Jeudi 3 décembre 2020

Inauguration de la librairie d’Istanbul Accueil

Par Pauline Robert | Publié le 25/11/2019 à 02:47 | Mis à jour le 18/12/2019 à 07:10
librairie francophone française istanbul accueil istanbul turquie

Ce vendredi 22 novembre, Lepetitjournal d'Istanbul était à l’inauguration de la librairie solidaire d’Istanbul Accueil. Le concept est simple : donner à la communauté francophone stambouliote l’occasion d’acheter des livres à prix très bas, en faisant une bonne action puisque l’intégralité des bénéfices sont reversées à des associations. La librairie est installée dans les locaux de Synergy : une start-up destinée aux (futurs) entrepreneurs francophones.

Vendredi 22 novembre, dans les locaux de Synergy, au septième étage d'un immeuble situé à cinq minutes à pied de la station de métro Osmanbey. Un bureau, un espace de réunion, une cuisine, une salle de coworking, un studio et, au centre, l’entrée, où se trouve la librairie d'Istanbul Accueil inaugurée ce jour. L'espace a été pensé de façon à le rendre convivial : un canapé, un photomaton, des étagères ornées de livres, CD et DVD. Au milieu de la pièce, une table sur laquelle sont disposés du thé, des cookies, des brownies et d'autres sucreries. Très vite, la pièce est investie par des membres d’Istanbul Accueil et d'autres associations, ainsi que de quelques curieux.

Delphine en charge du pôle solidarité de l'association francophone explique le projet : « Tous ces livres dormaient dans des cartons et n’étaient sortis qu’occasionnellement. L’objectif était de les rendre plus accessibles. Les tarifs sont très simples : 5TL pour les livres de poche, 10TL pour le reste. C’est assez diversifié : livres pour enfants, polars, romans, CD et DVD, il y en a pour tout le monde. »

L’argent récolté bénéficie ensuite à trois associations partenaires d'Istanbul Accueil : Yusra qui est un centre d’accueil pour les enfants des familles réfugiées ; la maison de retraite Bomonti ; et l'hôpital psychiatrique LAPE. Delphine donne un exemple concret : « Cet argent servira à payer les soupes que Yusra distribue aux enfants. Jusqu’à il y a peu, nous nous en sortions grâce à un généreux don. Aujourd’hui, cette réserve d’argent s’épuise, les bénéfices de la librairie peuvent contribuer à s’y substituer. Cette libraire est en réalité un exemple d’économie circulaire et solidaire. »

Thibaud Sevin est le fondateur du réseau professionnel francophone à Istanbul Synergy, l’entreprise qui accueille la librairie. « C’est accessible 24h/24, par l’entrée principale de l’immeuble entre 8h30 et 17h et par les sous-sols en dehors des heures de bureaux. Je veux que cet espace soit le plus ouvert possible, qu’il soit vecteur de lien entre les francophones. Jusqu’à il y a quelques mois, cette communauté se délitait, aujourd’hui, Istanbul Accueil, Lepetitjournal et maintenant Synergy, lui donnent un nouvel élan. »

La librairie est presque pleine et la mélodie de la sonnette retentit toutes les dix minutes : jeunes mamans avec leurs poupons, couples de trentenaire ou de septuagénaires, les générations se succèdent. Thibaud salue chaque personne chaleureusement et tient à passer un moment avec chacun d’entre elles. « Ici, il y a une tradition », explique-t-il à l’attention de tous. « Chaque personne venant pour la première fois doit se prendre en photo, seule ou à plusieurs, au photomaton. Vous notez ensuite noms, prénoms et profession et j’accroche le tout sur le mur, de façon à laisser une trace de votre passage. » On se prête au jeu, chacun repartira avec une copie de sa photo.

Rapidement, l’inauguration devient un lieu d’échange, de partage d’expérience. Lamia parle des ateliers couture avec les mères des enfants pris en charge par Yusra, et nous montre un des sacs créés à cette occasion, à partir de chutes de tissus récupérés.

Les conversations tournent autour du zéro déchet, on goûte du Boza, certains savourent les gâteaux fait maison, se prennent en photos, pendant que d’autres travaillent ou lisent. La librairie solidaire est déjà bien plus qu’une bibliothèque : c’est un espace de vie.

7 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

EROL mar 24/12/2019 - 10:21

Quel est l'adresse exacte svp.

Répondre
Commentaire avatar

Marie Claire mer 18/12/2019 - 09:32

Très bonne initiative! Bravo!

Répondre
Commentaire avatar

Michel078 ven 29/11/2019 - 18:59

L'anglicisme « coworking » a pour équivalent français courant « cotravail » : http://grandictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26556947

Répondre
Commentaire avatar

LUCIEN mer 27/11/2019 - 12:58

lé beau-ville de libraire..au le chez moi... je wecris des luminaires des livres en se battre de la terre est nous aurons eliminé.France avait ...

Répondre
Commentaire avatar

JEAN-JACQUES FRELAND lun 25/11/2019 - 13:38

Très belle initiative qui devrait rencontrer un beau succès Tous nos voeux aux animateurs et participants dans ce nouvel espace conviviala

Répondre
Voir plus de réactions

Expat Mag

Lima Appercu
THÉÂTRE

Gilbert Rouvière, un metteur en scène français pour « Avant/Après »

L’œuvre de l’Allemand Schimmelpfennig est la première pièce de théâtre montée au Pérou depuis le début de la pandémie. Une production de l’ENSAD présentée gratuitement en ligne du 3 au 20 décembre.