TEST: 2262

Code HES : élargissement de son champ d’application

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 15/03/2021 à 03:40 | Mis à jour le 15/03/2021 à 07:57
Photo : "Interdiction d'entrer sans code HES"
Code HES Turquie

Le gouvernorat d'Istanbul a décidé, jeudi 11 mars, d’allonger la liste des lieux où la présentation du code HES serait obligatoire, et ce, à partir du lundi 15 mars. Le gouvernorat d’Ankara avait pris une décision similaire le mardi 9 mars.

Alors que les cas de COVID-19 augmentent ces derniers jours à Istanbul et à Ankara, les habitants des deux plus grandes villes du pays devront désormais montrer leur code HES pour entrer dans la plupart des espaces publics et tous les bâtiments de l'État.

La liste, qui figure dans le communiqué du gouvernorat d’Istanbul (Conseil provincial pour la Santé publique), détaille les lieux suivants : tous les lieux publics, incluant toutes les administrations, les écoles, les ONG, les bibliothèques, les centres culturels, les théâtres etc., les salons de mariage, les cafés*, les cybercafés, les salles de jeux, les parcs d’attraction, les salons de coiffure, les barbiers, les salons de beauté, les hammams, les saunas, les spas, les salles de sport et les complexes sportifs.

Des sanctions administratives pourront être prises à l’encontre de ceux qui ne respectent pas cette obligation.

Une circulaire du ministère de l'Intérieur en date du 2 mars rendait le Code HES obligatoire pour les restaurants et les cafés (dans les provinces où ceux-ci sont ouverts : risque faible, moyen et élevé). 

Pour rappel, le code HES est un code numérique attribué par le ministère turc de la Santé à chaque personne se déplaçant en Turquie. Ce numéro permet de vérifier si la personne a été testée positive à la Covid-19, ou si elle présente un risque d'infection (personne "contact"). Le Code HES était déjà nécessaire depuis plusieurs mois pour utiliser les transports en commun (urbains et interurbains), entrer dans un centre commercial, faire une réservation d'hôtel, etc.

_______________________

(*) Le texte précise les "kahvehane" et "kıraathane", qui sont des cafés (où l’on ne trouve pas d’alcool), lieux de socialisation, réservés habituellement aux hommes, où l’on boit du café/thé en jouant à des jeux tels que le Tavla ou Okey.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale