Dimanche 16 janvier 2022
TEST: 2262

ECONOMIE - Le marché de l’or du Grand Bazar

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 03/03/2010 à 23:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 14:45

L'or à la criée !  (photo BDB)

Attrape touristes par excellence mais incontestablement un endroit enchanteur pour les aficionados, le Grand Bazar abrite aussi ?et peu le savent- le plus grand marché de l'or (non officiel) de Turquie. Explications.

Sur un espace grand comme un mouchoir de poche à l'intersection de plusieurs allées, un groupe d'hommes vocifère tout en agitant les mains. Une dispute ? Non : du négoce. Car une grande partie des échanges en or du pays se font là, sur cette petite courette, derrière l'une des plus grandes artères du Grand Bazar. Echange en volume mais aussi paris à la hausse ou à la baisse du cours comme dans toutes les bourses du monde.

A la base : la confiance
Pour ceux qui sont habitués aux salles de trading des établissements financiers, il y a ici point d'écrans d'ordinateurs et autres instruments modernes de transactions. Pas d'organisme de régulation  non plus. Aucun papier n'est échangé entre les traders qui sont une cinquantaine et rien ne transite par un établissement financier. Tout ce fait avec la parole et est basé sur la confiance. Comment ça marche ? Il faut avoir grandi depuis tout petit ou presque dans ce sérail, avoir appris les règles de fonctionnement pendant des années et c'est seulement quand l'apprenti trader est bien connu de ses futurs collègues qu'il peut démarrer.

Un lingot d'1 kilo d'or (photo BDB)

Chaque magasin qui vend de l'or - et il y en a près de mille au grand bazar, - a son intermédiaire dédié au négoce. On ne le sait pas non plus mais des quantités énormes de ce métal circulent dans des mallettes ou autres contenants au sein de ce marché couvert. Tout en discrétion.

L'or, très populaire en Turquie
La Turquie est l'un des premiers pays au monde pour la production de bijoux en or. De l'or 22, 18 ou 16 carats car il est très difficile, parait-il, de faire des bijoux avec de l'or à 24 carats. L'or est très populaire auprès des turcs : pour les mariages par exemple, la coutume est d'offrir des pièces en or de même que pour les naissances et les circoncisions. Les femmes de l'Anatolie préfèrent transformer leurs économies en bracelets d'or plutôt que de placer de l'argent à la banque. La quantité d'or détenue par les personnes physiques est si importante que les économistes du pays essayent depuis toujours de trouver un moyen de les réinjecter dans l'économie réelle. En vain pour l'instant !

Questions ressources, il y a quelques mines d'or dans le pays, du côté de Pergame, mais elles ne sont pas exploitables en raison de problèmes écologiques liés au procédé d'exploitation inhérent. L'or qui se négocie au Grand Bazar provient en général de Suisse ou d'Afrique du Sud. D'après un commerçant, pour avoir une idée du volume d'or échangé ici, il faut prendre le tonnage  de la bourse officielle  et le multiplier par 3 ou 4. Des quantités énormes et insoupçonnables pour le chaland de ce marché couvert. Voilà qui renforce encore l'attrait pour le Grand Bazar! 

(Pour information, l'once soit environ 32  grammes d'or était coté 1140 dollars hier).

Brigitte di Benedetto (www.lepetitjournal.com Istanbul). Jeudi 4 mars 2010

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet