Samedi 4 juillet 2020
Hong Kong
Hong Kong

Un point sur les frontières Hong Kong-Chine

Par Patricia Herau-Yang | Publié le 31/05/2020 à 08:58 | Mis à jour le 31/05/2020 à 08:58
Photo : L'épidémiologiste chinois Zhong Nanshan souhaite plus d’interaction inter-frontières
Zhong Nanshan

Après des mois éprouvants de fermeture des frontières, de quarantaine obligatoire et de vols annulés, dans certaines régions du monde, les gouvernements ouvrent timidement les frontières. Point sur la frontière de Hong Kong avec Shenzhen, avec les autres grandes villes de Chine, et focus sur la situation des détenteurs de passeports étrangers.

Peut-on passer la frontière avec Shenzhen?

Hong Kong fait partie intégrante de la Greater Bay Area. En temps normal, des centaines de milliers de personnes passent la frontière quotidiennement, dans les deux sens. Les adultes rejoignent leur bureau (certains habitent à Hong Kong pour ses impôts faibles, certains à Shenzhen pour l'immobilier). 30.000 enfants de Shenzhen rejoignent leurs écoles hongkongaises.

 

Frontières Hong Kong post-Covid19
30.000 écoliers traversent la frontière tous les jours, ici à Shenzhen Bay (Crédit: IC, China Daily)

 

Qui peut entrer à Hong Kong?

Après des jours de pression populaire et du personnel hospitalier, craignant le coronavirus alors réputé chinois, le 30 janvier puis le 5 février, les postes frontière d’entrée à Hong Kong ont été fermés sauf Shenzhen Bay. Mais difficile pour la rue de Chung Ying Street à Sha Tau Kok, qui semble y avoir échappé étant donné sa situation exceptionnelle: une moitié de la rue est chinoise, l’autre hongkongaise.

Depuis le 8 février, la quarantaine est obligatoire à l’arrivée à Hong Kong depuis Shenzhen. A l’arrivée à Hong Kong, des exemptions ont été accordées pour les personnes nécessaires "aux opérations normales ou aux besoins quotidiens des Hongkongais": chauffeurs de camions et transporteurs, entreprises locales dont les usines en Chine produisent de tels biens. Les secteurs concernés sont limités: nourriture, équipements médicaux et d’hygiène personnelle.

 

Frontières Hong Kong post-Covid19
Quand le coronavirus était chinois, mouvements demandant la fermeture des postes frontières

 

Depuis la réouverture des écoles à Hong Kong, les enfants chinois sont exemptés de quarantaine côté Hong Kong, mais Shenzhen n'a pas encore exempté les écoliers de quarantaine au retour de Hong Kong…

Pour les autres voyageurs, la quarantaine à l’arrivée reste en place jusqu’au 7 juin (au moins).

Qui peut entrer à Shenzhen?

Tous les Hongkongais sont soumis à la quarantaine à l’arrivée depuis le 28 mars. Mais on sent que de chaque côté de la frontière, on prépare l’opinion publique à une ouverture de cette frontière pas comme les autres.

Zhong Nanshan, directeur Chinois du State Key Laboratory of Respiratory Disease, dans une interview au SCMP le 26 mai, pousse l’idée de plus d’interaction inter-frontières. Ces déclarations viennent après les déclarations de Sophia Chan Siu-chee, Secretary for Food and Health à Hong Kong, sur l’utilisation d’un certificat électronique de santé exemptant de quarantaine les résidents hongkongais allant à Shenzhen. Ce système, déjà déployé en Chine, informe sur le niveau de risque des individus via des pastilles de couleur. 

 

Frontières Hong Kong post-Covid19
Shenzhen dans le lointain, depuis la réserve de Mai Po

 

Au retour à Hong Kong, depuis le 4 mai les individus fournissant des services professionnels sont exemptés de quarantaine: comptables, juristes, ingénieurs dans le cadre du Closer Economic Partnership Arrangement China-Hong Kong. L'objectif est d’exempter les personnes utiles au développement de la Chine et de Hong Kong. Ceci reste limité aux personnes en possession d'une HKID. Le texte ICI.

Entrée dans d’autres villes de Chine

S’il n’y a pas de difficulté de moyen de locomotion pour les Hongkongais souhaitant se rendre à Shenzhen, trouver un avion pour rejoindre les hubs économiques de la Chine est un challenge.

Une fois en Chine, les vols ont repris à 60% et 10.000 vols sont assurés chaque jour. Les aéroports de Shenzhen et Canton risquent d’être débordés!

A notre connaissance, aucune mesure spécifique n’a été annoncée pour les Hongkongais souhaitant se rendre dans d’autres villes de Chine.

 

Frontières Hong Kong post-Covid19
Revoir le T3 à Pékin, ce n'est pas pour demain

 

Régime spécial pour les étrangers?

Aucun étranger ne peut se rendre en Chine à part les détenteurs de visa diplomatique, de service, de courtoisie, ou de type C. Les détenteurs d’autres visas valides y-compris de travail, ne peuvent rejoindre leur poste ou leur domicile en Chine. Les services de visa restent fermés pour toutes nouvelles demandes.  

Des mesures pour faciliter le retour des étrangers en Chine commencent cependant à voir le jour. Ainsi, les employés d’entreprises des pays ayant signé un accord fast track pourront rejoindre leur poste 48 heures après leur arrivée, sans avoir à faire 14 jours de quarantaine stricte et payante.

 

A ce stade, seuls Pékin, Chongqing, le Guangdong, Jiangsu, Shandong, Shanghai, et Tianjin, c’est-à-dire les hubs économiques de la Chine, sont concernés. L’Allemagne, la France, la Corée du Sud, la Grande-Bretagne et le Japon ont déjà signé des accords fast tracks.

 

Frontières Hong Kong post-Covid19

 

Le retour de ces personnes ne sera possible que via l’affrétement de charters par les gouvernements concernés, pour permettre à leurs citoyens de rejoindre la Chine. Le premier vol en provenance d’Allemagne est attendu samedi à Tianjin. Les passagers seront testés au départ et à l’arrivée.

En effet, le 20 mai la Civil Aviation Administration of China (CAAC) a annoncé que sa politique de fortes restrictions sur les vols internationaux vers la Chine resterait en place jusqu’à au moins octobre. Pour mémoire, depuis le 29 mars, un pays ne peut envoyer qu’un vol par compagnie par route et par semaine.

Ces ouvertures sont bien loin du regroupement familial. L’exemption vise, d’après la communication officielle, à rendre possible l’entrée en Chine aux étrangers qui "participeront au redémarrage économique du pays".

Ceci concernera vraisemblablement surtout les expatriés de grandes entreprises, détenteurs de visas de travail et pouvant argumenter de l’importance de leur mission. Que dire des autres étrangers entrepreneurs en Chine? A ce jour, nombreux sont les étrangers résidants fiscaux en Chine qui ne peuvent rentrer chez eux. 

 

Frontières Hong Kong post-Covid19
Les étrangers, d'éternels visiteurs?

 

Discrimination tous azimuts

Beaucoup de citoyens chinois, notamment parmi la population étudiante (1.6millions de personnes) se sont aussi retrouvés coincés, n’ayant pu trouver de place à bord des derniers avions vers la Chine. La grogne monte ainsi sur les réseaux sociaux (chinois) tel sur Weibo ce commentaire amer rapporté dans le Figaro: "J'ai l'impression de subir davantage de discrimination depuis deux mois de la part de mes propres compatriotes que depuis cinq ans que je vis à l'étranger."

Les étrangers se sentent discriminés car on les associe maintenant au Covid-19 en Chine, mais ils sont plus utiles au régime que des étudiants, même Chinois, qui risquent d’ajouter au nombre de jeunes diplômés en recherche d’emploi et mettre à mal une stabilité bien fragile.  

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

pat

Patricia Herau-Yang

Patricia a passé de nombreuses années en Chine, exercé le métier de traductrice français-chinois. Depuis son arrivée à Hong Kong, elle s'est mise au cantonais et pratique la randonnée. Elle contribue au Petit Journal sur le volet culturel, entre autres...
0 Commentaire (s)Réagir