Mercredi 18 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

À BURSA - L’Association des anciens du lycée de Galatasaray

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 25/01/2013 à 00:02 | Mis à jour le 25/01/2013 à 03:50

La force d'un lycée ou d'une université, c'est aussi son réseau d'anciens. Le lycée de Galatasaray ne fait pas exception.  Plusieurs associations se sont créées dans l'ensemble de la Turquie, dans le but notamment de garder le lien et l'esprit de cet établissement et institution. Entretien avec Serhat Çeliky?lmaz, président de l'association de Bursa.

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous vous présenter ?
Serhat Çeliky?lmaz
(photo GL): Je suis président de l'Association des anciens du lycée de Galatasaray à Bursa depuis deux ans. Je suis né en 1953 à Ardahan. je travaille dans le domaine de la vente de matières premières et la production de meubles et tissus d'ameublement au sein de mon entreprise, DER?C?O?ULLARI EV TEKST?L (DEV). Je suis marié, j'ai un fils et une fille. J'ai fréquenté le lycée de Galatasaray de 1964 à 1973. J'ai ensuite étudié à l'école des mines de 1973 à 1977, à l'université technique d'Istanbul (ITU). Tout en étudiant pour devenir ingénieur, j'étais surveillant au lycée de Galatasaray. Durant l'étude notamment, j'étais quelqu'un qui aimait la discipline. Pour l'anecdote, 20 élèves sont devenus externes (au lieu d'être internes) à cause de cette rigueur!

Parlez-nous de l'association...
L'association a été créée en décembre 1975. Actuellement, seuls quatre des fondateurs sont toujours en vie. Je suis fier que cette association ait su garder le sens des traditions. Nous sommes actuellement 120 membres. La plupart d'entre eux travaillent à Oyak-Renault. On espère s'agrandir. Il y a plusieurs associations en Turquie: à Istanbul, Ankara, ?zmir, Antalya, Çukurova, Eski?ehir, en Cappadoce? A Bursa, l'association ne possède pas de local, c'est pour cela que nous nous retrouvons chaque mois dans le même hôtel, à l'occasion d'un diner. Nous partageons nos amitiés, mais aussi nos idées pour améliorer l'avenir du lycée de Galatasaray.

Quelles sont les activités que propose l'association ?
Nous organisons des diners pour nos membres, le premier jeudi de chaque mois. Lors des repas, nous invitons des personnes qui souhaitent nous faire partager un savoir, leur métier. Ce fut le cas avec une personne venue nous parler du yoga, une spécialiste de la religion bouddhiste, un spécialiste de la photographie... Nous participons aussi à des oeuvres de charité. Par exemple, nous aidons au financement d'un projet pour le développement d'une maison de retraite pour les anciens du lycée de Galatasaray, notamment via des dons de matériel, tables et chaises, avec l'aide de la mairie et une fondation qui se trouve à Istanbul. Quatre-vingt-cinq chambres ont été ouvertes pour des personnes âgées qui n'ont pas suffisamment de ressources.

Quelles sont les conditions pour devenir membre ?
Pour être membre, il faut avoir étudié un certain temps au lycée de Galatasaray.

Entretenez-vous des liens avec les anciens du lycée de Galatasaray dans d'autres régions ?
Bien sûr, nous entretenons des liens avec les anciens du lycée de Galatasaray qui vivent dans l'ensemble de la Turquie. Auparavant, les soirées étaient organisées séparément dans chacune des associations. Dorénavant, nous allons pouvoir partager davantage, puisque des soirées vont être organisées une fois par an, en regroupant les associations de l'ensemble de la Turquie. Nous allons pouvoir nous donner tous rendez-vous à Antalya, Istanbul? Ce sera également l'occasion de faire une visite et de rencontrer d'autres membres.

Comment réagissez-vous à l'incendie qui a frappé cette semaine l'université de Galatasaray ?
C'est un événement très triste. Il nous a choqués profondément. Nous participerons activement au renouvellement et/ou à la rénovation du bâtiment, conformément aux décisions prises par l'ensemble des associations et des fondations.

Avez-vous un message pour les lecteurs du petitjournal.com ?
J'observe avec plaisir un développement des relations entre les associations francophones de Bursa. Les relations étaient difficiles entre l'Etat turc et l'Etat français pendant 5 à 10 ans. Mais je remarque que Monsieur le Consul général et Monsieur l'Ambassadeur ont su saisir la puissance des groupes francophones de Bursa, en espérant que cela porte ses fruits.

Propos recueillis par Gaelle Loisel (http://www.lepetitjournal.com/istanbulvendredi 25 janvier 2013

Contacts

Serhat Çeliky?lmaz: scelikyilmaz@d-ev.com / 0 532 284 55 97
Adresse: Barbaros mah. Barajyolu cad, 13/12, TR-16245, Demirta?, Bursa

L'Association: Çekirge cd, ?ntam ?? Merkezi, 101, 6ci kat, Akba? Sigorta, Bursa
Tel : 0 224  233 33 37 / 0 224 233 30 08

 

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Shanghai Appercu
TOURISME

GOLDEN WEEK - Notre sélection de destinations en Asie !

Découvrez les destinations asiatiques préférées de notre rédaction ! Provinces chinoises ou au-delà des frontières, profitez de nos conseils pour vos congés du Nouvel An chinois.

Sur le même sujet