Istanbul : une ville sûre pour les femmes ?

Par Audrey Cremer | Publié le 20/06/2022 à 20:00 | Mis à jour le 20/06/2022 à 23:01
Istanbul femmes sécurité

Des regards insistants, des agressions… l’appréhension autour de la sécurité des femmes en Turquie est bien présente. Pourtant, l’insécurité à Istanbul ne semble pas si préoccupante que ce qu’il y paraît.

Voile, pantalons, robes, mini jupes… la Turquie offre de nombreuses possibilités aux femmes quant à leur tenue. Il s’agit d’ailleurs d’un des pays qui a accordé le plus tôt des droits aux femmes et qui, malgré sa mauvaise presse dans le monde, reste sûr pour elles. Les Stambouliotes et les étrangères peuvent, en effet, sortir seules, aller dans les bars, boire de l’alcool, sans craindre pour leur sécurité. Le climat général à Istanbul est d’ailleurs propice à l’émancipation de la femme et semble meilleur que dans d’autres pays d’Occident, même si les hommes qui tentent de trouver leur âme soeur peuvent déranger...

"La Turquie est un pays sûr, je n’ai pas peur d’être agressée ou kidnappée", confie Lara Lopes, une Brésilienne installée à Istanbul depuis trois ans. Elle sort d’ailleurs sans problème en petite robe d’été ou en short. Pourtant, pour elle, il est "compliqué" d’être une femme à Istanbul vis-à-vis des regards insistants des hommes. Elle reconnaît être souvent embarrassée devant leurs comportements. Ils la regardent ou la draguent. Pour autant, rien ne lui laisse penser qu’elle est en insécurité à La Nouvelle Rome. Un simple rejet lui suffit pour être tranquille. Contrairement à d’autres grandes villes dans le monde où des femmes peuvent craindre une agression lorsqu'elles refusent les avances d'un homme.

 

Lara Lopez Istanbul femme
Lara Lopes, sur le parvis de Sultanahmet

 

Danielle, une Française en vacances pour la deuxième fois à Istanbul reconnaît, elle aussi, que "la sécurité est parfaite". Son premier voyage l’avait rassurée par rapport à ce qu’elle entendait dans les médias. Son deuxième a suffi pour qu’elle se sente paisible. Elle n’a jamais été victime ou n’a jamais assisté à quoi que ce soit. C’est ce qui lui plaît dans cette ville turque.

Une présence policière souvent rassurante

"J’ai vécu aux Etats-Unis et c’était beaucoup plus dangereux. Au Brésil vous ne pouvez pas marcher seule dans la rue le soir." L’expérience de vie à l’étranger de Lara Lopes la conforte dans son sentiment de tranquillité en Turquie. La police, toujours présente dans les rues, dans les endroits touristiques, la rassure même. "Ici, vous la voyez tout le temps. Chose qu’il n’y a pas au Brésil." Les femmes peuvent, en effet, compter sur celle dédiée au tourisme ainsi que sur la police traditionnelle, qui veillent à ce qu’aucun problème n’arrive. Si les nombreux fourgons présents aux quatre coins de la ville en rassurent certaines, d’autres sont plus réticentes devant cette importante présence policière, parfois critiquée sur son efficacité.

 

La Turquie et Istanbul ne restent cependant pas épargnées par les crimes ou les agressions.
Même si le sentiment de sécurité est présent à Istanbul, il convient d'être prudent, comme dans toute mégapole.

Et vous, que pensez-vous de la sécurité pour les femmes à Istanbul ?

Audrey Cremer

Audrey Cremer

Étudiante en école de journalisme à Nice, passionnée de géopolitique et de la région du Moyen-Orient, Audrey partage sa découverte d'Istanbul pendant son stage dans notre édition
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale