Le Tünel d’Istanbul ou le plus petit "métro" du monde

Par Chantal et Jacques Périn | Publié le 23/06/2022 à 19:30 | Mis à jour le 23/06/2022 à 23:32
Photo : Le Tünel d'Istanbul
Tünel Istanbul Beyoglu

Au XIXème siècle, impossible de relier le quartier des banques et des affaires de Galata à celui de Péra, centre de la vie sociale, sans être contraint d’arpenter les rues en pente de la colline, pénibles à gravir et difficilement praticables par mauvais temps.

 

galata pera archive tünel
Rue de Galata à Péra (photographes Sebah et Joaillier)

 

En 1867, lors d’un voyage d’agrément, l’ingénieur français Eugène Henri Gavand, constatant ce problème, prépare un projet de tunnel ferroviaire de type funiculaire qui reliera Karaköy à Beyoğlu.

 

ingénieur français tunnel istanbul
Eugène Henri Gavand

 

projet de tunnel istanbul 19e siècle
Plan initial du projet de tunnel

 

Deux ans plus tard, le 6 novembre 1869, le projet est accepté par le Sultan.

En 1871, après l'obtention de financements étrangers, une société anglaise, "The Metropolitan Railway of Constantinople from Galata to Pera" est fondée et les premiers travaux peuvent débuter le 30 juin 1871.

Ils se terminent le 5 mai 1874 et le Tünel (nom qui lui est donné) est mis en service le 18 janvier 1875.

Il devient le deuxième plus ancien métro après celui de Londres (1863).

Faisant l’objet d’un contrat de 42 ans sur le modèle : construction - exploitation - transfert, le Tünel n’est cependant nationalisé qu’en 1939, soit 64 ans après sa première mise en service. Il entre alors dans l’organisation des transports IETT (İstanbul Tramvay ve Elektrik Tünel).

À l’origine, fonctionnant à l’aide de deux machines à vapeur de 150 chevaux chacune, installées dans un bâtiment indépendant au sommet du parcours, les deux trains font le trajet Karaköy-Beyoğlu sur deux voies indépendantes.

 

tunel IETT
Bâtiment abritant les machines à vapeur

 

tunnel istanbul
Coupe transversale du tunnel

 

Ils sont composés de voitures en bois ouvertes des deux côtés et éclairées par des lampes à gaz.

En outre, un wagon plateforme est destiné à recevoir marchandises, animaux et voitures à cheval.

 

tunnel istanbul
Représentation graphique des premiers wagons

 

 

Représentation graphique des premiers wagons tunnel istanbul
Wagons en bois deuxième génération (circa 1900)

 

Couvrant une distance de 573 mètres, la plus courte du monde, il relie les deux gares en 90 secondes gravissant les 62,70 mètres qui séparent en partie basse, la gare de Galata à celle de Beyoğlu au début de la Grande Rue de Péra.

 

tunnel Istanbul
Entrée de la gare de Beyoğlu-Péra (circa 1900) 

 

tunnel Beyoglu histoire
Entrée de la gare de Beyoğlu-Péra en 1902   

 

Lors de la cérémonie d’inauguration, le 17 janvier 1875, un jour avant l’ouverture au public, de nombreuses personnalités du monde politique, économique, industriel et diplomatique sont invitées.

Représentant l'Empire ottoman, les Ministres des Travaux publics, des Finances, de la Marine, de la Guerre, des Fondations, du Palais de justice, des Affaires étrangères, le Gouverneur du Liban, le Directeur des douanes, le Gouverneur de Beyoğlu et celui du district de Galata sont présents.

Parmi les représentants étrangers, on peut voir l’Ambassadeur et le Consul britanniques ainsi que les Ambassadeurs d'Australie, d'Allemagne, de Russie, d'Iran, et les représentants des gouvernements français, belge et italien. Bien évidemment, des personnalités bien connues des milieux financiers et commerciaux sont également présentes.

Les festivités d’ouverture commencent par le transport des invités qui effectuent l’aller et retour du parcours au son de la musique d’un orchestre installé dans la gare de Galata.

 

tunnel beyoglu
Orchestre de l’inauguration

 

À l’heure du déjeuner, un somptueux repas est offert à la gare de Beyoğlu, et le Directeur de la société d’exploitation porte un toast en l’honneur du Sultan et prononce un long discours où il insiste sur ce nouveau lien qui renforcera, si besoin était, l'amitié entre "Orientaux et Occidentaux qui fusionnent les uns avec les autres à Istanbul."

Il précise que l’arrivée de Tünel dans la vie des Stambouliotes sera particulièrement ressentie par ceux qui doivent gravir chaque jour la pente Yüksekkaldırım, et qui sont désormais dispensés de cette peine, offrant un moyen de transport bon marché à la portée des plus modestes.

 

tunnel Istanbul histoire
Yüksekkaldirim Caddesi (circa 1920)

 

Dès lors, Tünel devient indispensable et les Stambouliotes fréquentent de plus en plus les hauteurs du quartier de Beyoğlu, qui gagne en animation et en vitalité.

Pendant la deuxième guerre mondiale, en raison de la difficulté d’approvisionnement en pièces nécessaires à l’entretien du matériel, le service est interrompu mais reprend dès la fin des hostilités.

Le 3 novembre 1971, le Tünel est électrifié et modernisé, la double voie est remplacée par une voie unique et les voitures à cabines en bois d'origine sont remplacées par des wagons fabriqués en France roulant sur pneumatiques.

 

tunnel beyoglu istanbul
Salle des machines électrifiées

 

tunnel beyoglu istanbul histoire
Wagons année 1971

                                         

Ces voitures sont de nouveau remplacées en 2007 par du matériel conçu par la société française Alstom.

 

wagon tunnel istanbul
Nouveau wagon Alstom

 

La circulation automobile devenant de plus en plus difficile, les transports en commun sur rail largement développés depuis plusieurs années s’attachent à répondre au mieux à l’attente des usagers.

De son côté, le Tünel, petit mais ô combien actif, ne transporte pas moins de 12 000 voyageurs grâce à ses 200 trajets quotidiens.

 

tunnel istanbul
Anciens jetons de paiement

 

Anciens jetons de paiement tunnel istanbul
Anciens jetons de paiement

 

Depuis quelques années, Tünel fête son anniversaire en arborant fièrement son âge au fronton de ses wagons. Si le compte est bon, 147 devrait être le chiffre de l’année 2022 (même si l'IETT considère 1871, année du début de la construction, comme date d'anniversaire).  

 

istanbul tunnel beyoglu histoire
Publicités en gare de Galata (circa 1930)

 

Sur le même sujet
Chantal et Jacques Périn

Chantal et Jacques Périn

Tombés sous le charme de la Turquie en 1989, Chantal et Jacques ont mis à profit 20 séjours pour découvrir en parfaite indépendance, les merveilles de ce beau pays et la richesse de l'âme turque à travers sa population…
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale