Lundi 21 mai 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LIGNÉE - Les Turcs se ruent sur internet pour connaître leurs origines

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 11/02/2018 à 19:04 | Mis à jour le 22/02/2018 à 08:52
Photo : Plus de 200.000 Turcs ont pu accéder à leurs arbres généalogiques en ligne.
istanbul turquie internet arbre généalogique origines

Accéder à son arbre généalogique en un simple clic… C’était la promesse d’un nouveau service de renseignements en ligne, nommé Alt-Üst Soy, proposé par le gouvernement. Mais cette fonctionnalité a été temporairement suspendue quelques heures seulement après sa mise en service, le 8 février. La raison ? Des centaines de milliers de Turcs se sont connectés en même temps pour connaître leurs origines et ont ainsi saturé le serveur. 

En une heure seulement, l’application avait déjà fourni l’arbre généalogique de 33.000 personnes. Le système a connu sa fréquentation la plus intense entre 2h et 4h du matin, avec plus de 110.000 documents délivrés en deux heures. Au total, ce sont plus de 200.000 Turcs qui ont pu accéder à leurs origines en une journée de mise en service. 

La Direction générale de la population et de la citoyenneté (NVI), qui dépend du ministère de l’Intérieur, a annoncé que cette fonctionnalité serait réouverte avec la mise en place d’un quota de demandes quotidiennes, sans pour autant préciser de date. Les Turcs qui n’ont pas pu accéder à l’application devront donc attendre encore un peu avant de faire connaissance avec leurs arrière-arrière-arrière-arrière-grands-parents…

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 12 février 2018

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 CommentairesRéagir

Communauté

Zurich Appercu

La Suisse, victime de la propagande turque ? 

Les faits, révélés par le quotidien suisse SonntagsBlick, ont mis en alerte la Confédération, qui voit là une tentative de propagande orchestrée par le régime turc. Explications.