de maternelle. Un gage de qualité de son enseignement francophone et de sa pédagogie ouverte sur l’international, ce qui permettra à ses élèves de poursuivre des études en langue françaises dans le réseau des établissements homologués dans le monde par la France (AEFE, MLF, etc.).

Ce lundi, l’heure était à la rentrée. Une reprise pas toujours de tout repos, notamment pour les enseignantes des petites sections : au déchirement de la première séparation s’ajoute, pour des enfants de 2 ou 3 ans, l’angoissante plongée dans un environnement inconnu. D’autant que ces institutrices parlent une langue que la plupart des bambins ne connaissent pas encore : le français.

Rapidité d’apprentissage

« Pendant le mois de septembre, c’est accès libre. Les élèvent font ce qu’ils veulent. L’important est qu’ils prennent leur marque dans la classe », explique Emel – « Sainte-Emel » comme l’ont rebaptisée ses collègues – en caressant les cheveux d’une petite fille qui réclame sa mère entre deux sanglots. Autour d’elles,  les autres élèves de la toute petite section, à savoir les enfants de 2 ans, vaquent à leurs activités. Certains font des puzzles, d’autres jouent avec le camion de pompiers ou à la dinette. Ils sont encadrés par deux enseignantes : Emel donc, et Nazlı. La première leur parle presque exclusivement français, la seconde turc. « A la fin de l’année, ils comprennent quasiment tout ce que je leur dis, même s’ils continuent de me répondre en turc », explique Emel. Une rapidité d’apprentissage qui laisse rêveur…

Chez les grands, l’ambiance est plus studieuse. A 11 heures, les élèves de Lara et Dilek  colorient une reproduction de leur école. La plupart y sont inscrits depuis la petite section. Pour eux, le français est devenu une seconde langue maternelle. « Maitresse, j’ai fait une bêtise », confesse sans accent étranger un petit garçon aux cheveux bouclés. « Mais non, ce n’est rien » le rassure Lara, 26 ans, née en France mais dont le père est Turc.

Nouveaux locaux

Cet été, la Petite Ecole a quitté les locaux où elle était installée depuis sa création, en 2016, pour ceux plus spacieux de la rue Gülveren, à Tarabya. C’est donc dans une cour de récréation au toboggan et à la pelouse synthétique flambant neufs qu’à 11h30, la classe des grands retrouve les élèves du cours moyen. Après la concentration de la matinée, les enfants laissent libre cours à leur énergie. « Cela ne s’arrête jamais », commente Lara, amusée. Face à elle, une de ses élèves, Gece, une belle petite fille aux yeux verts et aux cheveux châtains, fais voler sa robe rouge en tournant sur elle-même. A quelques mètres de là, deux garçons se courent après en riant, alors que d ‘autres s’amusent sur le toboggan, en suivant apparemment les instructions d’une petite fille au caractère déjà bien affirmé.

Durant l’après-midi, on a l’impression d’avoir changé d’endroit tant le silence qui règne dans l’école jure avec l’agitation du matin. La grande majorité des élèves fait la sieste. Quant aux autres, ils font des activités en petits groupes avec leurs institutrices respectives.

A la sonnerie, ceux dont les parents ne peuvent pas venir les chercher rejoignent le minibus scolaire, qui les dépose chez eux un par un, en compagnie d’assistantes maternelles de la Petite Ecole. « Cela rassure les enfants, mais surtout les parents », confie l’une des directrices de l’établissement. Ce soir-là, l’okul otobüsü n’est pas tout à fait plein. Et pour cause : à ce jour, la Petite Ecole dispose encore de quelques places.

 

Cordonnées

La Petite Ecole

Adresse : Tarabya Mahallesi, Gülveren Sok. No:8, Tarabya, Sarıyer / Istanbul

Les numéros de téléphone : +90 212 299 00 40 ou +90 552 204 22 40

https://www.lapetiteecole.com.tr/fr

jonathan grimmer lepetitjournal istanbul journaliste

Jonathan Grimmer

Diplômé de l'IPJ Paris-Dauphine, passionné de littérature et d'échecs, j'ai pris la responsabilité de l’édition d’Istanbul de lepetitjournal.com en avril 2019 après avoir travaillé deux ans en France pour divers titres de la presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir