Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Près de 600 000 immigrés ont rejoint la Turquie en 2018

Par Marianne Kerdat | Publié le 26/07/2019 à 01:48 | Mis à jour le 27/07/2019 à 00:02
immigration turquie syrie istanbul migrants

Un chiffre en augmentation de 23% par rapport à l'année précédente. Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs indiqué que 430 000 migrants illégaux avaient été interpellés l'an dernier et lancé une mise en garde aux trafiquants d'êtres humains.

La Turquie a accueilli en 2018, un total de 577 457 personnes sur son territoire, soit 23% de plus qu’en 2017 selon les chiffres qui viennent d'être publiés par l'Institut turc des statistiques. Les migrants sont jeunes : environ 30% d’entre eux ont moins de 35 ans. Ils viennent majoritairement d’Irak (23,6%), suivi de l’Afghanistan (9,6%), et de Syrie (8,4%). Parmi eux, on compte également  110 000 Turcs vivant auparavant à l’étranger.

Leur répartition sur le territoire est un enjeu majeur pour les autorités. Environ 200 000 sont arrivés à Istanbul en 2018. Or la ville compte déjà un nombre très important de migrants. Dans une interview pour la chaîne NTV, le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu, a déclaré que les personnes se trouvant à Istanbul tout en étant enregistrées dans une autre ville avaient jusqu’au 20 août pour retourner dans les provinces où elles étaient enregistrés.

L’immigration illégale : un enjeu européen        

Süleyman Soylu a par ailleurs indiqué qu’en 2018, 430 000 migrants illégaux avaient été interpellés à la frontière. « Nous donnerons les peines les plus lourdes à ceux qui tentent de faire de la Turquie un centre d’immigration clandestine. Nous ne laisserons pas de répit aux organisateurs ni aux trafiquants d’êtres humains » a-t-il assuré.

Il a également critiqué le manque de soutien de la part de l’Union européenne à la lutte menée par la Turquie contre l’immigration clandestine. « Si la Turquie ne menait pas cette lutte avec détermination, aucun gouvernement en Europe n’aurait pu résister plus de 6 mois. »

À titre de comparaison, la France a délivré 256 000 premiers titres de séjour en 2018. L’Hexagone compte en outre 6,2 millions d’immigrés, dont 250 000 Turcs selon les derniers chiffres datant de 2015.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Denize lun 29/07/2019 - 06:26

Zut, du coup, nous les Français ne sommes plus vraiment les bienvenus au-delà des 3 mois de séjour, à part ceux qui jouissent d'un solide contrat d'expat ... ou d'une retraite confortable. En même temps, on les comprend !

Répondre
Commentaire avatar

denise mar 30/07/2019 - 12:29

non les français sont les bienvenus en turquie les que les 3 mois accordés avec le passeport il suffit de faire une demande d'ikamet et respecter la turquie j'y vis depuis 4 ans et très heureuse d'y être

Répondre

Vivre à Istanbul

PUBLIREPORTAGE

Rentrée scolaire en Turquie : Gros plan sur la Petite Ecole

Nouveau membre du réseau AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger), la Petite Ecole a repris du service cette semaine, dans ses nouveaux locaux, situés dans le quartier de Tarabya. Repo

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.