Samedi 18 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ORHAN PAMUK – L’écrivain accuse l’Europe de complaisance envers le gouvernement turc

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 01/02/2016 à 23:03 | Mis à jour le 01/02/2016 à 17:13

L’écrivain turc Orhan Pamuk accuse l’Union Européenne de complaisance envers Ankara, dans un entretien paru dimanche dans le journal Hürriyet.

"Les Européens ont oublié toutes leurs valeurs" a-t-il déclaré au journal. Le prix Nobel 2006 de littérature considère que l’UE ferme les yeux sur les atteintes à l’état de droit en Turquie, en raison de la crise des migrants et de la lutte contre Daech.

Selon lui, ces deux défis pour lesquels l’UE ne peut pas se passer de la Turquie "a lié les mains de l’Europe". L’auteur fait référence au  "plan d’action" signé fin novembre, entre Ankara et Bruxelles, qui prévoit une aide européenne de 3 milliards d’euros aux autorités turques. En échange, le gouvernement s’est engagé à mieux contrôler ses frontières afin d’éviter le flux massif de migrants vers l’Europe. Cet accord a donné un nouvel élan aux discussions d’adhésion à la Turquie à l’UE, freinées depuis longtemps par plusieurs dossiers, dont celui des droits de l’Homme.   

Photo Wikicommons

"Les Européens nous regardent comme ils regardaient l’Arabie Saoudite autrefois : ‘s’ils (les Turcs) font ce que nous voulons, peu importe ce qu’ils font chez eux’", a-t-il affirmé, regrettant les pressions de plus en plus importantes des autorités turques sur les médias.

Cette déclaration intervient quatre jours après la peine de prison à perpétuité requise à l’encontre des deux journalistes Can Dündar et Erdem Gül, pour un article accusant le régime d’avoir livré des armes aux islamistes syriens. "Je suis du genre à dire ‘Parlons uniquement de littérature, mais ce n’est plus possible, a ajouté Orhan Pamuk. On ne peut pas s’asseoir et écrire son roman quand Can Dündar est en prison."

L’écrivain turc le plus populaire à l’étranger n’en est pas à sa première prise de position politique. En février 2015, le romancier à succès a dénoncé "un climat de peur" en Turquie, comparable à celui de l’ère des coups d’Etats des années 1960-70. Précédemment, en 2005, ses propos sur le génocide arménien lui ont valu des poursuites judiciaires, abandonnées depuis, et des menaces de mort.

Le nouveau roman d’Orhan Pamuk, "La femme aux cheveux rouges", paraît aujourd’hui à Istanbul. 

Solène Permanne (www.lepetitjournal.com/Istanbul) mardi 2 février 2016 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter !

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

TROPHÉES 2020

Derniers jours pour participer aux Trophées 2020 !

Postulez aux Trophées des Français de l'étranger, gagnez un voyage A/R à Paris et soyez mis à l’honneur au Quai d’Orsay !​​​​​​​

Sur le même sujet