Mercredi 8 décembre 2021
TEST: 2262

L'enseignement français et francophone en Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 01/03/2021 à 03:40 | Mis à jour le 01/03/2021 à 09:12
française francophone Turquie écoles

En plus des écoles françaises, il existe en Turquie de nombreux établissements où l'enseignement se fait en partie dans la langue de Molière... Cet article, qui a pour vocation de donner un aperçu de l'enseignement français et francophone en Turquie, peut vous intéresser, que vous soyez expatrié(e)s français(es) ou francophones, franco-turcs(ques), turcs(ques) francophones...

Les écoles françaises - le réseau AEFE

Les écoles françaises, rattachées au réseau AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger), sont Charles de Gaulle à Ankara et Pierre Loti à Istanbul. 

L’enseignement dans ces établissements est dispensé de la petite section à la terminale. 

Situé dans la capitale turque, Charles de Gaulle regroupe sur son site principal (à Incek) les classes de primaires et de secondaires. Une école maternelle est située dans le parc de l’Ambassade de France (à Kavaklidere). L’établissement accueille 939 élèves (dont 258 français). 

Pierre Loti, à Istanbul, est également situé sur deux campus : un à Beyoğlu (Tom Tom), pour les classes de maternelle et de primaire jusqu’au CE2, et un à Tarabya (Sariyer), pour les élèves du CM1 à la Terminale. L’établissement accueille 1330 élèves (dont 759 français). 

En ce qui concerne les frais de scolarité de ces écoles françaises, ils oscillent entre 5700 et 6800 euros environ par an (auxquels il faut ajouter les droits de première inscription). Des bourses sont disponibles (sur critères sociaux) pour les élèves de nationalité française. 

Les enfants de nationalité française sont prioritaires dans ces écoles ; pour les Turcs et les étrangers, les admissions se font sur dossier. 

Par ailleurs, La Petite École (Tarabya) et Petit Génie (Emirgan), toutes deux écoles maternelles stambouliotes francophones pour les enfants de 2 à 6 ans, sont homologuées par l’AEFE (enseignement conforme aux instructions officielles du ministère de l’Éducation nationale français), depuis juillet 2019 pour la première, et novembre 2020 pour la seconde.  

Les écoles bilingues francophones : le label "FrancÉducation"

Les établissements bilingues francophones de Turquie sont labellisés "FrancÉducation", un label d’excellence (attribué pour un cycle de 3 années) qui récompense la qualité de l’enseignement de la culture et de la langue françaises. Comme précisé sur le site de l’Institut français de Turquie : "Ces établissements dispensent un enseignement conforme aux programmes officiels de l’Éducation nationale turque. Il s’agit d’établissements privés* d’enseignement général bilingue où la culture et la langue turques et la culture et la langue françaises cohabitent dans un même projet pédagogique biculturel".

(*) À l'exception du lycée Galatasaray

Ces établissements, rattachées au ministère de l’Éducation nationale turc, sont au nombre de 13 en Turquie.

Les lycées congréganistes, appelés "les Saints"

On trouve 6 établissements, reconnus comme "écoles étrangères" par la Direction Générale des Écoles Privées du ministère turc de l’Éducation nationale. 5 sont situés à Istanbul, 1 à Izmir. 

Istanbul : 

Notre-Dame de Sion

Saint-Benoît

Saint-Joseph 

Saint-Michel

Sainte-Pulchérie

Izmir : 

Saint-Joseph

Il ne faut pas se fier à leurs noms… Le caractère confessionnel des "Saints" s'est peu à peu estompé, et ce sont désormais des établissements qui se veulent neutres religieusement et qui ont vocation à enseigner, notamment, des compétences de rédaction et de réflexion "à la française". Par les nombreuses manifestations qu'ils organisent, les "Saints" concourent largement au dispositif de la francophonie et au rayonnement du français en Turquie.

Ces établissements scolaires privés sont assujettis au droit turc, et ouverts aux élèves turcs. L’enseignement est bilingue en turc et en français. Sont enseignées en langue française : le français, et toutes les matières scientifiques (ainsi, plus de 50% de l'enseignement est en français). Les admissions dans ces établissements se font via un examen d’entrée au lycée. Après une année préparatoire (consacrée à l'apprentissage du français), le lycée dure 4 années (et non pas 3 ans comme en France). 

Le corps professoral est généralement constitué d'un tiers de professeurs turcs non francophones, d'un tiers de professeurs francophones (de diverses nationalités) et d'un tiers de professeurs français (dont certains de l’Éducation nationale française).

En ce qui concerne les frais de scolarité de ces établissements, ils oscillent autour de 70 000 TL pour une année. Des bourses sont disponibles (sur critères sociaux). 

Les lycées de la fondation Tevfik Fikret

La fondation Tevfik Fikret est une association à but non lucratif, créée en 1964 par des universitaires turcs francophones, anciens élèves du lycée Galatasaray, qui souhaitaient doter leur pays d'un enseignement de qualité. Cette fondation dispose de deux établissements scolaires : l'un est situé à Ankara, et l'autre à Izmir

Ces établissements (sous le contrôle du ministère turc de l'Éducation nationale) dispensent un enseignement privé turc bilingue, de la maternelle au lycée, conforme aux programmes turcs. Comme pour "les Saints", sont enseignées au lycée en langue française : le français, et toutes les matières scientifiques (ainsi, plus de 50% de l'enseignement est en français). Ils accueillent plus de 2 000 élèves.

Les frais de scolarité se situent autour de 40 000 TL pour une année. Des bourses sont disponibles (sur critères sociaux). 

Le lycée Galatasaray

Le Lycée Galatasaray est un lycée public dispositif bilingue depuis 1867. C’est l'une des institutions d'enseignement les plus anciennes et les plus prestigieuses de Turquie, qui bénéficie d'une longue tradition francophone qui avait pour objet de former les futurs cadres de l'empire ottoman selon les standards occidentaux. 

Sont enseignées en langue française : le français, et toutes les matières scientifiques (plus de 50% de l'enseignement est en français)

Cette volonté de bilinguisme a été renforcée en 1992 lors du protocole d’accord bilatéral entre la France et la Turquie portant création de l’université franco-turque de Galatasaray.

Les autres établissements portant le label "FrancÉducation"

Petit Prince à Istanbul (Sancaktepe) est une institution gérée par la Fondation éducative du Lycée Saint-Joseph (établie par les anciens élèves du lycée Saint-Joseph) qui offre des services d’enseignement de la maternelle à la fin du secondaire. En fonction du niveau, les frais de scolarité se situent entre 45 000 et 75 000 TL.

Yeni Nesil 2000 à Istanbul (Sariyer), fondée par d’anciens élèves du Lycée Sainte-Pulchérie, porte le label "FrancÉducation" pour ses classes de primaire et de collège. En fonction du niveau, les frais de scolarité se situent entre 40 000 et 65 000 TL.

Les écoles Piri Reis à Izmir (deux antennes, à Güzelbahçe et à Karsiyaka), fondées par les anciens du Lycée Saint Joseph d'Izmir et associées à ce dernier, proposent un enseignement partiellement en français ; elles ne disposent pas de lycée, néanmoins, un contingent d'élèves peut ensuite entrer directement au lycée Saint Joseph. Les frais de scolarité se situent autour de 45 000 TL. 

Les écoles accréditées "maternelle francophone" par l’Institut français de Turquie

L’Institut français de Turquie propose une accréditation "maternelle francophone" pour les établissements qui remplissent certaines conditions.

Les établissements scolaires peuvent solliciter l’accréditation s’ils accueillent des enfants de 2 et 6 ans, qu’au moins 75 % de leurs enseignants sont francophones (niveau B2 minimum), qu’au moins 50 % des assistantes maternelles sont francophones (niveau B1 minimum), et que les élèves bénéficient d’un enseignement francophone avec au moins 50% d’activités quotidiennes en langue française.

6 écoles situées à Istanbul bénéficient de cette accréditation : 

La Petite École (v. supra

Petit génie (v. supra

Petit soleil 

École maternelle de la fondation éducative du lycée Notre-dame de Sion

Petit prince 

Yeni Nesil 2000 

Les frais de scolarité pour ces écoles maternelles se situent entre 40 000 TL et 55 000 TL pour une année. 

À Izmir, l’école maternelle Montessori : l’atelier de la vie bénéficie également de cette accréditation "maternelle francophone". Les frais de scolarité se situent autour de 25 000 TL. 

Le cas particulier du CNED et de l’Institut français de Turquie à Izmir

L’Institut français de Turquie (IFT) à Izmir bénéficie d'une convention avec le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) depuis 2017. En pratique, l’IFT à Izmir propose une "école d’accompagnement", des cours à distance du CNED (basés sur le modèle éducatif français), pour des élèves des niveaux primaire et secondaire. Ainsi, les professeurs de l’Institut français d’Izmir suivent et accompagnent les élèves dans les matières déterminées officiellement par le ministère français de l’Éducation nationale. Ce service est proposé pour les enfants de soldats / officiers français travaillant à l’OTAN et d’autres familles françaises qui résident à Izmir.

En plus des écoles françaises et francophones précitées, nombreuses sont les universités qui enseignent le français en Turquie, à commencer par l’université de Galatasaray (pour laquelle les lycées francophones disposent d’ailleurs d’un contingent)… Mais il existe aussi certains départements francophones dans les universités de Marmara (Istanbul), Boğaziçi (Istanbul), Yeditepe (Istanbul), Dokuz eylül (Izmir), ou encore Bilkent (Ankara).

À noter aussi que l’EFMI (École française de musique d’Istanbul) propose des cours de musique, chant etc. en français, à partir de l’âge de 3 ans.  

Beaucoup de familles francophones expatriées à Istanbul choisissent une éducation internationale et anglophone pour leurs enfants, dans des établissements tels qu’IICS ou la BICI ; mais les frais de scolarité y sont beaucoup plus élevés que dans les écoles françaises et bilingues francophones. 

_______________________

Sources : sénat.fr, ifturquie.org, aefe.fr, labelfranceducation.fr. 

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Jean-Nicolas LEFILLEUL lun 01/03/2021 - 12:40

A la rédaction du Petit Journal d'Istanbul Nous remercions le Petit Journal pour cet article très intéressant dressant un état des établissements en Turquie où l'enseignement se fait entièrement ou partiellement en français. J'aimerais apporter une précision concernant les établissements liés à l'AEFE. Il faut savoir que l'homologation d'établissements comme la Petite école ou Petit Génie est faite par le Ministère chargé de l'éducation en France. C'est à ce titre qu'ils peuvent prétendre être des établissement partenaires de l'AEFE. Par ailleurs, je rappelle que l'école Petit Génie est un établissement conventionné par le CNED depuis l'année 2013/2014 pour ce qui est de l'enseignement primaire et qu'elle accueille chaque année des enfants du CP au CM2. Cordialement, Jean-Nicolas Lefilleul Directeur Ecole Petit Génie

Répondre
Commentaire avatar

istanbul@lepetitjournal.com jeu 04/03/2021 - 11:07

Cher Jean-Nicolas,

Merci beaucoup pour ces précisions ! 

Bien cordialement, 

Albane

Répondre
Commentaire avatar

Petitbag lun 01/03/2021 - 08:22

Dommage que pratiquement toutes les écoles se situent du coté d’Istanbul, İzmir ou Ankara (1 lycée) İl y a pas mal de Français qui réside en Anatolie (Antalya, Kayseri, Mersin...) et pour eux il n'y a pas vraiment de possibilités pour une éducation en langue française de leurs enfants. Ces villes sont très loins, comment voulez-vous envoyer des enfants en bas âges dans ces villes ? Je pense que certaines bonnes écoles locales qui sont des antennes d’écoles nationales réputées (Bahçeşehir Koleji, Bilfen...) peuvent être labellisées pour un enseignement en Français mais je ne sais pas comment ça fonctionne... En espérant un jour que cela se réalise...

Répondre