TEST: 2262

Découvrez le monde extraordinaire d’Abdülmecid Efendi au musée Sabancı

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 09/02/2022 à 18:00 | Mis à jour le 12/02/2022 à 07:05
Photo : "Femmes dans la cour intérieure", Abdülmecid Efendi, 1887-1888 / Crédit : Yasemin Kuzucu
Abdülmecid Efendi au musée Sabancı

Le musée Sakıp Sabancı présente actuellement les œuvres d’Abdülmecid Efendi, artiste qui a joué un rôle fondamental dans le développement de la peinture à la fin de l'Empire ottoman. Pour cette exposition, trois œuvres proviennent de France.

 

Abdülmecid Efendi au musée Sabanci
À l'exposition "Le monde extraordinaire du prince : Abdülmecid Efendi", au musée Sakıp Sabancı / Crédit : İzzet Kehribar

 

Sous le parrainage de la holding Sabancı, le musée Sakıp Sabancı accueille une exposition exclusive : "Le monde extraordinaire du prince : Abdülmecid Efendi", portant sur la vie et l'art d'Abdülmecid Efendi, un nom important pour l’histoire de l’art turc de la fin du XIXème siècle-début du XXème siècle.

Qui était Abdülmecid Efendi ?

Né à Constantinople en 1868, Abdülmecid Efendi, fils du sultan Abdülaziz, a été prince, prince héritier, puis calife pendant seize mois. En effet, de novembre 1922 à mars 1924, il est le 101e et dernier calife (premier et seul à être élu par la Grande Assemblée nationale) du monde musulman, succédant à son cousin Mehmed VI. Le sultanat ayant été aboli en novembre 1922 par Mustafa Kemal, sa fonction était uniquement religieuse.

 

exposition Abdülmecid Sabancı
L'Illustration annonce le nouveau calife en novembre 1922 / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Mais le 3 mars 1924, la Grande Assemblée nationale de Turquie abolit le califat. Il est alors décidé que les membres restants de la dynastie ottomane seront exilés. Abdülmecid Efendi et sa famille prennent l’Orient Express depuis Çatalca le 4 mars 1924. C’est alors la première fois qu’ils sortent de Turquie. Le 9 mars, ils arrivent à Territet (Montreux), sur les bords du lac Léman en Suisse, où ils s'installent pour quelques mois. Le 7 octobre de la même année, ils déménagent à Nice. C’est en 1939 qu’Abdülmecid Efendi part à Paris, pour y vivre les dernières années de sa vie. Il y meurt en août 1944. La Turquie refusant qu’il soit enterré dans sa terre natale, ce n’est que 10 ans plus tard qu’il est inhumé à Médine, en Arabie Saoudite, auprès du prophète Mahomet.

 

musée Sabanci Abdulmecid
Photo de la maison d'Abdülmecid Efendi à Nice / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Abdülmecid Efendi musée Sabancı
Permis de circulation (Paris) d'Abdülmecid Efendi, 1942 / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Abdülmecid Efendi musée Sabancı
Acte de décès d'Abdülmecid Efendi / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Abdülmecid Efendi tombe Médine
Croquis indiquant la tombe d'Abdülmecid Efendi à Médine / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Peintre accompli, Abdülmecid Efendi s'intéressait également à la calligraphie, à la musique et à la littérature. Isolé au Palais de Dolmabahçe, il s’est formé grâce à ses nombreuses lectures.

Il maîtrisait le français, l'allemand et l'arabe, et suivait de près les publications européennes. Il a même traduit la nouvelle de Guy de Maupassant Le Champ d’oliviers (1890).

Il jouait du piano, du violon et du violoncelle, tout en composant également de la musique. En exil, il a continué la peinture et la musique.

Trois œuvres venues spécialement de France

L’exposition "Le monde extraordinaire du prince : Abdülmecid Efendi" comprend des œuvres de la collection du musée, 14 de collections d'institutions officielles, 17 de collections familiales, des collections de galeries et collectionneurs privés.

Le fonds de l'exposition comprend 60 tableaux et plus de 300 documents inédits, ainsi que trois œuvres venues de France, avec le soutien et la coopération de l'Institut français de Turquie et du Consulat général de France à Istanbul. Ces trois tableaux sont présentés en Turquie pour la première fois.

L’œuvre prêtée par le musée Masséna de Nice est l’autoportrait de l’artiste, réalisé en 1926.

 

Abdülmecid Efendi autoportrait 1926
Autoportrait, Abdülmecid Efendi, 1926 / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Les deux autres, tableaux originaux encadrés, viennent de la maison-musée de Pierre Loti à Rochefort ; elles avaient été offertes à l’écrivain par Abdülmecid Efendi lui-même.

 

Abdülmecid Efendi Pierre Loti
Les deux tableaux venus de la maison-musée de Pierre Loti (Rochefort) / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Sabanci exposition
Lettre écrite par Abdülmecid Efendi à Pierre Loti, 1922 / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

La dernière salle de l’exposition "beyond vision" présente le travail scientifique réalisé pour la première fois sur six peintures de la collection du musée Sakıp Sabancı. Cette salle donne un aperçu de la technique de peinture utilisée par Abdülmecid Efendi, avant la restauration de ses œuvres. Ce travail minutieux qui a duré des mois, est le fruit d’une collaboration entre l'Université Sabancı, l'Université Koç, et la Faculté de foresterie de l'Université d'Istanbul.

 

Abdülmecid Sabancı
Dans la salle "beyond vision", à l'exposition "Le monde extraordinaire du prince : Abdülmecid Efendi" / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Abdülmecid Sabancı exposition
Dans la salle "beyond vision", à l'exposition "Le monde extraordinaire du prince : Abdülmecid Efendi" / Crédit : Yasemin Kuzucu

 

Deux extraits musicaux composés par le père d’Abdülmecid Efendi, le sultan Abdülaziz lui-même, accompagnent le visiteur dans l’exposition.

Conscient des tensions de son temps, entre tradition et modernité, Abdülmecid Efendi a vécu comme un intellectuel ottoman tourné vers l’Europe, tout en restant fidèle à sa religion et à sa tradition. C’était un "prince moderne" combinant l’Orient et l'Occident, qui a su mettre son exil à profit. Cette exposition, grâce à une sélection exclusive d'œuvres d'art, permet de suivre l’itinéraire de cet artiste d’entre deux mondes.  

 

> L'exposition est ouverte jusqu’au dimanche 1er mai 2022, de 10h00 et 18h00 tous les jours sauf le lundi, et de 10h00 à 20h00 le samedi.

Entrée : 50TL plein tarif, 25TL pour les étudiants, 35TL pour les titulaires de la Müzekart, gratuit pour les personnels de Santé et de l'Éducation.

Sakıp Sabancı Caddesi No:42 Emirgan 34467 İstanbul

Pour visiter le site internet du musée, cliquer ICI

 

Remerciements au Dr. Nazan Ölçer, curatrice de l’exposition, et directrice du musée Sakıp Sabancı, à Hande Erkent Yıldız, responsable communication et marketing du musée Sakıp Sabancı, et à Ada Berktay, commissaire d’exposition au musée Sakıp Sabancı, pour leur accueil chaleureux. 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale