Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Turquie : Istanbul touchée par deux séismes

Par Jonathan Grimmer | Publié le 27/09/2019 à 01:38 | Mis à jour le 27/09/2019 à 16:32
istanbul tremblement terre seisme turquie big one 5,8

Un tremblement de terre d’une magnitude de 5,8 a touché la ville hier en début d’après-midi, suivi d’un second, moins puissant, peu après 23 heures. Si les dégâts sont minimes, la crainte du Big One  grandit au sein de la population.

Depuis hier, il est sur toutes les lèvres. Le Big One, contre lequel les autorités mettent en garde depuis plusieurs années, donne l’impression d’être aux portes d’Istanbul après les deux tremblements de terre qui ont touché la ville hier.

Le premier, d’une magnitude de 5,8 et dont l’épicentre a été localisé dans la mer Marmara, au sud-ouest d’Istanbul, par l'Agence turque de Gestion des catastrophes et des situations d'urgences (AFAD), a eu lieu aux alentours de 14 heures. Il a été suivi d’une trentaine de répliques.

Le minaret d’une mosquée du district Avcılar s’est partiellement écroulé. Deux immeubles situés dans les quartiers de Sultangazi et Eyüpsultan ont été endommagés. Et huit blessés légers sont à dénombrer. Un bilan relativement faible au regard de la force de la secousse.

Rumeurs

Par mesure de sécurité, les hôpitaux ont été évacués et le gouverneur de la province, Ali Yerlikaya, a décidé de fermer les établissements scolaires pour le reste de la journée. De son côté, l’AFAD a mobilisé des équipes de secours, là encore par précaution.

De retour de New York, où il participait cette semaine à la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Recep Tayyip Erdoğan a tenu une conférence de presse depuis l’aéroport d’Istanbul quelques heures plus tard. Le président de la République a notamment appelé la population à ne se fier qu’aux déclarations officielles. Une mise au point alors que sur les réseaux sociaux, une rumeur assurait que le pont du Bosphore était endommagé. Il s’est ensuite félicité « des conséquences légères observées » en dépit d’un séisme « important » et a terminé sa prise de parole en mettant en garde contre d’éventuelles répliques.

Futur proche

Un avertissement qui s’est matérialisé quelques heures plus tard. Aux alentours de 23h20, une seconde secousse d’une magnitude de 3,9 a été enregistrée. Son épicentre a été situé à une vingtaine de kilomètres de Silviri, à l’extrême ouest d’Istanbul, selon l’AFAD.

Mardi dernier, un premier tremblement de terre d’une magnitude de 4,6, enregistré au large des côtes de Silviri, avait déjà  alarmé une partie des Stambouliotes. Interrogé par la presse, un chercheur de l’Observatoire de Kandilli  avait prévenu qu’un séisme d’une magnitude comprise entre 6 et 7 se produirait dans la mer Marmara dans un futur proche. Et de préciser : « Nous ne pouvons pas dire quand le grand tremblement de terre se produira. Les petits tremblements de terre ne prennent pas les énergies des grands tremblements de terre. Le séisme prévu aura une magnitude d'environ 7, mais ne sera pas aussi important que le séisme du 17 août 1999 [qui avait causé la mort de 17 000 personnes, ndlr]. »

 

Cliquez ici pour consulter les mesures de sécurité à prendre en cas de séisme.

jonathan grimmer lepetitjournal istanbul journaliste

Jonathan Grimmer

Diplômé de l'IPJ Paris-Dauphine, passionné de littérature et d'échecs, j'ai pris la responsabilité de l’édition d’Istanbul de lepetitjournal.com en avril 2019 après avoir travaillé deux ans en France pour divers titres de la presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir