Jeudi 27 janvier 2022
TEST: 2261

Hong Kong remet en cause les exemptions de quarantaine pour le personnel aérien

Par Bérangère Billois | Publié le 16/11/2021 à 14:00 | Mis à jour le 24/11/2021 à 02:35
Photo : Cathay Pacific Cargo @flickr.com/Photo by RussellHarryLee
Avion de Cathay Pacific Cargo

Toujours dans le cadre de sa politique zéro-Covid permettant d’obtenir l’ouverture de la frontière chinoise, le gouvernement de Hong Kong vient d’annoncer le durcissement des mesures anti-pandémiques pour le personnel navigant cargo et commercial suite à la découverte de trois cas de Covid importés au sein de la compagnie Cathay Pacific. Les prochains vols pourraient bien être affectés par ces nouvelles mesures. 

Trois cas de Covid détectés en provenance d’Allemagne

Ces deux dernières semaines, trois cas de Covid détectés concernaient des pilotes de Cathay Pacific. Tous les trois, en provenance de Francfort, ont été testés positifs au mutant L452R lié au variant Delta, le plus infectieux et particulièrement transmissible. Deux d’entre eux avaient été testés négatifs trois fois dans les deux semaines précédentes, y compris à leur arrivée à Hong Kong. 

Des douzaines d’employés, leurs familles, et soixante amis et collègues d’un des pilotes ont été envoyés en quarantaine à Penny Bay, ainsi qu’un certain nombre d’élèves de la Discovery Bay International School, où l’épouse de l’un des pilotes enseigne.

Le régime actuel pour le personnel navigant et les pilotes cargo

Conformément aux règles en vigueur, les personnels navigants de lignes commerciales sont aujourd’hui assujettis à sept jours de quarantaine à l’hôtel à Hong Kong.

Quant aux pilotes de cargo, ils sont exemptés de mesures d’isolation au retour de pays de catégorie « risques moyens ou bas » dont l’Allemagne, sous réserve de surveiller par eux-mêmes leur état de santé (prise de température et pas moins de sept tests sur une période de dix-neuf jours).

Les compagnies aériennes sont censées assurer l’isolement de leurs employés cargo vis-à-vis des communautés locales lors des escales à l’étranger, et ce bien que les contacts soient inévitables dans les zones aéroportuaires et les hôtels.

Or, les trois cas spécifiques importés ces deux dernières semaines ont rapidement alarmé les autorités hongkongaises, incitant le gouvernement à prendre des mesures supplémentaires dans ce secteur. 

 

Des exemptions de quarantaine remises en cause

Les personnels navigants ont dorénavant l’obligation de se faire injecter la troisième dose du vaccin. Les pilotes cargo devront se faire tester quotidiennement à leur arrivée à Hong Kong et leurs déplacements devraient faire l’objet d’une surveillance accrue. L’expert du gouvernement, le professeur David Hui Shu-cheong a du reste proposé d’instaurer en urgence sept jours de quarantaines pour ces pilotes cargo.

Au vue des récents évènements, et dès à présent, des centaines de personnels navigants sont et vont continuer à être mis en quarantaine à Hong Kong, entraînant potentiellement l’interruption d’une partie des vols cargo et de passagers. Les employés visés sont ceux passés par l’Allemagne ce dernier mois, notamment ceux ayant séjourné à Francfort dans le même hôtel que les trois pilotes infectés, mais aussi ceux ayant continué leur rotation vers l’étranger après être passés par Francfort.

Ils devront effectuer une quarantaine de 21 jours dans les locaux mis en place par le gouvernement hongkongais. De plus, tous les navigants basés à l’étranger et cas contacts des trois pilotes infectés devraient s’isoler trois semaines et rester hors de Hong Kong durant un mois, à moins de faire leur quarantaine à l’arrivée sur notre territoire. 

Des implications lourdes sur les flux des vols commerciaux et cargo

Ces nouvelles mesures risquent fortement de provoquer des retards au niveau des vols, voire la suppression des services.

La compagnie souffre d’ores et déjà d’un manque de personnels navigants et de pilotes pour étendre le nombre de vols commerciaux de passagers, compte tenu du nombre d’employés en quarantaine et de ceux qui préfèrent limiter leur nombre de rotations afin de ne pas être trop longtemps éloignés de leurs proches. Soumis à des « health and safety protocols » stricts lors de leurs escales à l’étranger, ces femmes et ces hommes endurent aussi de longues périodes loin de leurs familles.

Quant aux vols cargo, la compagnie promet de faire de son mieux pour maintenir le flux de vols assurant la connexion entre Hong Kong et le reste du monde…

    

Nous vous recommandons
Berangere

Bérangère Billois

Maman d'un petit garçon de 5 ans, Bérangère aime partager ses astuces et bons plans auprès de la communauté.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge
CINÉ

Angkor en trois dimensions

Une nouvelle production cinématographique, Angkor 3D : The Lost Empire of Cambodia propose aux spectateurs d’explorer depuis leur siège et en 3 D les merveilles archéologiques du Cambodge.