Jeudi 2 avril 2020
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TOURISME: une famille en visite à Hong Kong

Par Hugo Garcia | Publié le 27/02/2020 à 14:00 | Mis à jour le 28/02/2020 à 11:14
Photo : De gauche à droite: Catherine (la maman), Laura (la sœur), Alain (le papa) et Julie (la copine du fils de Alain et Catherine)
Hong kong tourisme coronavirus

Le petitjournal.com a rencontré une famille venue en visite à Hong Kong pour la première fois afin de voir leur fils/frère. Le père (Alain), la mère (Catherine) et la soeur (Laura) nous racontent leur séjour dans le port au parfum.

"J’ai mis beaucoup de temps à prendre la décision"

 

Hong Kong tourisme coronavirus
Le dilemme des billets non remboursés

 

Alain et Catherine: Bien entendu, avant notre départ nous avons vécu une phase de profonde hésitation puisque notre décision changeait en fonction des personnes rencontrées et des nouvelles provenant des médias. D'ailleurs nous avons tout fait pour reporter ce voyage à une date ultérieure mais sans y parvenir puisque cette option n'existait qu’en cas d'annulation du vol. Nous étions inquiets par exemple à l'idée de ne plus pouvoir rentrer en France à cause de décisions sanitaires prises à  l'échelon mondial. Nous étions préoccupés par la difficile relation aux autres que nous allions devoir vivre à notre retour, notamment au travail. En revanche, nous étions relativement sereins sur la très faible probabilité de contracter le virus.

Laura: J'avais beaucoup d'inquiétudes avant de venir à Hong Kong. J'ai mis du temps à prendre la décision de confirmer ce séjour, surtout à cause des médias où l'on entend tout et n'importe quoi, ce qui n'aide pas à rassurer! Je me suis finalement décidée pour 2 raisons. D'abord, les vols n'étaient pas annulés et ensuite parce que mon frère et son amie qui résident sur place nous ont rassurés quant au danger.

Qu’avez-vous fait pendant votre séjour ?

 

Hong Kong toursime coronavirus
La vue impressionnante de Victoria Peak

 

Alain et Catherine: Nous sommes arrivés à Hong Kong le mardi 18 février et y sommes restés une semaine. Nous y allions pour voir notre fils qui vit là bas depuis six mois avec son amie. Il nous a servi de guide pour visiter les endroits qu'il aimait et qui correspondraient à nos goûts: Central et sa vie nocturne, Victoria Peak et son coup d’œil sur les îles,  Kowloon et sa traversée nocturne en bateau  face à la forêt de buildings illuminés, Stanley beach et sa route pittoresque, l'île de Lantau et son bouddha impressionnant, l'île de Lamma et ses  jolies plages.

Laura: La semaine s'est extrêmement bien passée, nous avons visité Hong Kong en long en large et en travers sans aucun problème. 

Le coronavirus, quel impact dans le quotidien ?

 

Hong Kong tourisme coronavirus
Les masques présents dans le paysage quotidien de Hong Kong

 

Alain et Catherine: L’impact du coronavirus est bien entendu omniprésent. La chose qui le symbolise le plus réside dans le port du masque puisque  les asiatiques le portent  dans leur très grande majorité,  ce qui n'est pas le cas des touristes ou des expatriés. Au restaurant, dans la rue, à l’hôtel, chez les commerçants, le coronavirus est là sur les visages et dans les têtes. Mais cela ne nous a pas empêchés de visiter Hong Kong normalement.

Laura: Les seules choses que le virus nous a empêchés de faire étaient les musées car ils étaient fermés ainsi que le téléphérique pour aller jusqu'au Bouddha de l'île de Lantau qui lui aussi était fermé. Les Hongkongais portent des masques en permanence, les endroits sont très propres et les normes sanitaires plus que respectées. On nous a également pris notre température tous les soirs à l'hôtel ou nous résidions.

"Une ville fascinante et envoûtante"

 

Hong Kong tourisme coronavirus
Le big Bouddha de l’île de Lantau

 

Alain et Catherine: Hong Kong est une ville fascinante et envoûtante. Sorte de New York asiatique, Hong Kong offre un mélange de modernisme et de respect des traditions. Cosmopolite sous tous ses angles, Hong Kong, de surcroît, nous montre en permanence les deux facettes de son histoire, anglaise et chinoise. Mais le plus marquant reste sans conteste le contraste proposé par la mégalopole d’un côté et de l'autre, son archipel d'îles toutes plus charmantes les unes que les autres.

Laura: Ce séjour était très dépaysant, je garde en tête la forêt de buildings qui caractérise si bien Hong Kong ainsi que notre visite sur l'île de Lantau avec la gigantesque statue de Bouddha.

"Aucun contrôle à notre arrivée"

 

Hong Kong tourisme coronavirus
Aucun contrôle lié au coronavirus à l’aéroport de Paris-CDG

 

Alain et Catherine: Le retour s’est passé sans encombre. Paradoxalement, aucun contrôle à notre arrivée à  Francfort puis à Paris. Comme si de rien n était. D'où un sentiment étrange où la réalité n’est pas en phase avec ce qu’on nous dépeint, notamment dans les médias. Comme si le monde sanitaire et le monde commercial étaient faits pour ne jamais se rencontrer. Deux droites parallèles. Le retour au travail demain, lui, sera en revanche concret et se posera alors comme un cas de conscience. Y retourner comme à l aéroport, comme si de rien n’était? Ou rester quatorze jours en quarantaine chez nous afin de ne faire prendre aucun risque aux gens qui m'entourent?

Laura: A l'aéroport de Hong Kong on nous a pris la température avant de monter dans l'avion. Lors de notre escale à Francfort et lors de notre arrivée à Paris, les mesures concernant le virus étaient totalement absentes. Cependant comme je travaille dans un établissement scolaire, il y a des chances que je reste chez moi dans les 14 prochains jours. Pendant notre séjour, une circulaire en provenance du ministère de l’éducation nationale a demandé à ce que le personnel et les élèves qui sont passés par Hong Kong, la Chine ou Macao respectent les 14 jours de quarantaine avant de retourner travailler par mesure de précaution.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

 

Nous vous recommandons

Hugo Garcia

Hugo Garcia

Originaire du Mans. Hugo est spécialiste en sociologie du sport et de la santé. Arrivé à Hong Kong en septembre dernier, il est actuellement professeur de sport pour enfants et utilise son temps libre pour rédiger des articles sur le sport et la société.
0 Commentaire (s)Réagir