Le scandale d’une fillette "mariée" à l’âge de 6 ans secoue la Turquie 

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 08/12/2022 à 17:56 | Mis à jour le 09/12/2022 à 05:11
Photo : H.K.G prise en photo le jour de son "mariage", alors qu'elle a 6 ans (Journal BirGün)
fillete 6 ans turquie mariée violences sexuelles

L’histoire de H.K.G, âgée de 24 ans, agite profondément le pays ces derniers jours. La jeune femme, qui aujourd’hui porte plainte, aurait été "mariée" de force à 6 ans, avec un homme de 23 ans son aîné.

Selon l’histoire, rapportée par le journal BirGün (version papier datée du 3 décembre), c’est en 2004 à Istanbul (Çengelköy), alors que la fillette est âgée de 6 ans, que son père, à l’époque à la tête de la fondation Hiranur (associée à la confrérie musulmane İsmailağa) la "donne" à un homme de sa communauté. Un mariage religieux aurait alors été célébré. Pendant des années, la jeune fille, qui aurait subi des violences sexuelles, a fait des allers-retours entre la résidence de ses parents et celle de son "mari". On lui aurait prétexté que tout cela n’était qu’un "jeu", et de ne "pas le dire". Elle se serait fiancée à 13 ans, une fête de mariage (dügün) aurait été célébrée alors qu’elle en avait 14*. Quelques mois plus tard, en 2012, elle effectue une visite à l’hôpital, lors de laquelle le médecin se rend compte des sévices sexuels qu’elle a subis ; il aurait alors signalé la maltraitance à la police. Une enquête est ouverte par le parquet. Dans son témoignage de l’époque, la jeune femme aurait déclaré qu'elle avait alors 17 ans, et qu'elle s'était mariée de son plein gré. Les poursuites auraient donc été abandonnées. 

Une "issue" grâce aux réseaux sociaux

Comprenant, quelques années plus tard, qu’il ne s’agissait pas d’un jeu, mais qu’elle avait bien été abusée pendant toutes ces années, H.K.G. tente de s’enfuir de chez elle, mais son père l'en aurait empêchée. À 18 ans, le mariage officiel (nikah) est célébré. Puis, sur les réseaux sociaux, elle parvient à raconter secrètement ce qui lui arrive à une femme, qui lui conseille d'enregistrer une conversation avec son mari, puis de porter plainte. Il y a 2 ans, le 30 novembre 2020, H.K.G. se serait rendue au tribunal, couverte de bleus sur le corps, pour porter plainte. Elle y aurait présenté des photographies pour prouver son "mariage" à l’âge de 6 ans. Dans leurs dépositions, le père, la mère et le mari de H.K.G., ont tous les trois affirmé que la jeune fille avait été fiancée à l'âge de 16 ans, mariée à 17 ans ; ils auraient par ailleurs nié toutes violences sexuelles.

Finalement, le 30 octobre 2022, une peine de 27 années d’emprisonnement a été requise à l’encontre des parents de H.K.G, ainsi que de son ancien mari, dont elle a entre-temps réussi à divorcer.

Une pluie de réactions en Turquie

Le ministère de la Famille et des Politiques sociales assure suivre l’affaire de très près, affirmant offrir "toute sorte de soutien juridique" à H.K.G.

La fondation Hiranur a pour sa part annoncé qu’il était diffamant de la stigmatiser pour "une famille qui (était) allée au tribunal".

Dans la journée du 8 décembre, le hashtag #cocukistismari (abus sexuel sur mineur) était le plus relayé sur Twitter en Turquie. L’histoire de H.K.G. a ému et révolté la classe politique tout comme la société civile turque.

Aujourd’hui, la jeune femme tenterait de reconstruire sa vie, loin d’Istanbul. Elle serait sur le point de finir, à distance, sa dernière année de collège.

 

Ataturk enfant protection

"La protection de la patrie commence par celle des enfants." (Atatürk)

 

__________

(*) L’âge légal pour se marier est de 18 ans en Turquie

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous en cliquant ICI 

Suivez-nous sur FacebookTwitter et/ou Instagram

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale