TEST: 2261

Troisième dose de vaccin : ce qu’il faut savoir

Par Ayman Ragab | Publié le 02/12/2021 à 14:15 | Mis à jour le 03/12/2021 à 11:38
Photo : Photo@CDC - Unsplash
Une infirmière administre le vaccin à un patient à  Hong Kong

Sous la recommandation de l’OMS, et au vu de la progression de variants à travers le monde, le gouvernement de Hong Kong a décidé, le 2 novembre dernier, de recommander une troisième dose de vaccin, sous certaines conditions. Lepetitjournal.com revient sur cette décision.

Priorité aux personnes vulnérables et ayant reçu deux doses de Sinovac

À l’annonce du gouvernement le 2 novembre 2021, deux groupes de personnes étaient éligibles à la réservation d’un créneau de vaccination pour une troisième dose.

Le premier groupe étant constitué des personnes immunocompromises, à savoir les personnes souffrant de cancer, les receveurs d’organes, les patients atteints à un stade élevé du SIDA, ainsi que les personnes sous immunosuppresseurs, étaient désormais libres de recevoir une troisième dose de vaccin.

Le deuxième groupe comprend les individus présentant un risque élevé et ayant été vaccinés, que ce soit avec Pfizer ou Sinovac, à savoir les personnes de plus de 60 ans, les personnes souffrant de maladies chroniques, le personnel de santé et les personnes exerçant une profession à risque d’infection élevé (nécessitant de traverser la frontière, travaillant sur des travaux antiépidémiques…).

Le 18 novembre, les autorités ont ensuite annoncé que tous les individus ayant reçu deux doses du vaccin de Sinovac seraient eux aussi éligibles à une troisième dose dès le 23 novembre.

 

vaccin covid hong kong troisième dose
Photo@Daniel Schludi - Unsplash

 

Quels vaccins disponibles ?

Les vaccins disponibles à la troisième dose restent Comirnaty de Pfizer-Biontech et Coronavac de Sinovac. Le gouvernement a cependant fait comprendre que recevoir une troisième piqure du vaccin de Pfizer-Biontech augmenterait de manière significative les réponses immunitaires au Covid et encouragerait donc la population à opter pour le vaccin à ARN messager. Le choix du vaccin restera néanmoins libre.

Si le vaccin de Pfizer-Biontech était déjà administrable aux enfants âgés de 12 à 17 ans, le vaccin de Sinovac le sera quant à lui dès le 2 décembre.

Où et comment se faire vacciner à Hong Kong

Les personnes éligibles à la troisième dose peuvent déjà réserver un créneau de vaccination, ou bien se rendre directement dans l’une des cliniques ou hôpitaux publics et privés désignés.

La carte d’identité hongkongaise seule sera suffisante pour prouver son identité. Les mineurs seront quant à eux obligés de présenter une autorisation parentale.

Les individus ayant été vaccinés à l’étranger peuvent aussi se faire vacciner, à condition de présenter une preuve de vaccination valide.

Taux de vaccination et ouverture

La campagne de vaccination ayant débuté dès février 2021 a permis à Hong Kong d’atteindre un taux de vaccination de 67%, à la date du 1er décembre 2021, chiffre en stagnation depuis près de deux mois. Moins de 2% de la population a reçu sa troisième dose. Le gouvernement a fait comprendre à plusieurs reprises que la cité n’ouvrirait ses frontières sous que sous certaines conditions, notamment un taux de vaccination supérieur à 80%.

 

WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master en Relations internationales à la City University de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale