Visiter Hong Kong grâce aux Space Invaders

Par Florian Bouton | Publié le 28/04/2022 à 14:11 | Mis à jour le 28/04/2022 à 19:33
Photo : Mosaïques photo@Florian
space invaders

Vous connaissez les Space Invaders ? Ce sont de petites mosaïques collées dans la rue et inspirées du jeu japonais d’arcade homonyme, datant de 1978. Ces mosaïques représentaient à l’origine les monstres du jeu, des envahisseurs aliens que l’on devait détruire au cours de parties endiablées, qui pouvaient durer très longtemps. La plus longue fut réalisée par un jeune Canadien pendant 38 heures de suite. L'équipe du lepetitjournal.com revient sur cet art urbain et vous propose une balade à leur recherche.

Space Invaders à Hong Kong et dans le monde

L’artiste parisien Invader explique qu’il veut procéder à une invasion pacifique de l’espace urbain. Près de 4000 œuvres sont réparties dans le monde (avec une prédominance à Paris), une est placée dans la station spatiale internationale et deux reposent au fond des océans. Invader a mis en place une application gratuite sur smartphone (iOS et Android), Flash Invaders permettant de « chasser » ses œuvres de street art. Le monstre alien à poursuivre a laissé place à d’autres représentations (toujours en mosaïques). Elles peuvent être adaptées aux lieux choisis, un combattant de Kung Fu à côté du Noonday Gun, ou être des symboles de la pop culture comme des faciès de Mario (dans le quartier de Tsim Sha Tsui).

 

Hong Kong Space Invaders
Kung Fu à Causeway Bay Photo@Florian

 

Photographier les œuvres permet d’engranger des points. Grâce à l’alliance des technologies de géolocalisation et de reconnaissance d’images, l’utilisateur peut conserver chacune de ses découvertes et comparer les points gagnés avec ses amis ou par rapport aux autres utilisateurs. Un fil en direct permet aussi de voir tous les Space Invaders flashés dans le monde (plus de 80 villes, de Bangkok à Paris, en passant par Hong-Kong).

La chasse aux soucoupes volantes à Hong Kong

Comme souvent pour les œuvres de street art, une partie des 132 mosaïques posées à Hong-Kong a disparu, mais un certain nombre subsiste.

 

mosaïque Victoria Peak Hong kong
Promenade de Victoria Peak Photo@Florian

 

Du Peak à TST à la recherche des aliens: 

Partir de la promenade de Victoria Peak, redescendre en direction de Sheung Wan en contrebas de Caine Road. Vous pourrez passer au coin des rues Po Yan et Po Yee Street (en face de l’hôpital). Le secteur des escaliers et terrasses autour de Pound Lane vous réservera aussi de belles surprises si vous savez lever les yeux. Enfin, la très iconique rue Taiping Shan aussi mérite que vous l’inspectiez. Descendez Aberdeen Street en n’oubliant pas un crochet à PMQ, avant de vous diriger vers Central en prenant la charmante rue piétonne de Shin Hing Street. Vous devriez le long de cet itinéraire faire monter votre compteur de points.

Puis rejoindre le Pier 7 et prendre le Star Ferry en direction de TST. Sur votre gauche en débarquant, vous trouverez le centre commercial de Harbour City. A cet endroit, la chasse continue puisque le centre commercial et ses abords immédiats possèdent une dizaine de mosaïques. Alors ouvrez les yeux et sortez de quoi prendre des photos. 

 

Hong Kong Space Invaders
Shin Hing Street Photo@Florian

 

Au final, cette chasse aux aliens permettra à tout le monde de passer un agréable moment en redécouvrant la ville d'une autre manière à la recherche de street art amusant. Quand vous aurez fait ce parcours, tentez encore votre chance à Happy Valley ou Yaumatei qui recèlent l'un et l'autre plusieurs trésors galactiques ou liés à Hong Kong. Et puis, pensez tous les jours à regarder autour de vous, vous n’êtes pas à l’abri d’en apercevoir par hasard. Bonne chasse à tous !

 

Hong Kong Space Invaders
L'un des nombreux extra-terrestres du shopping mall de Harbour City Photo@Florian

Florian Bouton-compressed

Florian Bouton

Florian est un jeune professeur de français pour les étrangers. Captivé par la nature et adepte de plongée sous marine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale