Jeudi 3 décembre 2020

1€ = 8TL, la livre turque poursuit sa chute

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/07/2020 à 03:35 | Mis à jour le 28/07/2020 à 03:35
euro livre turque taux

C’est une spirale infernale dans laquelle est prise la devise turque. Soumise à une pression due à la hausse de l’inflation, au chômage et à une faible croissance, depuis mars, elle doit en plus faire face à l’impact de la pandémie. Lundi 27 juillet au matin, la livre turque a passé le seuil de 8 face à l’euro*.

En août 2018, la livre turque avait atteint, le temps de quelques heures, un record, tant face au dollar qu’à l’euro : elle s’échangeait à 7,85 contre 1€ (6,88 pour 1$) avant de redescendre significativement (respectivement 5,88 et 5,16, en novembre 2018).

En 2020, début mai, la livre turque s’échangeait à 7,27 contre un dollar (actuellement stable à 6.85*), alors que deux semaines plus tôt le Président turc avait rejeté toute suggestion d'obtenir de l'aide du Fonds monétaire international ; cela, à un moment où de nombreux économistes affirmaient que la Turquie n'avait pas les ressources économiques nécessaires pour résister à un ralentissement entamé depuis plusieurs mois déjà, avant le début de la pandémie de Covid-19. Le Président turc et son Ministre des finances se veulent régulièrement rassurants, réaffirmant la solidité de l'économie turque.

À noter aussi qu’en cette fin juillet 2020, l’or ("valeur refuge") a également atteint un record mondial (le 27 juillet, 1 gramme = 427TL, la valeur du gramme d’or a augmenté de 47 % sur les sept derniers mois), ce qui pousse notamment les bijoutiers turcs à s’adapter, en cette saison de mariages, et à proposer à la vente des pièces d’or toujours plus petites ; il est désormais possible d’acheter 1/2 g d’or (pour offrir lors d’une célébration de mariage, ou lors d’une naissance par exemple). 

 

* A titre de comparaison, fin juillet 2010, 1€ s’échangeait contre 1,95TL, fin juillet 2015, contre 3TL. Rappelons que le salaire minimum en Turquie équivaut à 2300 TL en 2020. En 2010, le salaire minimum était de près de 600TL, en 2015, de 950TL. 

** Le dollar perd également de sa valeur face à l'euro, notamment suite à l'approbation du fonds de relance européen de 750 milliards d'euros la semaine dernière.

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

EPA 1966 mer 29/07/2020 - 17:51

Le risque de ruine économique est possible si les investissements étrangers se tarissent .Et les provocations dans les zones économiques grecques et chypriotes sont peu encourageantes .Avec le covid 19 et ses conséquences sur le tourisme ,la basilique Sainte Sophie qui fait de la peine au Pape ,il y a de l'argent à gagner en achetant des livres turques à découvert .

Répondre
Commentaire avatar

Min-Jin Courier ven 31/07/2020 - 12:34

D'autant plus que la banque centrale turque tente de vendre les devises étrangères et son or pour soutenir son économie monétaire. Je ne serai pas étonné de voir une remontée soudaine du TL d'ici septembre (la, ces bayram) avant une replongée pendant les élections américaines. Si le futur président est moins compatissant avec Erdogan, cela va entraîner des sanctions économiques et une perte de confiance supplémentaire sur les marchés.

Répondre
Commentaire avatar

Min-Jin Courier ven 31/07/2020 - 12:33

D'autant plus que la banque centrale turque tente de vendre les devises étrangères et son or pour soutenir son économie monétaire. Je ne serai pas étonné de voir une remontée soudaine du TL d'ici septembre (la, ces bayram) avant une replongée pendant les élections américaines. Si le futur président est moins compatissant avec Erdogan, cela va entraîner des sanctions économiques et une perte de confiance supplémentaire sur les marchés.

Répondre

Expat Mag

Lima Appercu
THÉÂTRE

Gilbert Rouvière, un metteur en scène français pour « Avant/Après »

L’œuvre de l’Allemand Schimmelpfennig est la première pièce de théâtre montée au Pérou depuis le début de la pandémie. Une production de l’ENSAD présentée gratuitement en ligne du 3 au 20 décembre.