Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Retour sur le marché de Noël d’Istanbul Accueil

Par Pauline Robert | Publié le 18/12/2019 à 06:59 | Mis à jour le 18/12/2019 à 07:10
Marché Noël istanbul accueil

Décembre à Istanbul vous semble dénué d’esprit de Noël ? Il fallait, le dimanche 8, suivre les effluves de vin chaud et vous laisser guider par la mélodie de l’accordéon pour être happé dans un tourbillon de magie. lepetitjournal.com/Istanbul revient sur cet évènement annuel.

Dans les jardins de l’Institut Français, avant l’ouverture prévue à 10 heures, les bénévoles ajustaient les derniers détails : sapin : décoré, gâteaux : découpés et équipe : motivée. Du courage, il en a fallu à cette équipe pour organiser la préparation d’une vingtaine de stands, d’autant de gâteaux maisons et surtout pour obtenir la venue de l’idole des petits et grands : le Père Noël.

C’est environ 2000 personnes qui sont venues profiter des nombreuses activités proposées, la météo clémente jouant en la faveur des exposants. L’Institut français avait pour l’occasion, mis à disposition sa salle de spectacle, où tour à tour, les prestations se sont succédé.

Pour ouvrir les festivités, le Hip Hop est mis à l’honneur par un groupe d’enfants, sous l’œil attentif de Steven, le chorégraphe, le tout grâce à Moovandji et son intenable responsable : Gwenola Cadot. Richard le Magicien prend la relève, éblouissant la salle grâce à ses anneaux et cordes magiques.

Les spectacles ne freinent pas pour autant l’effervescence des promeneurs qui découvrent les produits mis à l’honneur : des biscuits alsaciens de Valérie, aux nœuds papillons en tissus écossais, en passant par les bijoux, les portefeuilles, le chocolat torréfié en Turquie, et de l’huile d’olive, tout le monde y a trouvé son bonheur. Le savoir-faire français est représenté par Canan Urhan (Miralem), qui, avec ses différentes variétés de fromage au lait de chèvre, de brebis et de vache turc, allie savamment les deux cultures.

Une crêpe à la main, les passants n’ont pas pu manquer le stand de vin, tenu par une spécialiste du vin (Göknur Gündoğan, Pantagruel) et le caviste de Bordo Wine Bar situé à Kadiköy, venu leurs faire découvrir des breuvages issus de cépages ancestraux.

 

marché noël istanbul accueil

Nombreux ont flâné sous la tente de la librairie éphémère dont les bénéfices, comme ceux des gâteaux, sont reversés aux associations que soutient Istanbul Accueil. L’économie circulaire et solidaire était une fois de plus la règle d’or : il était possible d’acheter mais aussi de déposer ses vieux livres.

La pause déjeuner se fait au Bistrot français, l’ambiance est bon enfant et, en ce début d’après-midi, une accordéoniste japonaise, vient accompagner les visiteurs pour le reste de leur balade.

L’œil est attiré par les objets colorés en laine de Paulette, puis par les poupées en tissus, les céramiques traditionnelles, et la papeterie. Un stand était également tenu par Darüssafaka, qui y présentait des créations faites par les enfants de l’école.

Les enfants ne sont pas en reste : chacun immortalise son moment avec le Père Noël, c’est, en tout, 400 photos qui ont été imprimées grâce a la machine de Selfie Concept, et surtout deux bénévoles qui se sont relayés dans le fameux rôle : Luc Degand et Ufuk Kozoğlu.

Le stand de maquillage à lui aussi connu un certain succès, tout comme les crêpes, les gâteaux et le vin chaud, épuisés en fin de journée. Les sacs et autres objets en textile cousus main par les « mums of Yusra » s’épuisent au même rythme que les dons envers l’association augmentent.

17h00. Le marché touche à sa fin, quand les bénévoles, épuisés, réalisent qu’ils n’ont même pas eu le temps de déjeuner. Albane, présidente d’Istanbul Accueil y voit la marque d’une bonne performance, prometteuse pour l’association et pour de futurs projets. Une journée réussie donc, placée sous le signe du partage, de la bienveillance et de la convivialité, où l’esprit de Noël a bel et bien opéré !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Istanbul

Une discrimination à l’embauche fondée sur l’âge

Que l’on soit considéré trop jeune ou trop âgé, l’étude "Opportunity Index 2020" réalisée par Linkedln démontre que l’âge est un obstacle majeur aux opportunités de travail pour les salariés du monde.

Communauté

INTERVIEW

Caro Gaujour : une vie de licorne, atypique et drôle

La créatrice du blog Ma vie d’Expat, Caro Gaujour revient avec un nouveau livre Ma vie de Licorne. Un ouvrage drôle et actuel sur les tribulations d’une maman trentenaire