Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2261

Doit-on craindre le variant Omicron du Covid-19 à Hong Kong ?

Par Didier Pujol | Publié le 28/11/2021 à 14:30 | Mis à jour le 29/11/2021 à 10:14
Photo : @Unsplash/Fusion Medical Animation
coronavirus variant

En suivant le mouvement mondial de restriction des voyages en provenance de plusieurs pays d’Afrique Australe ce vendredi, Hong Kong entend se protéger contre l’apparition d’une nouvelle variante du coronavirus dénommée Omicron.

 

Le variant Omicron classé « préoccupant »

L'émergence d'une nouvelle souche en Afrique australe, nommée Omicron vendredi dernier à l’occasion de son classement par l’OMS dans les variantes dites « préoccupantes », a suscité des inquiétudes dans le monde entier quant à son potentiel pour échapper aux réponses immunitaires. Ce 27 novembre, en effet, 61 personnes étaient testées positives sur un vol en provenance d'Afrique du Sud à destination des Pays Bas. Certes, les scientifiques ne savent pas encore si la variante est plus mortelle, transmissible ou résistante aux vaccins que les autres mais le fait que la souche ait déjà muté 32 fois contre 13 à 17 fois pour le delta laisse penser qu’elle pourrait contaminer des personnes déjà entièrement vaccinées. En effet, plus le nombre de mutations est élevé, plus les risques d'infection sont grands. Les principaux fournisseurs de vaccins sont actuellement en train de procéder aux tests dans ce sens bien que le nombre encore limité de cas rende difficiles les extrapolations.

 

Deux cas de variant Omicron inquiétants à Hong Kong

A Hong Kong, deux cas du nouveau variant ont été mis en évidence à l’occasion de quarantaines. Arrivée dans la ville le 11 novembre, une première personne porteuse est un voyageur d'Afrique du Sud qui aurait provoqué une infection croisée dans un hôtel de quarantaine en ouvrant la porte de sa chambre soit avec un masque filtrant uniquement l'air inspiré et non exhalé, soit sans masque. Alors qu'elles étaient testées négatives au test PCR quelques jours auparavant et déjà vaccinées avec Pfizer, les spécialistes s'inquiètent de la rapidité avec laquelle les deux personnes ont été contaminées ainsi que du niveau très élevé de présence du virus (entre 18 et 19). Ainsi, l'épidémiologiste Eric Feigl-Ding, chercheur à l'Université Harvard indique-t-il dans un Tweet :

 

Restreindre l'accès des zones à risques à Hong Kong

Alors que le taux de vaccination des résidents atteint enfin les 70% considérés comme le taux d’immunité de masse depuis le début de la crise pandémique et que l’ouverture de la frontière est en cours avec le continent, les autorités incitent désormais à accroitre ce résultat pour viser 80%. Dans le même temps, l’âge de vaccination a été abaissé à 3 ans pour Sinovac et la troisième injection ouverte pour les personnes de plus de 60 ans. Vendredi le secrétaire à la fonction publique Patrick Nip, indiquait envisager de restreindre l’accès de « lieux à haut risque » comme cinémas et restaurants aux personnes les plus vulnérables et de pénaliser les personnes refusant encore de se faire vacciner.

 

omicron dans le monde
Nombre de cas du variant omicron selon le traqueur BNO

 

Restrictions de voyages renforcées

A l’heure où la plupart des pays européens ferment les entrées en provenance de plusieurs pays d’Afrique Australe, Hong Kong ne fait pas exception en interdisant depuis vendredi l’arrivée des passagers du Botswana, de l’Eswatini, du Lesotho, de Mozambique, du Malawi, de Namibie et du Zimbabwe. Les résidents de Hong Kong entièrement vaccinés peuvent toujours arriver de ces pays mais devront être mis en quarantaine pendant trois semaines. Auparavant classées dans la catégorie à risque moyen du groupe B pour Covid-19, les nations rejoignent l'Afrique du Sud et 24 autres lieux du groupe A considérés comme la plus grande menace pour Hong Kong. Parmi les mesures visant à renforcer les contrôles sur les voyageurs venus de la zone australe de la ville figure l’obligation de passer la première semaine au centre de quarantaine de Penny Bay afin d’être testés quotidiennement.

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge
CINÉ

Angkor en trois dimensions

Une nouvelle production cinématographique, Angkor 3D : The Lost Empire of Cambodia propose aux spectateurs d’explorer depuis leur siège et en 3 D les merveilles archéologiques du Cambodge.